DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

Nouvelles biographies

Biographies mises à jour

Biographie du jour

BLISS, JONATHAN – Volume VI (1821-1835)

né le 1er octobre 1742 à Springfield, Massachusetts, et décédé le 1er octobre 1822 à Fredericton

Les fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

Les conférences de Charlottetown et de Québec en 1864

Les textes introductifs du DBC/DCB

Les Acadiens

Module éducatif

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

CRISAFY (Crisasy, Crisaci ou Crisacy), THOMAS, officier, chevalier de Malte, originaire de Messine, en Sicile, décédé à Montréal le 29 février 1696.

Cousin germain du prince de Monaco, il appartenait à la maison des Grimaldi, l’une des plus puissantes familles d’Italie. Il prit part au soulèvement de la Sicile contre le prince qui gouvernait l’île au nom du roi d’Espagne. Avec son frère aîné, le marquis Antoine de Crisafy*, il se déclara en faveur du roi de France. Une fois la révolte maîtrisée et la paix rétablie, ils se virent confisquer leurs biens et demandèrent secours et protection à la France. Ils furent tous deux réduits à accepter le commandement d’une compagnie de troupes de la Marine en partance pour le Canada où il arrivèrent Probablement en 1684.

Thomas Crisafy se conduisit ‘avec bravoure. Il servit sous Philippe de Rigaud* de Vaudreuil. En 1690, c’est lui qui secourut la mère de Madeleine de Verchères [Jarret*] attaquée par un parti iroquois. L’année suivante, il repoussa un détachement d’Onneiouts à Repentigny. Il fut aussi le bras droit du comte de Frontenac [V. Buade] qui le chargea en 1695 d’aller relever le fort Cataracoui (Frontenac). En vain les gouverneurs Frontenac et Brisay* de Denonville, ainsi que l’intendant Bochart* de Champigny, firent-ils son éloge au ministre : ils ne réussirent pas à lui obtenir la pension qu’il demandait.

« On ne sçavait, dit de lui Charlevoix*, ce qu’on devait plus admirer, ou de son habileté dans la guerre, ou de sa pénétration dans le conseil, ou de sa conduite dans les Entreprises, dont il fut chargé, ou de son intrépidité, ou de sa présence d’esprit dans l’action ».

Léopold Lamontagne

Charlevoix, Histoire de la N.-F., II, III,— NYCD (O’Callaghan and Fernow), IX,— Royal Fort Frontenac (Preston et Lamontagne),— BRH, VI (1900) : 320, 346s. ; XXIII (1917) : 53 ; XXIX (1923) : 315s. ; XXXII (1926) : 524–528 ; XL (1934) : 341s,— Tanguay, Dictionnaire.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Léopold Lamontagne, « CRISAFY, THOMAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2016, http://www.biographi.ca/fr/bio/crisafy_thomas_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/crisafy_thomas_1F.html
Auteur de l'article:   Léopold Lamontagne
Titre de l'article:   CRISAFY, THOMAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1986
Date de consultation:   1 octobre 2016