DCB/DBC Mobile beta
+

BOURG, dit Belle-Humeur, ALEXANDRE, notaire, procureur du roi, né en 1671 à Port-Royal (Annapolis Royal, N.-É.), fils de François Bourg et de Marguerite Boudrot, décédé à Richibouctou, (Richibucto, N.-B.) en 1760.

Vers 1694, Alexandre Bourg s’établit à Grand-Pré (N.-É.) où il épousa Marguerite Melanson, fille de Pierre Melanson, dit La Verdure, et de Marguerite Mius d’Entremont ; de ce mariage naquirent au moins 16 enfants. Au lendemain de la conquête de l’Acadie en 1710 par les Anglais, il fut nommé notaire pour le bassin des Mines. À plusieurs reprises, il fut choisi pour représenter les Acadiens de sa région auprès du gouvernement d’Annapolis Royal. Ainsi en 1720, il est mentionné au nombre des délégués que le gouverneur Richard Philipps avait demandé aux Acadiens des Mines d’envoyer à Annapolis après les avoir priés de devenir sujets britanniques. De même en 1727, à la suite du refus de ces mêmes Acadiens de prêter le serment, il fut appelé à Annapolis pour expliquer leur conduite.

En décembre 1730, le gouverneur Philipps octroya à Alexandre Bourg la commission de procureur du roi aux Mines, à Pisiquid (Windsor, N.-É.), à Cobequid (près de Truro, N.-É.), et à Chignectou, avec mandat de percevoir les dûs et rentes et de s’occuper de toutes confiscations et aubaines. On l’accusa dès 1731 de négligence dans ses comptes, et le lieutenant-gouverneur Lawrence Armstrong* le démit de ses fonctions en septembre 1737 ; François Mangeant, dit Saint-Germain, lui succéda. Considérant Bourg comme une vieille connaissance, Paul Mascarene, à peine entré en fonction comme successeur d’Armstrong, le réintégra le 27 mai 1740 dans la charge de notaire et de percepteur.

En 1742 Bourg et quelques habitants des Mines aidèrent à retrouver des effets volés par les Indiens à bord d’un navire marchand anglais près de Grand-Pré. Accusé de nouveau en 1744 de négligence dans l’accomplissement de ses fonctions et d’avoir même collaboré, lui et son gendre, Joseph Leblanc, dit Le Maigre, avec les troupes de François Du Pont* Duvivier lors de l’invasion de la péninsule acadienne, Bourg se vit suspendu de sa charge le 17 décembre. Il fut conduit à Annapolis Royal en compagnie de Joseph Leblanc et soumis à un interrogatoire serré de la part de Mascarene et de son conseil. Pour châtiment, on lui enleva définitivement son poste de notaire des Mines.

Bourg a peut-être quitté l’Acadie au début des années 50 lorsque plusieurs milliers d’Acadiens émigrèrent aux îles Royale (île du Cap-breton) et Saint-Jean (Île-du-Prince-Édouard). Quoi qu’il en soit, nous le retrouvons en 1752 à Port-Toulouse (St Peters, N.-É.), chez Joseph Leblanc qui s’y trouvait depuis trois ans. Bourg échappa à la déportation des Acadiens en 1755 et à l’évacuation de l’île Royale après la chute de Louisbourg aux mains des Anglais en 1758 [V. Wolfe]. Il semble s’être réfugié à Richibouctou, oû il mourut en 1760 à l’âge de 89 ans.

C. J. d’Entremont

AN, Col., E, 277, ff.17–20 ; Section Outre-Mer, G1, 466, pièces 8, 13, 24, 25, 26, 27.— Diocesan Archives (Baton Rouge, Louisiane), Registres de St-Charles des Mines (Grand-Pré), 1707–1748 (baptêmes) ; 1709–1748 (mariages et sépultures) (copies aux Diocesan Archives, Yarmouth, N.-É., et aux APC, MG 9, B8, 12).— Coll. doc. inédits Canada et Amérique, II : 175.— Coll. de manuscrits relatifs à la N.-F., II ; 260.— N. S. Archives, I ; II ; III ; IV.— RAC, 1905, II, Ire partie, 159.— Murdoch, History of Nova-Scotia, I : 364, 405, 468, 478, 523 ; II : 4, 8, 10, 39, 71.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. J. d’Entremont, « BOURG, dit Belle-Humeur, ALEXANDRE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/bourg_alexandre_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bourg_alexandre_3F.html
Auteur de l'article:   C. J. d’Entremont
Titre de l'article:   BOURG, dit Belle-Humeur, ALEXANDRE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   23 août 2014