DCB/DBC Mobile beta
+

DESBARATS, GEORGE-PASCHAL, imprimeur, éditeur et homme d’affaires, né à Québec le 11 août 1808, troisième fils de Pierre-Édouard Desbarats*, greffier adjoint de l’Assemblée législative du Bas-Canada et imprimeur, et de Marie-Josephte Voyer, décédé à Montréal lé 12 novembre 1864.

Ayant fréquenté, à Québec, l’école secondaire du révérend Daniel Wilkie*, George-Paschal Desbarats fut mis en apprentissage chez un commerçant, James George, et ensuite chez un marchand de bois de la basse ville. En 1826, la maladie de son père le força à s’occuper des intérêts des siens dans l’imprimerie familiale, dont Thomas Cary avait acheté une partie. Après la mort de son père, en 1828, il prit graduellement ces intérêts en main, du consentement des autres héritiers. Il fut associé à Cary pendant plusieurs années ; on n’a pas le détail des ententes qui les liaient l’un à l’autre, mais il y a quelques indications que ce fut une association tendue. Leurs noms apparaissaient côte à côte sur de nombreux documents gouvernementaux, de 1831 à 1842, et en particulier sur les Journaux du Conseil législatif du Bas-Canada. Une affirmation faite dans une notice nécrologique de Desbarats parue dans le Quebec Daily Mercury, selon laquelle il fut, avec Cary, copropriétaire de ce journal entre 1828 et 1848, reste sujette à confirmation.

En 1841, le nom de Desbarats apparaissait pour la première fois, sur des publications gouvernementales, à côté de celui de Stewart Derbishire. En septembre de cette année-là, ils étaient nommés pour être conjointement « l’Imprimeur de Sa Majesté et l’Imprimeur des lois dans et pour la province du Canada ». Ils maintinrent cette association jusqu’à la mort de Derbishire, en 1863, alors que Malcolm Cameron* devint l’associé de Desbarats pendant le peu de temps que celui-ci avait à vivre. Au cours de ces années, Desbarats vécut à Kingston, à Montréal, à Toronto et à Québec, selon que la capitale changeait de lieu.

À cette époque, l’imprimeur de la reine avait la responsabilité de l’impression et de la distribution des lois et du journal officiel du gouvernement, soit une fraction seulement de la production gouvernementale. Respectant la tradition, l’Assemblée législative et le Conseil législatif eurent aussi, de 1841 à 1859, chacun son imprimeur ; de 1860 à 1866, un seul imprimeur servit les deux chambres. Desbarats et Cary furent les imprimeurs de l’Assemblée en 1841 ; Desbarats et Derbishire le furent du conseil en 1843.

En plus de ces travaux officiels d’imprimerie, Desbarats fut chargé de réimprimer les œuvres de Samuel de Champlain*, éditées par l’abbé Charles-Honoré Laverdière*. Les œuvres complètes furent finalement publiées en 1870 sous le nom de son fils, George-Édouard*. De 1863 à sa mort, il subventionna et publia le Foyer canadien ; recueil littéraire et historique avec son fils ; ce dernier continua seul jusqu’en 1865.

Desbarats fut un homme d’affaires avisé qui connut le succès. En 1847, avec Derbishire, il acheta l’Ottawa Glass Works, à Pointe-à-Cavagnal (Como-Est, Québec) ; cette verrerie, la première en date dans la province, n’était alors qu’au stade de l’organisation [V. François-Xavier Desjardins]. Il plaça des fonds dans le chemin à lisses du Saint-Laurent et de l’Atlantique et, en 1849, au nom de cette compagnie, il écrivit une brochure, The St. Lawrence and Atlantic Railroad : its position as a private undertaking, and advantages as a national work. Des documents le mentionnent comme secrétaire intérimaire de la Compagnie de Montréal pour l’exploitation des mines (1847) et président de la Compagnie des mines du Saint-Laurent (1854). À sa mort, il était propriétaire d’un terrain minier d’une grande étendue au nord du lac Huron, la Desbarats Location, acheté en 1847, d’une terre dans la vallée de la Chaudière où l’on faisait la prospection de l’or, et de beaucoup d’autres biens et possessions.

George-Paschal Desbarats détint une commission de lieutenant-colonel dans la milice et fut longtemps membre de la Société d’histoire naturelle de Montréal et de la Société d’horticulture de Montréal. Il s’était marié trois fois : en 1836, avec Henriette Dionne, fille d’Amable Dionne*, conseiller législatif (ils eurent un fils, George-Édouard) ; en 1841, avec Charlotte Selby, fille du docteur William D. Selby (ils eurent un fils) ; et en 1849 à Jessie-Louise Pothier, fille de Jean-Baptiste-Toussaint Pothier*, conseiller législatif (ils eurent deux filles).

Aileen Desbarats

G.-P. Desbarats, The St. Lawrence and Atlantic Railroad : its position as a private undertaking, and advantages as a national work (Montréal, 1849).

Archives privées, famille Desbarats (Montréal), Papiers de la famille Desbarats.— Canada, prov. du, Legislative Assembly, Journals, 18411864.— Canadian Illustrated News : a commemorative portfolio, Peter Desbarats, édit. (Toronto, [1970]).— St Lawrence Mining Company, Report of the president and directors [...] ([Québec, 1854]).— Globe, 12 nov. 1864.— Le Journal de Québec, 14 nov. 1864.— La Minerve, 14 nov. 1864.— Montreal Gazette, 14 nov. 1864.— Morning Chronicle (Québec), 12 nov. 1864.— Quebec Daily Mercury, 12 nov. 1864.— Union (Ottawa), 17 nov. 1864.— Beaulieu et Hamelin, La presse québécoise, I : 19, 23.— O. B. Bishop, Publications of the government of the Province of Canada, 1841–1867 (Ottawa, 1963), 4962.— Le Jeune, Dictionnaire, I : 499.— G. F. Stevens, Canadian glass, 1825–1925 (Toronto, 1967).— Les disparus, BRH, XXXIV (1928) : 241.— Réjean Robidoux, Les Soirées canadiennes et le Foyer canadien dans le mouvement littéraire québécois de 1860, étude d’histoire littéraire, Revue de l’université d’Ottawa, XXVIII (1958) : 411.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Aileen Desbarats, « DESBARATS, GEORGE-PASCHAL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/desbarats_george_paschal_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/desbarats_george_paschal_9F.html
Auteur de l'article:   Aileen Desbarats
Titre de l'article:   DESBARATS, GEORGE-PASCHAL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   24 octobre 2014