DCB/DBC Mobile beta
+

CHISHOLM, GEORGE KING, homme politique, officier de milice et fermier, né dans le canton de Nelson, Haut-Canada, le 4 septembre 1814, fils aîné de William Chisholm*, fondateur d’Oakville, Ont., et de Rebecca Silverthorn, décédé le 14 avril 1874.

George King Chisholm fit ses études à l’école publique de Nelson, puis à l’école secondaire du district de Gore à Hamilton et enfin à Upper Canada College de York. En 1840, il épousa Isabella Land, petite-fille de Robert Land*, fondateur de Hamilton. Ils habitèrent cette ville pendant neuf ans puis se fixèrent à Oakville ; ils eurent plusieurs enfants.

Chisholm fut nommé huissier d’armes à la chambre d’Assemblée de la province du Canada le 21 juin 1841. Ses fonctions concernaient surtout le cérémonial de l’Assemblée et consistaient principalement à porter la masse et à se tenir près du président mais il lui fallait aussi parfois expulser de la chambre les personnes qui créaient du désordre et celles qui étaient entrées sans autorisation. Il fut blessé en accomplissant cette tâche au cours des émeutes qui eurent lieu à Montréal en avril 1849, émeutes provoquées par le projet de loi sur les pertes subies pendant la rébellion de 1837–1838. Il remit sa démission en 1854, se présenta aux élections comme candidat du parti conservateur dans le comté de Halton et fut élu.

Chisholm contribua à l’organisation du canton de Trafalgar et de la ville d’Oakville. Il participa à la fondation du chapitre White Oak des francs-maçons à Oakville et dirigea longtemps la commission scolaire de cette ville. Il devint le premier maire d’Oakville après son érection civile en 1857. Chisholm prit également une part active dans la milice. Il reçut une commission de capitaine dans le 2e régiment de la milice de Gore en 1830 et participa au combat pendant la rébellion de 1837. Le district de Gore ayant été supprimé en 1849, la milice du comté de Halton s’organisa en bataillons et Chisholm fut nommé major dans le 1er bataillon de Halton (jadis le 2e régiment de la milice de Gore). Promu au grade de lieutenant-colonel le 11 décembre 1857, il reçut le commandement du 1er bataillon de Halton. À l’époque où avaient lieu les raids des Féniens, il posta des compagnies le long des rives du lac Ontario pour en assurer la défense ; en 1866, à la tête de 52 hommes, il se mit en route pour Fort Erie mais arriva trop tard pour prendre part au combat.

Chisholm se retira de la vie publique quatre ans plus tard et mourut à Oakville le 14 avril 1874. On peut voir au Old Post Office Museum d’Oakville la copie d’une photographie de Chisholm.

Hazel C. Mathews

PAO, Misc. 1850, lettre de G. K. Chisholm à J. S. Macdonald, 16 mars 1850.— Can. biog. dict., I : 408–410.— H. C. Mathews, Oakville and the Sixteen : the history of an Ontario port (Toronto, 1953).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hazel C. Mathews, « CHISHOLM, GEORGE KING », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chisholm_george_king_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chisholm_george_king_10F.html
Auteur de l'article:   Hazel C. Mathews
Titre de l'article:   CHISHOLM, GEORGE KING
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   20 avril 2014