DCB/DBC Mobile beta
+

BOOTH, JOSHUA, homme d’affaires, fonctionnaire, homme politique et officier de milice, né en 1758 ou 1759 dans le comté d’Orange, New York, fils de Benjamin Booth ; il épousa Margaret Fraser, fille d’un loyaliste et ancien officier, et ils eurent six filles et cinq fils ; décédé le 27 octobre 1813 dans le canton d’Ernestown, Haut-Canada.

On connaît peu de chose des premières années de Joshua Booth. On sait qu’il servit avec les forces loyalistes britanniques pendant la Révolution américaine, mais on ne possède aucun détail précis sur cette partie de sa carrière. Il était probablement ce Joshua Booth qui, en 1780, s’enrôla comme simple soldat dans la brigade de De Lancey. Sur la liste des United Empire Loyalists, Booth figure comme sergent. Après la révolution, il immigra dans le Haut-Canada et reçut une concession de terre dans le canton d’Ernestown. À la suite de pétitions faites en son nom et au nom de sa femme, il fit l’acquisition d’au moins 1 500 acres supplémentaires dans les cantons d’Ernestown et de Thurlow. Vers 1793, il entreprit d’exploiter, pour l’établissement de moulins à farine et de scieries, les emplacements situés à l’intérieur de ses concessions d’Ernestown, de même que dans ce qu’on appelait alors « l’enclave entre Kingston et Ernestown ». En 1802, on lui accorda aussi le bail de King’s Mill, scierie située sur le lot 18 de la concession no 5, à Ernestown. Compte tenu de ces entreprises, un historien de l’endroit en est venu à la conclusion que Booth était, à sa mort, le propriétaire de moulins et le propriétaire foncier qui avait le mieux réussi dans la région.

Booth occupa plusieurs postes dans sa région, ce qui témoigne d’une certaine notoriété. En 1792, après que le conseil des terres du district de Mecklenburg eut été aboli, il fut nommé à celui de Lennox et Addington, Hastings et Prince Edward ; il avait pour collègues Peter Van Alstine, Alexander Fisher* et Archibald McDonell*. La même année, il fut élu à la chambre d’Assemblée comme député de la circonscription d’Ontario and Addington, et y siégea jusqu’à la dissolution du premier Parlement en 1796. On ignore, cependant, s’il joua un rôle de quelque importance au sein de la première législature. Le 15 juillet 1796, il fut nommé juge de paix du district de Midland ; il reçut sa dernière commission le 16 mars 1808. À titre de juge, Booth fit partie de la Cour des sessions trimestrielles du district de Midland, qui siégeait, tant à des fins judiciaires qu’administratives, à Adolphustown et à Kingston tour à tour. Booth y fut, pour le moins, peu assidu : du 8 juillet 1800 au 24 janvier 1804, il participa à 3 sessions sur 15, puis du 27 janvier 1807 au 26 janvier 1813, à 5 sessions sur 25. Le 2 septembre 1797 et, de nouveau, le 21 juillet 1800, il fut nommé, avec Richard Cartwright, Hazelton Spencer et Joseph Forsyth, à la première commission des héritiers et légataires du district de Midland. Du 16 septembre 1802 au 3 septembre 1803, Booth n’assista qu’à trois sessions sur quatre.

Durant la guerre de 1812, Joshua Booth commanda, avec le grade de capitaine, une compagnie du 1er bataillon de milice d’Addington. Il mourut subitement pendant qu’il conduisait un détachement à la recherche de miliciens qui s’étaient absentés sans permission et d’un certain nombre d’embarcations manquantes rejetées sur le rivage du côté d’Ernestown. Sa veuve reçut de la province une pension annuelle de £20.

J. K. Johnson

AO, RG 1, A-I-6 : 328 ; A-II-1, 1 : 218 ; A-II-5, 2 ; RG 22, ser. 54, 2.— APC, RG 1, L3, 27 : B 1/9, 98, 135s. ; 30 : B3/183 ; 67 : B misc., 1788–1795/138 ; 184 : E, Ernestown Mills/2 ; L7, 52A ; RG 5, A1 : 7781–7787 ; RG 8, I(C sér.), 1881 ; RG 9, I, B4, 2 : 2 ; 6 : 216 ; RG 68, General index, 1651–1841 : ff.248–250, 405–406, 411, 419–420.— Lennox and Addington County Museum (Napanee, Ontario), Lennox and Addington Hist. Soc. coll., T. W. Casey papers : 11849 (mfm aux APC).— PRO, CO 42/147 : 150.— « Board of land office, District of Hesse », AO Report, 1905 : 211.— Corr. of Lieut. Governor Simcoe (Cruikshank), 5 : 222.— « Petitions for grants of land » (Cruikshank), OH, 24 : 27.— « Surveyors’ letters, etc. », AO Report, 1905 : 467.— « U. C. land book C », AO Report, 1931 : 75.— Armstrong, Handbook of Upper Canadian chronology, 58.— Reid, Loyalists in Ont., 25.— William Canniff, History of the settlement of Upper Canada (Ontario) with special reference to the Bay Quinte (Toronto, 1869 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1971), 442s., 534, 642.— W. S. Herrington, History of the county : of Lennox and Addington (Toronto, 1913 ; réimpr., Belleville, 1972), 358s.— J. F. Pringle, Lunenburgh or the old Eastern District : its settlement and early progress [...] (Cornwall, Ontario, 1890 ; réimpr., Belleville, 1972), 375.— T. W. Casey, « Our first representatives in parliament », Lennox and Addington Hist. Soc., Papers and Records (Napanee), 4 (1912) : 28s.— C. C. James, « The first legislators of Upper Canada », SRC Mémoires, 2e sér., 8 (1902), sect. ii : 93–119.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J. K. Johnson, « BOOTH, JOSHUA », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/booth_joshua_5F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/booth_joshua_5F.html
Auteur de l'article:   J. K. Johnson
Titre de l'article:   BOOTH, JOSHUA
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1983
Année de la révision:   1983
Date de consultation:   26 octobre 2014