DCB/DBC Mobile beta
+

BRÉHANT DE GALINÉE, RENÉ DE, prêtre, sulpicien, prieur de Saint-Maur de Nazar (Saint-Brieuc), né dans le diocèse de Rennes vers 1645, décédé en Europe en 1678.

La famille de Bréhant, « vraie race d'ancienne noblesse de chevalerie », avait pour devise : Foi de Bréhant vaut mieux quargent. Elle avait suivi saint Louis à la croisade et descendait d'un croisé qui portait le nom de Galilée, devenu dans la suite Galinée. Sous François Ier le seigneur Mathurin de Bréhant épousa la fille unique du seigneur de Galinée. De cette souche était issu René de Bréhant de Galinée, qui vint en Nouvelle-France en 1668.

Il était licencié de Sorbonne en théologie et avait étudié les mathématiques et l'astronomie. Dès son arrivée au pays, il se mit à apprendre l'algonquin.

En ce temps-là, les Sulpiciens songeaient à aller évangéliser les Potéouatamis, nation habitant la région du Mississipi. En 1669, M. de Queylus [V. Thubières], supérieur du séminaire de Montréal, avait désigné pour cette mission François Dollier* de Casson et Michel Barthélemy*. Ils allaient partir en compagnie de Robert Cavelier de La Salle, quand M. de Queylus, se méfiant de la fidélité du célèbre explorateur, substitua à M. Barthélemy M. de Galinée, dont les connaissances en mathématiques et en astronomie pourraient être précieuses en cas de défection. De fait, La Salle, malade, se sépara des missionnaires à l'extrémité du lac Ontario.

Ceux-ci avaient longé le sud du lac Ontario, traversé la rivière Niagara et remonté jusqu'aux environs de la ville actuelle de Hamilton. Y laissant La Salle et ses hommes, ils poursuivirent leur marche jusqu'à la rive nord du lac Érié où ils hivernèrent. Une vague ayant emporté pendant la nuit le canot qui contenait le nécessaire des cérémonies religieuses, les missionnaires décidèrent de retourner à Ville-Marie ; mais, afin que leur voyage ne fût pas inutile, ils revinrent par un autre chemin, passant par la rivière du Détroit, le lac des Hurons, la mission de Michillimakinac, la baie Georgienne, le lac Nipissing et la rivière des Outaouais.

Rentré à Ville-Marie, M. de Galinée tomba malade. Il en profita pour écrire un récit de son voyage et dresser une carte des endroits qu'il avait vus. Cette carte, une des premières qui furent publiées, parvint au ministre Colbert dès 1670 par l'entremise de M. de Salignac de La Mothe-Fénelon. Une réplique, mise au point et rectifiée, fut remise à l'intendant Talon.

Son récit, extrêmement intéressant, fut publié sous le titre de Voyage de MMDollier et Galinée, une première fois en 1875, par la Société historique de Montréal, puis dans la suite par Margry dans les Découvertes et Établissements des Français et, en 1903, par James H. Coyne, sous les auspices de l'Ontario Historical Society. On peut y lire que les missionnaires sulpiciens prenaient possession des territoires où ils abordaient en y plantant une croix aux armes de France. Talon, dans la suite, recommanda à Daumont de Saint-Lusson de faire de même au saut Sainte-Marie.

M. de Galinée retourna en France en 1671 avec M. de Queylus. Il mourut le 16 août 1678, en route pour Rome.

Olivier Maurault

René de Bréhant de Galinée, [...] Exploration of the Great Lakes 1669–1670 [...] ed. James H. Coyne, Ont. Hist. Soc., Papers and Records, IV (l903) ; Voyage de Cavelier de La Salle avec les sulpiciens Dollier de Casson et Bréhan de Gallinée, dans Découvertes et Établissements des Français (Margry), I : 101–166 ; Voyage de MM. Dollier et Galinée, (« MSHM », VI, 1875).— Dollier de Casson, Histoire du Montréal.— W. H. Atherton, Montreal, 1535–1914 (3 vol. ; Montreal, Vancouver, Chicago, 1914).— Faillon, Histoire de la colonie française, III.— Olivier Maurault, Sur les pas des missionnaires-explorateurs, Revue de luniversité dOttawa, I (1931) : 316–341.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Olivier Maurault, « BRÉHANT DE GALINÉE, RENÉ DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/brehant_de_galinee_rene_de_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/brehant_de_galinee_rene_de_1F.html
Auteur de l'article:   Olivier Maurault
Titre de l'article:   BRÉHANT DE GALINÉE, RENÉ DE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   22 décembre 2014