DCB/DBC Mobile beta
+

CORNISH, FRANCIS EVANS, avocat et homme politique, né le 1er février 1831 à London, dans le Haut-Canada, fils de William King Cornish, décédé à Winnipeg le 28 novembre 1878.

La famille de Francis Evans Cornish s’était établie dans la région de London, dans le Haut-Canada, en 1819 ; il fit ses études dans un collège de London et fut admis au Barreau du Haut-Canada en 1855. Francis Cornish était un conservateur et un membre de l’ordre d’Orange. Échevin de London de 1858 à 1861, il fut élu maire de la ville en 1861. Il comptait un grand nombre de partisans, toutefois il reçut le qualificatif de maire « tapageur » et ses adversaires l’accusèrent de bigamie, de voies de fait, d’ivrognerie et d’atteintes à l’ordre public. Il fut défait en 1864 lorsque, dit-on, les membres du conseil municipal firent appel à la milice pour assurer des élections honnêtes. En 1860, il avait tenté, sans succès, de se faire élire à la chambre d’Assemblée du Canada comme représentant de la circonscription de Middlesex-Est. Il échoua également aux élections provinciales de 1871 pour le siège de la ville de London.

En 1872, Cornish alla s’établir à Winnipeg. Il y ouvrit un bureau d’avocat et se lança dans la politique municipale et provinciale. Il fut un des chefs du mouvement en faveur de l’érection civile de la ville de Winnipeg et, en 1874, il fut élu maire. Il ne resta en charge des affaires municipales qu’un an, et l’adoption d’un règlement en vue de pourvoir la ville de services municipaux constitue la plus importante mesure prise sous son administration. La même année, il se faisait élire député de la circonscription électorale de Poplar Point à l’Assemblée législative du Manitoba. Il occupa ce siège jusqu’à sa mort.

Cornish était un personnage jovial et pittoresque. On cite des faits cocasses qui ont marqué sa vie politique à London et à Winnipeg. Le succès de ses campagnes à la mairie de London est attribuable au bon fonctionnement de l’organisation de ses partisans. À une élection il se serait arrangé pour que des soldats britanniques, cantonnés dans la région, établissent domicile dans la ville pour 24 heures, juste le temps de lui donner leurs votes. Il fut appréhendé à Winnipeg en 1876 et mis à l’amende pour avoir volé une liste électorale le jour de l’élection. Une autre fois, encore selon la rumeur, il aurait enlevé son adversaire la veille de l’élection et fait porter contre lui une accusation de corruption ; il aurait ensuite déclaré que son adversaire admettait sa culpabilité, puisqu’il n’était pas venu répondre à l’accusation.

Dans le prolongement des conflits qu’avaient soulevés les troubles de la Rivière-Rouge en 1869–1870, Cornish, établi à Winnipeg, s’associa au groupe qui s’opposait à la politique de réconciliation. Il aida les gens qui cherchaient à faire arrêter Louis Riel* et il joua un certain rôle dans l’arrestation en 1873 d’Ambroise-Dydime Lépine*, l’adjudant général de Riel. L’année suivante il seconda le procureur, Stuart Macdonald, au procès de Lépine. Dans son jugement, le tribunal distribua les récompenses offertes par l’Ontario à ceux qui avaient contribué à l’arrestation des responsables de la mort de Thomas Scott* ; Cornish reçut $400.

Cornish mourut d’un cancer de l’estomac à l’âge de 47 ans. La dernière année de sa vie, il était revenu à la politique municipale, à titre d’échevin de Winnipeg. Le 31 octobre 1853, il avait épousé à London Victorine Clench qui lui survécut.

Hartwell Bowsfield

Begg et Nursey, Ten years in Winnipeg.— Manitoba Free Press (Winnipeg), 29 nov. 1878.— Dom. ann. reg., 1878.— Orlo Miller, A century of Western Ontario ; the story of London, « The Free Press », and Western Ontario, 1849–1949 (Toronto, [1949]).— Stanley, Louis Riel, 187, 191, 193, 210s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hartwell Bowsfield, « CORNISH, FRANCIS EVANS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/cornish_francis_evans_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/cornish_francis_evans_10F.html
Auteur de l'article:   Hartwell Bowsfield
Titre de l'article:   CORNISH, FRANCIS EVANS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   20 octobre 2014