DCB/DBC Mobile beta
+

BAKER, LORAN ELLIS, homme d’affaires, philanthrope et homme politique, né le 13 mai 1831 à Yarmouth, Nouvelle-Écosse, enfant unique d’Ellis Baker et de Delina Kenney ; le 22 septembre 1857, il épousa dans sa ville natale Mary Eliza Bond (décédée en 1868), et ils eurent un fils et deux filles, puis le 10 mai 1870, dans la même ville, Frances Isabella Farish (décédée en 1872) ; un second fils naquit d’un de ces mariages mais ne survécut probablement pas à l’enfance ; en 1873, il épousa à Dartmouth, Nouvelle-Écosse, Mary Isabel Creighton, et de ce mariage naquirent trois fils ; décédé le 31 décembre 1899 dans un train, entre New York et Boston.

Après avoir fait ses études à la Yarmouth Academy, Loran Ellis Baker devint commis chez un commerçant de l’endroit, Dana D. Moulton. Plus tard, il accepta un poste semblable que lui offrit William H. Townsend*, homme politique et homme d’affaires important de Yarmouth, qui connaissait son zèle et sa haute moralité. En 1855, Baker s’associa à John Young pour fonder une entreprise qui importait et vendait une grande variété de produits : marchandises sèches, quincaillerie, papier et articles de bureau, vêtements, peinture, denrées alimentaires et autres ; c’est Young qui fournit le capital initial. Installés à Yarmouth, les deux marchands y firent construire le premier immeuble commercial de brique en 1856 et le premier trottoir de bois l’année suivante. Ils jouèrent aussi un rôle actif dans le domaine du transport maritime à Yarmouth, car ils possédaient des intérêts importants dans quelque dix navires qui jaugeaient en tout 4 196 tonneaux.

Young mit fin à son association en 1864, et Baker poursuivit seul ses activités commerciales. L’année suivante, des citoyens fondèrent la Bank of Yarmouth et, reconnaissant le sens aigu des affaires de Baker, le nommèrent membre du conseil d’administration du nouvel établissement. Il en devint président dix ans plus tard et le resta jusqu’à sa mort. En plus d’être l’un des administrateurs de la Yarmouth Marine Insurance Association de 1867 à 1883, il acquit des actions dans plusieurs autres compagnies d’assurances maritimes.

En 1870, il devint le premier président de la Western Counties Railway Company, créée pour terminer la ligne de chemin de fer qui reliait Halifax et Yarmouth via la vallée de l’Annapolis ; il garda des intérêts dans cette compagnie pendant une bonne partie des années 1880. Au cours de cette décennie et de la précédente, il eut des capitaux dans d’autres entreprises, dont la Yarmouth Gas Light Company, la Mountain Cemetery Company, la Yarmouth Water Company, la Yarmouth Marine Railway Company, la Yarmouth Woollen Mill Company et la Cowan Gold Mining Company.

En 1868, Baker avait acheté une part dans le célèbre clipper américain Great Republic. Selon les registres de la marine marchande de Yarmouth, il continua à s’occuper de navires à voiles dans les années 1880, mais il ne comptait pas parmi les actionnaires les plus importants des sociétés qui les exploitaient. Baker ne faisait pas partie des administrateurs de la Yarmouth Duck and Yarn Company au moment de sa création en 1883 ; peut-être est-ce le signe qu’il prévoyait le déclin de la navigation à voile à Yarmouth. En 1885, il acheta le vapeur Dominion et le Cléments Wharf de la Nova Scotia Steamship Company ; l’année suivante, il acquit deux autres vapeurs. En 1887, il mit sur pied la Yarmouth Steamship Company dont il fut le président, le directeur général et le principal actionnaire ; cette entreprise fort dynamique exploitait des vapeurs qui desservaient les ports de la baie de Fundy et de la rive sud de la Nouvelle-Écosse ou qui étaient affectés à la ligne Yarmouth-Boston.

C’est grâce à cette compagnie que Baker se vit attribuer le mérite d’avoir créé l’industrie touristique de la Nouvelle-Écosse. Dans les brochures de la Yarmouth Steamship Company, il faisait de la réclame pour sa province et en vantait les charmes. Comme il savait que le tourisme ne pourrait pas devenir une industrie prospère si l’on n’offrait pas aux visiteurs des services d’hébergement et des activités récréatives appropriés, il fonda en 1893 la Grand Hotel Company, laquelle construisit à Yarmouth l’une des hôtelleries les plus importantes de la Nouvelle-Écosse. Trois ans plus tard, on inaugurait Bay View Park, station de tourisme qu’il mit en valeur. Il joua également un rôle dans la construction de la ligne de chemin de fer qui reliait Halifax et Yarmouth en longeant la rive sud de la province.

