DCB/DBC Mobile beta
+

DUHAMEL, JOSEPH, avocat et homme politique, né le 22 janvier 1834 à Montréal, fils de Joseph Duhamel, marchand épicier, et de Domitille (Domethilda) Mousseau (Mousset) ; le 20 juin 1859, il épousa au même endroit Alphonsine Masson ; décédé le 23 octobre 1894 dans sa ville natale.

Après avoir fréquenté le petit séminaire de Sainte-Thérèse puis le séminaire de Saint-Hyacinthe, où il est entré en 1850, Joseph Duhamel termine ses études classiques au collège Sainte-Marie, à Montréal. Il entreprend ensuite son stage de clerc chez Badgley and Abbott [V. sir John Joseph Caldwell Abbott], l’un des plus prestigieux cabinets d’avocats de Montréal. Admis au barreau le 6 avril 1857, il s’associe d’abord à Cyrille Archambault, qui meurt accidentellement en 1865.

À partir de 1867, Duhamel pratique avec Gustave-Adolphe Drolet avant de devenir en 1871 l’associé d’Henri-Félix Rainville. Leur cabinet, Duhamel et Rainville, connaît une constante évolution. En 1875, il prend la raison sociale de Duhamel, Rainville, Rinfret et Rainville. Avec l’arrivée, deux ans plus tard, de Siméon Pagnuelo*, il porte le nom de Duhamel, Pagnuelo et Rainville, et ce jusqu’en 1882. De 1884 à 1889, puis de 1890 à 1892 et, enfin, de 1892 jusqu’à sa mort, Duhamel fait partie respectivement des firmes Duhamel, Rainville et Marceau, puis Duhamel, Marceau et Merrill, et Duhamel et Merrill. Parmi ses principaux clients, on compte des compagnies de chemin de fer, notamment celle du Grand Tronc, et de nombreuses maisons d’affaires bien établies.

À l’âge de 25 ans, Duhamel avait fait son entrée sur la scène politique montréalaise à titre d’échevin du quartier Sainte-Marie. Il avait rempli cette charge de 1859 à 1861 inclusivement. Réélu en 1875 par les citoyens de Montréal-Est, il les représente au conseil municipal pendant trois ans. Trop absorbé par sa profession d’avocat et désireux de faire de la politique à l’échelon provincial, il décline les invitations qui lui sont faites de siéger de nouveau à titre d’échevin et même de devenir maire.

Aux élections provinciales de juillet 1875, Duhamel s’était porté candidat dans la circonscription de Montréal-Est sous la bannière libérale. Il subit la défaite contre le conservateur Louis-Olivier Taillon* qui l’emporte par 357 voix. Membre actif du Club national, association libérale créée en 1875, il participe à d’autres campagnes électorales sans toutefois se présenter comme candidat. Ainsi, en 1881, il fait partie du comité électoral de la région de Montréal formé peu auparavant par Honoré Mercier. En 1882, il devient président de l’Association de réforme du parti national de Montréal.

Joseph Duhamel s’éteint à Montréal le 23 octobre 1894.

Marcel Caya

ANQ-M, CE1-51, 22 janv. 1834, 20 juin 1859, 26 oct. 1894.— CPC, 1876.— Cyclopædia of Canadian biog. (Rose et Charlesworth), 1 : 283.— Montreal directory, 1857–1894.— Caya, « la Formation du parti libéral au Québec ».— Choquette, Hist. du séminaire de Saint-Hyacinthe, 2.— J.-C. Lamothe, Histoire de la corporation de la cité de Montréal depuis son origine jusqu’à nos jours [... 1 (Montréal, 1903).— Rumilly, Hist. de la prov. de Québec, 1 : 321 ; 3 : 118.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Marcel Caya, « DUHAMEL, JOSEPH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/duhamel_joseph_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/duhamel_joseph_12F.html
Auteur de l'article:   Marcel Caya
Titre de l'article:   DUHAMEL, JOSEPH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   23 novembre 2014