DCB/DBC Mobile beta
+

COMEAU, NAPOLÉON-ALEXANDRE (baptisé Alexandre-Napoléon), chasseur, gardien de pêche, fonctionnaire, naturaliste et auteur, né le 11 mai 1848 au poste des Îlets-Jérémie (Colombier, Québec), fils d’Antoine-Alexandre Comeau, commis de la Hudson’s Bay Company, et de Luce Hall, dite Mary Bédard ; le 14 juin 1871, il épousa, probablement à Godbout, Québec (le mariage est inscrit dans le registre de Betsiamites, Québec), Marie-Antoinette Labrie (décédée en 1889), puis le 23 novembre 1889, à Saint-Patrice-de-la-Rivière-Pentecôte (Rivière-Pentecôte, Québec), Victoria Labrie, et de ce mariage naquirent neuf garçons et trois filles ; décédé le 17 novembre 1923 à Godbout.

Élevé au hasard des différents postes de traite qu’a dirigés son père (aux Îlets-Jérémie, à Mingan et à Sept-Îles), Napoléon-Alexandre Comeau est vite multilingue : jeune, il parle déjà couramment le français, l’anglais, le montagnais, le naskapi et l’inuktitut. En 1859–1860, il fréquente l’académie française et anglaise de G. W. Lawler à Trois-Rivières. Après cette unique année d’études, il retourne sur la Côte-Nord, où il devient gardien attitré de la rivière Godbout, excellente rivière à saumons qui était alors une destination sportive privilégiée des financiers et des politiciens canadiens et américains. Il demeure à ce poste pendant plus de 60 saisons de pêche. À compter de l’hiver de 1862, il fait de plus, avec l'aide du chasseur montagnais Plutée Ashini, l'apprentissage du trappage, activité économique dominante de la région. Les fourrures, dont certaines atteignent de très bons prix, sont vendues aux postes des différentes compagnies installées dans la réserve amérindienne de Betsiamites ou dans les environs. Comeau agit d'ailleurs comme acheteur intermédiaire entre les chasseurs montagnais et la Hudson's Bay Company.

Vers la fin des années 1870, Comeau délaisse le métier de trappeur au profit de différentes activités administratives qu’il exercera pendant de nombreuses années : il est simultanément maître de poste (à partir de 1877), agent des pêcheries (vers 1879) et agent du télégraphe (autour de 1884) pour les hameaux de sa région (Manicouagan, Godbout, Baie-des-Cèdres, Pointe-des-Monts, Îlets Caribou, Îles de Mai et Rivière-Pentecôte). De plus, grâce à des connaissances anatomiques (acquises sur le tas, par la pratique et des lectures) et sa générosité, auxquelles s’ajoute bientôt une formation sommaire auprès de deux médecins de l’hôpital Jeffery Hale de Québec, il donne les soins de base à des dizaines de familles pionnières et autochtones. Au cours de sa fructueuse carrière de « sage-homme » reconnu, il effectue quelque 200 accouchements.

En janvier 1886, le sauvetage de deux parents, égarés sur le fleuve Saint-Laurent au cours d’une forte tempête, assure la célébrité de Comeau : après plusieurs dizaines d’heures de dérive sur les glaces, il parvient à les guider jusqu’à la rive sud. L’aventure retient l’attention des journaux de l’époque et lui vaut des décorations ; le toponyme et les armoiries de la ville de Baie-Comeau, qui sera inaugurée en 1937, commémoreront l’exploit.

Curieux, autodidacte et bien initié aux mystères de la nature labradorienne, Comeau s’est révélé un naturaliste averti. Ses rencontres et sa correspondance avec des scientifiques canadiens et américains lui ont permis de mettre en valeur sa vaste expertise et ses connaissances tant du saumon en particulier que de la faune de la Côte-Nord en général. Comeau collabore avec des chercheurs de l’université Laval à Québec et de la Smithsonian Institution de Washington, en particulier par son inventaire des oiseaux de la région de Pointe-des-Monts, paru en 1882 dans le Bulletin of the Nuttall Ornithological Club, de Cambridge, au Massachusetts.

Ses habiletés, ses exploits de chasse et de pêche, tout comme ses connaissances de la culture autochtone, forment la trame des articles que fait paraître Comeau dans le National Geographic Magazine, de Washington, et Forest and Stream, de New York. En 1909, il publie à Québec une autobiographie riche d’anecdotes et d’observations (elle contient de plus son inventaire des oiseaux), intitulée Life and sport on the north shore of the lower St. Lawrence and gulf, qui sera rééditée en 1923 et 1954. Traduite par Nazaire Le Vasseur, elle paraîtra en français en 1945, à Québec (cette traduction sera réimprimée en 1983), sous le titre : la Vie et le Sport sur la côte nord du bas Saint-Laurent et du golfe.

Le gouvernement fédéral confirme la valeur de l’expérience de Comeau en le nommant coresponsable d’une enquête, qui a lieu en 1914, sur les pêcheries de la région de la baie d’Hudson. Comeau participe activement, dans les années suivantes, à l’élaboration de l'entente canado-américaine sur les oiseaux migrateurs. Il est membre actif et conférencier de la Société Provancher d’histoire naturelle du Canada, qu'il a contribué à fonder, et de l’American Ornithologists’ Union.

Peu après la mort de Napoléon-Alexandre Comeau, la Société Provancher a érigé un monument en son honneur à Godbout. Une réplique a été installée au Jardin zoologique de Québec en 1933. Plusieurs écrivains québécois se sont intéressés au personnage, dont Yves Thériault* qui lui a consacré, en 1960, une biographie publiée à Montréal et intitulée Roi de la Côte Nord.

Pierre Frenette

ANQ-CN, CE901-S9, 23 nov. 1889 ; S10, 30 juill. 1848.— ANQ-Q, ZQ6-S315, 14 juin 1871.— L'Événement, 19 nov. 1923.— Pierre Frenette, Napoléon-Alexandre Comeau (Montréal, 1981).— Pauline L[e Vallée] Boileau, la Côte-Nord contre vents et marées : biographie romancée de Napoléon-Alexandre Comeau (1848–1923) (Sillery, Québec, 1998).— C. D. Melvill et al., Reports on fisheries investigations in Hudson and James bays and tributary waters in 1914 (Ottawa, 1915).— Robert Parisé, Géants de la Côte-Nord (Québec, 1974)

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Pierre Frenette, « COMEAU, NAPOLÉON-ALEXANDRE (baptisé Alexandre-Napoléon) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/comeau_napoleon_alexandre_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/comeau_napoleon_alexandre_15F.html
Auteur de l'article:   Pierre Frenette
Titre de l'article:   COMEAU, NAPOLÉON-ALEXANDRE (baptisé Alexandre-Napoléon)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   20 avril 2014