DCB/DBC Mobile beta
+

DUSSAUS, MARIE-ANGÉLIQUE (elle signait aussi Dussaust et Dussaut), hospitalière et assistante de la supérieure des Sœurs de la charité de l’Hôpital Général de Montréal, née le 20 juin 1737 dans la paroisse Saint-Joseph (à Lauzon, Québec), fille de Jean Dussaus et de Marie-Angélique Huard ; décédée le 7 juin 1809 à Montréal.

Le 14 août 1756, Marie-Angélique Dussaus était admise dans la communauté des sœurs grises, fondée en 1737 par Mme d’Youville [Dufrost*]. Cette décision d’entrer à l’Hôpital Général de Montréal, plutôt que dans une communauté de la région de Québec, résultait peut-être de l’influence de Charles-Marie-Madeleine d’Youville*, fils de la fondatrice et curé de Saint-Joseph depuis 1754. Le 12 décembre 1759, Marie-Angélique prononçait ses vœux en qualité de sœur domestique, ordre subalterne conçu par Mme d’Youville, soucieuse d’augmenter ses effectifs, mais qui en était empêchée par un article des lettres patentes de 1753 qui ne permettait pas un nombre d’administratrices supérieur à 12.

En 1754, Mme d’Youville avait commencé à accueillir quelques enfants trouvés, jusqu’à ce qu’elle en vienne à les accepter tous en 1760. À ce moment-là, elle recourut aux services de sœur Dussaus pour les prendre en charge. Cette dernière, selon mère Élisabeth McMullen, supérieure de la communauté de 1843 à 1848, possédait une riche personnalité et, dès le début de sa vie religieuse, s’était fait remarquer par son ardeur au travail et son dévouement exemplaire. Durant les 36 années que sœur Dussaus consacra aux enfants trouvés, l’Hôpital Général en accueillit 954. Certains étaient placés dans des familles, les autres logeaient à l’hôpital où ils demeuraient jusqu’à l’âge de 18 ans, y rendant quelques services. Outre les soins qu’elle prodiguait aux enfants, sœur Dussaus dut s’ingénier à trouver des moyens pour subvenir à leurs besoins, l’hôpital ne bénéficiant d’aucune aide financière gouvernementale pour soutenir cette œuvre.

Sœur Dussaus s’acquitta bien de sa tâche, et la communauté la trouva digne de remplacer Marie-Josephe Benard au poste d’assistante de la supérieure, Thérèse-Geneviève Coutlée*. Les administratrices, dont sœur Dussaus faisait partie depuis 1778, l’élirent à cette charge, et ce à la pluralité des voix, le 28 janvier 1796. Catherine Papin, dit Barolette, la remplaça au poste d’hospitalière des enfants trouvés. À la fois souple, pieuse, capable de renoncement, douée d’une grande discrétion et de bon sens, selon mère McMullen, sœur Dussaus s’avéra une sujette apte à bien remplir les délicates fonctions que sa communauté lui avait confiées.

Marie-Angélique Dussaus mourut soudainement le 7 juin 1809 ; elle était âgée de 71 ans. Ainsi partit pour l’au-delà celle qui avait consacré la plus grande partie de sa carrière aux soins de l’enfance malheureuse. Sa sépulture eut lieu le 8 juin à l’Hôpital Général et elle fut inhumée dans l’église de cet établissement.

Georgette Séguin

Arch. des sœurs grises (Montréal), Dossier de sœur Marie-Angélique Dussaus ; Mémoire de sœur Julie Casgrain-Baby, 57–60 ; Notices biographiques (1741–1848) ; Reg. des baptêmes et sépultures de l’Hôpital Général de Montréal, IV ; Reg. des minutes du Conseil général ; Reg. des professes perpétuelles, 3 ; Reg. pour les enfants trouvés ; C.-M.-M. d’Youville, « La vie de madame Youville, fondatrice des Soeurs de la charité à Montréal ».— Allaire, Dictionnaire, 1 : 543.— [É.-M. Faillon], Vie de Mme d’Youville, fondatrice des Sœurs de la charité de Villemarie dans l’île de Montréal, en Canada (Villemarie [Montréal], 1852), 185s., 188, 190–192.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Georgette Séguin, « DUSSAUS, MARIE-ANGÉLIQUE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/dussaus_marie_angelique_5F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/dussaus_marie_angelique_5F.html
Auteur de l'article:   Georgette Séguin
Titre de l'article:   DUSSAUS, MARIE-ANGÉLIQUE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 5
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1983
Année de la révision:   1983
Date de consultation:   24 avril 2014