DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  James Grant Chewett (1793–1862)

Provenance : Lien

CHEWETT, JAMES GRANT, arpenteur, architecte, entrepreneur et financier, né le 9 novembre 1793 à New Johnstown (Cornwall), Haut-Canada, second fils de William Chewett* et d’Isabella Macdonell (McDonald), décédé le 7 décembre 1862 à Toronto, Haut-Canada.

Quoique la famille de James Grant Chewett eût quitté Cornwall pour la nouvelle capitale provinciale d’York (Toronto) en 1797, celui-ci fit ses études dans sa ville natale sous la direction de John Strachan, ce qui lui permit d’entrer en contact avec plusieurs des futurs membres du « Family Compact ». Vers 1810, il commença de travailler dans le bureau de l’arpenteur général, où son père occupait le poste d’arpenteur général adjoint (premier arpenteur et dessinateur). Ses 30 années de service à ce poste furent interrompues par sa participation à la guerre de 1812 comme lieutenant dans le 3e régiment de la milice d’York que commandait son père ; il combattit à York et fut libéré sur parole après la prise de la ville en avril 1813. Chewett fut nommé un des arpenteurs adjoints en 1819, et devint l’arpenteur général adjoint lorsque son père prit sa retraite en 1832. Quand la capitale fut déplacée à Kingston en 1841, il se retira avec une pension annuelle de £135. Il fut chargé de faire les relevés de plusieurs cantons situés au nord et à l’ouest d’York, autour du lac Simcoe, et près de Kingston.

Chewett était aussi architecte et entrepreneur. En 1829, il traça les plans d’une partie des édifices du parlement à York et, en 1832, prit l’initiative de construire le premier ensemble d’édifices à bureaux de la ville, le Chewett Block, situé sur un terrain qui lui appartenait. Il devint membre du comité pour la construction de l’église St James (Église d’Angleterre) à York, en 1832, et des comités chargés de surveiller la construction de la nouvelle prison du district de Home (terminée en 1840) ainsi que du Provincial Lunatic Asylum (1845). Ses plans pour le St Lawrence Market (1831) furent rejetés.

En 1833, Chewett fut nommé juge de paix du district de Home et membre de la commission de surveillance des travaux d’amélioration du port avec Hugh Richardson et William Chisholm*. Lors de la fondation d’une commission permanente du port en 1850, il y fut nommé par le gouvernement provincial et élu président par ses collègues commissaires. C’est durant son mandat à la présidence que l’on effectua les premiers travaux de remplissage visant à rétrécir et à stabiliser le chenal Western. Il fut conservateur de la Literary and Philosophical Society of Upper Canada au début des années 1830. Il fut également échevin du quartier St George à la mairie de Toronto en 1838–1839.

Chewett s’intéressa durant toute sa vie au développement financier de Toronto. En 1833, il fut l’un des fondateurs de la première compagnie d’assurance de cette ville, la British America Fire and Life Assurance Company. En 1855, il devint président du conseil provisoire d’administration et l’un des premiers directeurs de la Canada Permanent Building and Savings Society (qui allait devenir la Canada Mortgage Corporation). Après s’être retiré de son poste au gouvernement, Chewett fut élu au conseil de direction de la Bank of Upper Canada ; sa prudence dans la conduite des affaires lui permit d’en devenir le vice-président en 1849, mais il démissionna en 1856 pour protester contre l’orientation prise par la banque et qui allait entraîner sa faillite en 1866. En 1856, il devint le premier président de la Bank of Toronto ; en pleine époque de difficultés financières, on ne pouvait mieux choisir comme directeur d’une institution encore à ses débuts que cet homme modéré et prudent. Il se maintint à la présidence jusqu’à sa mort subite en 1862. Ses enfants héritèrent d’une imposante succession constituée de propriétés commerciales à Toronto et de valeurs s’élevant à $76 000 dans des institutions financières locales.

Chewett avait épousé en 1825 Martha Smith Robison, originaire de Kingston. Ils eurent deux fils et une fille ; l’aîné, William Cameron, après avoir étudié la médecine, devint un éminent homme d’affaires de Toronto.

Homme fiable et talentueux, Chewett fut un membre infatigable de la classe dirigeante du Haut-Canada, établie dans la nouvelle ville de Toronto ; on fit maintes fois appel à son expérience et à ses qualités de chef pour le développement de cette ville. Ses multiples activités professionnelles, notamment son entrée dans le monde des finances après 1841, démontrent que les membres du « Family Compact » ne devinrent pas nécessairement inactifs après l’avènement du gouvernement responsable. Plusieurs d’entre eux, dont Chewett, réussirent à détourner leurs intérêts et leur ambition d’un poste gouvernemental vers des entreprises financières et commerciales, où ils connurent le même succès.

Robert J. Burns

PAO, RG 1 (V. inscription sous J. G. Chewett dans l’inventaire) ; RG 22, sér. 7, 14–33.— York County Surrogate Court (Toronto), will of James Grant Chewett.— Town of York, 1793–1815 (Firth).— Town of York, 1815–1834 (Firth).— Globe, 9 déc. 1862.— Armstrong, Handbook of Upper Canadian chronology.Brown’s Toronto city and Home District directory, 1846–7 (Toronto, 1846).— Brown’s Toronto general directory, 1856 [...] (Toronto, [1856]).— Chadwick, Ontarian families.The city of Toronto and the Home District commercial directory and register with almanack and calendar for 1837 [...], George Walton, compil. (Toronto, [1837]).— York commercial directory, street guide, and register, 1833–4 [...], George Walton, compil. (York [Toronto], [1833]).— D. C. Masters, The rise of Toronto, 1850–1890 (Toronto, 1947).— Middleton, Municipality of Toronto.Robertson’s landmarks of Toronto, I : 356, 362.— W. A. Sims, James Grant Chewett, Assoc. of Ont. Land Surveyors, Annual report (Toronto), no 36 (1921) : 112–117.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Robert J. Burns, « CHEWETT, JAMES GRANT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chewett_james_grant_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chewett_james_grant_9F.html
Auteur de l'article:   Robert J. Burns
Titre de l'article:   CHEWETT, JAMES GRANT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   22 novembre 2014