DCB/DBC Mobile beta
+

COTÉ (Côté), JOSEPH-OLIVIER, notaire, fonctionnaire et auteur, né le 8 avril 1820 à Québec, fils d’Olivier Côté, forgeron, et de Louise-Charlotte Sasseville ; le 12 novembre 1851, il épousa à Montréal Marie-Julie-Léocadie Leprohon (décédée en 1900), et ils eurent quatre fils et deux filles ; décédé le 24 avril 1882 à Ottawa.

Joseph-Olivier Coté fréquenta le petit séminaire de Québec de 1831 à 1835, année où il commença d’étudier le droit, d’abord sous la direction de René-Gabriel Belleau jusqu’en 1838, et ensuite avec Louis-Édouard Glackmeyer. Il fut reçu notaire en 1841. Il agit à titre de registraire adjoint du comté de Berthier, en 1842–1843, puis, en juin 1845, le gouverneur général sir Charles Theophilus Metcalfe* le nomma greffier au bureau du Conseil exécutif de la province du Canada, alors dirigé par William Henry Lee*. Entre autres tâches, Coté devait tenir les registres des commissions accordées depuis 1651 et surveiller la compilation des index manuscrits de ces registres ; il les compléta jusqu’à la Confédération. Il rassembla aussi des données sur le personnel politique dans un recueil très utile intitulé Political appointments and elections in the Province of Canada (Québec, 1860) qui couvrait les années 1841 à 1860 ; dans une seconde édition, publiée à Ottawa en 1866, Coté étendit les renseignements jusqu’en 1865. Ce recueil fut augmenté par son fils Narcisse-Omer qui, dans un supplément publié en 1918, porta l’étude jusqu’à la Confédération et y ajouta plus tard deux autres volumes pour la période allant jusqu’en 1917. Joseph-Olivier Coté publia aussi, de temps à autre, et sous divers pseudonymes, des articles dans des journaux anglais et français. Il y abordait une grande variété de sujets dans les domaines politique et économique : balance du commerce, peine capitale, sécularisation des « réserves » du clergé et un parlement des nations, par exemple.

En 1872, Coté devint greffier adjoint du bureau du Conseil privé (le bureau du Conseil exécutif d’avant 1867) quand Lee prit sa retraite et que William Alfred Himsworth, qui y était entré peu de temps avant Coté, lui succéda à titre de greffier en chef. À la fin de 1879, Coté fut nommé gouverneur général suppléant afin de lui permettre de signer les lettres patentes relatives aux terres, et à celles vendues par le gouvernement entre autres – et cela en dépit du fait qu’il éprouvait des difficultés avec sa vue et sa santé. À la mort de Himsworth, au début de l’année suivante, sir John Alexander Macdonald* nomma Coté greffier en chef du Conseil privé, le 13 janvier 1880 ; son salaire annuel passa de $1 000 à $3 200. À la fin de 1880, il fut nommé commissaire per dedimus potestatem et chargé de faire prêter les serments d’office requis par le gouvernement. Malgré une santé de plus en plus précaire, qui parfois l’obligeait à travailler à la maison, il put rester en fonction jusqu’à sa mort, en 1882. Henry James Morgan* l’a décrit comme un « fonctionnaire très soigneux, discret, courtois et efficace » ; Coté exerça ses emplois à la satisfaction générale. Les relevés préparés par lui et par son fils demeurent encore aujourd’hui des ouvrages de référence fort précieux pour l’historien et le politicologue.

Frederick H. Armstrong

Joseph-Olivier Coté est le compilateur de Political appointments dont la première édition, parue à Québec en 1860, couvre la période de 1841 à 1860 et la seconde, publiée à Ottawa en 1866, la période de 1841 à 1865 ; une troisième édition, parue à Ottawa en 1918, a été préparée par Narcisse-Omer Coté et comprend un appendice couvrant la période du 1er janvier 1866 au 30 juin 1867 et un index.

APC, MG 26, A ; RG 68, 88 : 336 ; 320 : 257 ; 412 : 662.— Free Press, 24 avril 1882.— Ottawa Daily Citizen, 25 avril 1882.— Canadian men and women of the time (Morgan, 1912), 262.— CPC, 1881 : 24.— Dominion annual register, 1882 : 336s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Frederick H. Armstrong, « COTÉ, JOSEPH-OLIVIER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/cote_joseph_olivier_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/cote_joseph_olivier_11F.html
Auteur de l'article:   Frederick H. Armstrong
Titre de l'article:   COTÉ, JOSEPH-OLIVIER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   31 juillet 2014