DCB/DBC Mobile beta
+

DUVAL, JEAN, serrurier, pendu à Québec en 1608.

Duval avait fait partie de la colonie de Port-Royal en 1606–1607. Avec Jean de Biencourt de Poutrincourt et Champlain, il avait fait le voyage vers le Sud dans l’espoir de trouver un meilleur site de colonisation. Au port Fortuné (Stage Harbour, au cap Cod), en octobre 1606, en compagnie de matelots qui refusaient de rentrer au bateau la nuit, il fut attaqué par des Indiens. L’un des rares survivants, il revint blessé d’une flèche : « vaudroit mieux qu’il y fust mort », écrit Lescarbot.

On commençait en juillet 1608 l’Habitation de Québec, lorsque Duval projeta de tuer Champlain afin de livrer Québec aux Basques ou aux Espagnols, et de faire ainsi fortune. Duval trouva quatre complices, dont le serrurier Antoine Natal, qui entreprirent de corrompre tous leurs compagnons, y compris le laquais de Champlain. Peu de temps avant l’heure fixée pour le crime, Natal, pris de remords, alla prévenir le capitaine Testu qui arrivait de Tadoussac : il révéla tous les détails du projet et, par l’entremise de Testu, obtint son pardon.

Le soir même, Champlain fit attirer les quatre complices dans une barque, sous prétexte de leur faire donner à boire, et les retint prisonniers. D’autres qui avaient été mêlés à l’affaire dénoncèrent les chefs. Champlain réunit en conseil François Gravé Du Pont, Testu, le chirurgien Bonnerme, qu’on avait un moment soupçonné et les préposés à la navigation. On fit le procès des complices, qui furent condamnés à la pendaison. Duval fut exécuté immédiatement pour faire un exemple, et sa tête fut mise au bout d’une pique à l’endroit le plus éminent du fort ; les trois autres furent renvoyés à Du Gua de Monts en France « pour leur estre fait plus ample justice ». Natel ne survécut pas longtemps à celui qu’il avait dénoncé : il mourut de la dysenterie dès le mois de novembre suivant ; Bonnerme décéda à son tour au printemps de 1609, probablement du scorbut.

Marcel Trudel

Champlain, Œuvres (Biggar), I : 376, 449 II : 25–34, 53, 59.— Lescarbot, Histoire (Tross), II 520, 546 ; III : 596s.— Biggar, Documents relating to Cartier and Roberval, 55.— Bréard, Documents relatifs à la marine normande, 86.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Marcel Trudel, « DUVAL, JEAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/duval_jean_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/duval_jean_1F.html
Auteur de l'article:   Marcel Trudel
Titre de l'article:   DUVAL, JEAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   31 juillet 2014