DCB/DBC Mobile beta
+

BUSHELL (Bushel), JOHN, imprimeur, né probablement le 18 mars 1715 à Boston, fils de John Bushel et de Rebecca Parker ; épousa probablement Elizabeth Strowbridge, de Boston, qui lui donna un fils et une fille ; inhumé le 22 janvier 1761 à Halifax (N.-É.).

John Bushell fit son apprentissage d’imprimeur à Boston et se lança en affaires dans cette ville vers 1734. Il imprima le Boston Post-Boy en 1735, puis travailla en association avec différents imprimeurs de Boston jusqu’en 1749. En 1741 il avait hérité de son père quelques maisons, des logements et des terrains. Il imprima à son compte de 1749 à 1751, puis alla se fixer à Halifax et exploita une imprimerie fondée par un de ses anciens associés, Bartholomew Green.

Le 23 mars 1752, Bushell commença la publication du Halifax Gazette. Il semble que l’entreprise ait été financée conjointement par Otis Little, procureur du roi en Nouvelle-Écosse, et un citoyen de Boston. La Gazette fut d’abord tirée sur une demi-feuille de papier ministre imprimée des deux côtés sur deux colonnes. Le quart du journal était consacré aux affaires de la Nouvelle-Écosse, à savoir des renseignements sur l’arrivée des navires, des proclamations et, à l’occasion, des avis au sujet d’esclaves fugitifs, d’articles volés ou d’épouses dévoyées. Le reste du journal contenait surtout des extraits tirés des journaux anglais où il était question de la politique européenne et des affaires gouvernementales en Europe, et aussi des nouvelles en provenance des colonies d’Amérique ou des Antilles. En plus de publier la Gazette, Bushell imprimait pour le gouvernement des proclamations et des textes de lois et, vraisemblablement, exécutait des travaux à forfait pour les marchands locaux. Il semble, toutefois, qu’il ait progressivement perdu la direction de la Gazette. En 1754, Richard Bulkeley*, secrétaire de la province, assuma la charge de rédacteur en chef du journal. En 1758, Anthony Henry* devint l’adjoint de Bushell et il ne tarda pas à faire une bonne partie du travail d’impression.

D’après Isaiah Thomas qui travailla dans le bureau de Henry, Bushell était un bon artisan, « mais n’avait pas le don d’acquérir des biens, pas plus qu’il ne savait faire un usage des plus économiques du peu qui lui tombait entre les mains ». Certaines études faites au xxe siècle, probablement inspirées par un article de J. J. Stewart, donnent à entendre que Bushell buvait immodérément. Cependant, Thomas ne dit rien des habitudes de Bushell à ce sujet et pourtant il connaissait le fils de Bushell et, sans aucun doute, un certain nombre de ses relations. En outre, les archives de la cour inférieure des Plaids communs de Halifax, qui indiquent que Bushell fut souvent endetté pendant qu’il vivait dans cette ville, ne mentionnent pas qu’il ait dû des sommes excessives pour l’achat d’alcool. À différentes occasions Bushell se trouva en dette avec ses bailleurs de fonds, son propriétaire, son adjoint Henry et d’autres encore. Il est ironique de constater que le premier imprimé connu que Bushell produisit pour le gouvernement est une brochure de six pages, datée du 6 décembre 1752 et reproduisant le texte d’une « loi pour venir en aide aux débiteurs ».

La fille de Bushell est censée être demeurée à Halifax quelque temps après la mort de son père. Son fils fit son apprentissage chez Daniel Fowle à Portsmouth, New Hampshire, et plus tard exerça son métier d’imprimeur à Philadelphie où il aurait tenu une taverne.

Donald F. Chard

PANS, RG 37, juin 1757, mars 1759 ; mars, décembre 1760 ; juin, septembre 1761.— St Paul’s Church (Halifax), Burial records, index B (microfilms aux PANS).— Records relating to the early history of Boston (Whitmore et al.), [24] : 103 ; [28] : 33, 195.— Checklist of Boston newspapers, 1704–1780, and bibliography (« Publ. of the Col. Soc. Mass. », IX, Boston, 1907), 470.— Shipton, Sibleys Harvard graduates, IX : 64.— Marie Tremaine, A bibliography of Canadian imprints 17511800 (Toronto, 1952), 661.— Brebner, Neutral Yankees, 136.— Canadian book of printing ; how printing came to Canada and the story of the graphic arts, told mainly in pictures, Marie Tremaine, édit. (Toronto, 1940), 16, 19.— Ægidius Fauteux, The introduction of printing into Canada ; a brief history (Montréal, 1930), 44.— D. C. McMurtrie, The first printing in Nova Scotia (Chicago, 1930), 6, 10.— J. J. Stewart, Early journalism in Nova Scotia, Coll. of the N.S. Hist. Soc. VI (1888) : 93–101.— Isaiah Thomas, The history of printing in America [...] (2e éd., 2 vol., Albany, N.Y., 1874), I : 127, 357.— G. E. N. Tratt, A survey and listing of Nova Scotian newspapers, with particular reference to the period before 1867 (thèse de {{m.a.,}} Mount Allison University, Sackville, N.B., 1957), 135.— Marie Tremaine, Early printing in Canada (Toronto, 1934), 2.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Donald F. Chard, « BUSHELL, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/bushell_john_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bushell_john_3F.html
Auteur de l'article:   Donald F. Chard
Titre de l'article:   BUSHELL, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   21 septembre 2014