Anglican, Baker fréquentait l’église Holy Trinity et était membre du conseil paroissial. C’était aussi un franc-maçon actif de la Hiram Lodge, et il faisait partie du conseil d’administration d’organismes communautaires tels que le Yarmouth Seminary et la Yarmouth County Agricultural Society. En 1872, il créa la Yarmouth Public Library and Museum ; le musée rassemblait divers artefacts tandis que la bibliothèque de prêt gratuit, la première du genre dans la ville, possédait 2 500 livres. Dans les années 1890, Baker manifesta de nouveau son dévouement à la chose publique en faisant don à Yarmouth d’un parc de trois acres.

Loran Ellis Baker, qui ne s’était jamais engagé en politique municipale, provinciale ou fédérale, fut nommé au Conseil législatif de la Nouvelle-Écosse le 18 février 1878 et y resta jusqu’à sa mort. C’était un libéral, mais on rapporte que pendant les délibérations du conseil, comme aussi au moment des décisions, il s’attachait à défendre le bien commun et non pas des intérêts partisans. Au cours des semaines qui précédèrent sa mort, on cita son nom parmi les successeurs possibles de Malachy Bowes Daly*, lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse. Il ne fait aucun doute que, tout au long des dernières décennies de son siècle, Baker fut l’un des hommes d’affaires et des citoyens les plus marquants de Yarmouth.

Eric J. Ruff

AN, RG 42, E1, 1296–1298, 1300, 1439–1441 (mfm à la Yarmouth County Museum and Hist. Research Library, Yarmouth, N.-É.).— PANS, MG 9, 194 : 124 ; MG 100, 7, n22 ; 222, n9 ; 251, n29P ; RG 32, M, 108, n2738 ; Vert. file, 243, n10.— Yarmouth County Museum and Hist. Research Library, Arch. files, YMS 1-11 (L. E. Baker) ; 1-147 (Young et Baker) ; YMS 4-4 (L. E. Baker and Company) ; 4-6 (Bank of Yarmouth) ; 4-7 (Exchange Bank of Yarmouth) ; 4-14 (Cowan Gold Mine) ; 4-27 (Grand Hotel) ; 4-60 (Western Counties Railway) ; 4–69 (Yarmouth Steamship Company).— J. M. Lawson, Yarmouth past and present : a book of reminiscences (Yarmouth, 1902).— Acadian Recorder, 1er janv. 1900.— Halifax Herald, 8 juin 1898.— Progress (Saint-Jean, N.-B.), 14 oct. 1893.— Yarmouth Herald, 14 mars 1835, 2 mai 1872, 21 févr. 1878, 2, 9 janv. 1900.— Biographical review : this volume contains biographical sketches of leading citizens of the province of Nova Scotia, Harry Piers, édit. (Boston, 1900).— CPC, 1891.— J. M. Lawson, Record of the shipping of Yarmouth, N.S., containing a list of vessels owned in the county of Yarmouth since its settlement in 1761 [...] (Yarmouth, 1876) ; Appendix to the record of shipping of Yarmouth, N.S., from 1876 to 1884 (inclusive) (Yarmouth, 1884).— N.S. directory, 1864–1865 ; 1868–1869.— F. W. Wallace, In the wake of the wind-ships : notes, records and biographies pertaining to the square-rigged merchant marine of British North America (Toronto, 1927).— Yarmouth directory, 1890 ; 1895.— G. S. Brown, Yarmouth, Nova Scotia : a sequel to Campbell’s history (Boston, 1888).— J. R. Campbell, A history of the county of Yarmouth, in Nova Scotia (Saint-Jean, 1876 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1972).— F. W. Wallace, Wooden ships and iron men : the story of the square-rigged merchant marine of British North America, the ships, their builders and owners, and the men who sailed them (Boston, 1937 ; réimpr., Belleville, 1973).— R. B. Blauveldt, « Profiles from our past », Light Herald (Yarmouth), 27 août 1970.— Busy East of Canada (Sackville, N.-B.), 7 (juin–juill. 1917).— G. A. MacInnis, « Yarmouth Steamship Company », Light Herald, 10 janv. 1974.— Vanguard (Yarmouth), 9 juin 1971.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Eric J. Ruff, « BAKER, LORAN ELLIS », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/baker_loran_ellis_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/baker_loran_ellis_12F.html
Auteur de l'article:   Eric J. Ruff
Titre de l'article:   BAKER, LORAN ELLIS
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   30 septembre 2014