DCB/DBC Mobile beta
+

FORBES, ALEXANDER MacKENZIE TORRANCE, chirurgien orthopédique et pédiatrique, professeur de chirurgie et officier de l'armée, né le 21 décembre 1874 à Montréal, fils d'Alexander MacKenzie Forbes, agent d'assurances, et d'Elizabeth Fisher Torrance ; le 9 novembre 1912, il épousa à Montréal Henrietta Muriel Coristine, veuve du docteur Howard M. Church, et ils eurent une fille ; décédé le 16 mai 1929 dans la même ville.

La mère d'Alexander MacKenzie Torrance Forbes était issue d'une famille bien en vue de Montréal dont faisaient partie son grand-père John Torrance* et son cousin David*. Après avoir fréquenté la High School of Montreal, Forbes fut admis à la McGill University en 1890 à l'âge de 15 ans. En 1894, il s'inscrivit à la faculté de médecine de McGill, de laquelle il reçut son diplôme avec mention très bien en 1898. Plus tard cette même année, le 18 septembre, il obtint l'autorisation d'exercer. Il travailla alors, probablement pendant un an, comme médecin du gouvernement sur la côte française de Terre-Neuve et visita la mission de Wilfred Thomason Grenfell* au Labrador, où il vit un si grand nombre d'enfants souffrant de déformations des os, des pieds et des membres inférieurs qu'il s'intéressa à la chirurgie orthopédique. Il reçut une formation en orthopédie à New York comme interne au Hospital for the Ruptured and Crippled. Après son retour à Montréal en 1902, il fut nommé démonstrateur adjoint d'anatomie à McGill.

Parce qu'ils ne pouvaient ni admettre à l'hôpital ni opérer de patients, Forbes et un groupe d'amis se rencontrèrent le 25 novembre 1902 et décidèrent d'ouvrir un hôpital pour enfants à Montréal où ils pourraient traiter les problèmes orthopédiques. En novembre 1903, ils avaient déjà loué un immeuble et l'avaient converti en un hôpital de dix lits. Francis John Shepherd, Alexander Dougall Blackader*, Harold Beveridge Cushing, Robert Tait McKenzie* et Forbes formaient l'équipe médicale. Le Children's Memorial Hospital admit ses premiers patients en janvier 1904 et il peut être considéré comme un des premiers établissements au Canada consacrés au traitement des problèmes orthopédiques chez les enfants.

Forbes fut responsable de la chirurgie au Children's Memorial Hospital et y fit des interventions chirurgicales pour corriger de nombreux types de malformations orthopédiques. Il pratiquait des opérations pour corriger des problèmes de pieds bots, de tuberculose de la moelle épinière, des scolioses, des complications du spina-bifida, des troubles de diplégie spastique, des anomalies découlant de l'ostéomyélite, des malformations de la moelle épinière et des membres causées par la poliomyélite, des torticolis, les jambes arquées, des malformations de naissance des bras et des jambes, le syndrome de Volkmann (dystrophie sympathique réflexe) ainsi que des traumatismes. Il réparait des fractures, réduisait des dislocations, corrigeait des fissures du palais, transplantait des tendons et appliquait des attelles plâtrées en forme de spica aux hanches, aux pieds et au dos. On lui accorda finalement la possibilité d'opérer des patients hospitalisés au Montreal General Hospital en 1906, et il fut nommé chirurgien orthopédique à ce même hôpital la même année.

Après deux ans, l'hôpital pour enfants fit face à un pressant besoin de déménager. Les admissions continuaient d'augmenter et, dans beaucoup de cas, les séjours à l'hôpital s'allongeaient parce que Forbes et les autres médecins traitaient des malformations de plus en plus complexes. Un nouvel emplacement fut choisi du côté sud-ouest du mont Royal, avenue Cedar. Des fonds furent recueillis pour acquérir le terrain et construire le nouvel hôpital en 1907, dont les portes furent ouvertes en 1909. Forbes, qui s'intéressait à chacun des aspects de l'administration, fut responsable des services hospitaliers et chirurgicaux tandis que Cushing dirigea les services de médecine.

En même temps, Forbes avait continué à enseigner à McGill à titre de démonstrateur d'anatomie de 1907 à 1909 et comme démonstrateur adjoint de chirurgie orthopédique de 1908 à 1910. En 1911, il fut nommé à la nouvelle direction de l'orthopédie au Montreal General Hospital. Malgré cette nomination, il fut désigné seulement maître de conférences en orthopédie à McGill l'année suivante ; il occuperait ce poste jusqu'en 1920.

Au début de la Première Guerre mondiale, Forbes se porta volontaire pour le service militaire. À l'automne de 1914, il fut envoyé à Valcartier, près de Québec, pour commencer sa formation au tout nouvel Hôpital général canadien no 1. Après avoir passé huit jours à Valcartier, il quitta l'hôpital pour Salisbury Plain, en Angleterre. Même s'il n'avait aucune formation en psychiatrie, Forbes, qui avait le grade de capitaine, eut le désagréable devoir de passer en entrevue les soldats que l'on pensait être inaptes au service pour raisons psychiatriques. Le 17 avril 1915, il fut temporairement nommé major et, le mois suivant, son unité fut envoyée à Boulogne, en France. Dans une tente qui servait d'hôpital, Forbes et quelques autres chirurgiens soignèrent des blessures comportant un degré de destruction des tissus qu'on aurait eu peine à imaginer à Montréal et dans une asepsie tout aussi inimaginable. Le personnel acquit de l'expérience et modifia ses procédures : les plaies infectées étaient nettoyées et drainées, et la majorité des blessés survécurent. En juillet 1915, 1 065 patients furent admis ; 617 d'entre eux étaient blessés, 335 furent opérés et 26 moururent. En novembre 1915, des 1 993 admissions, 470 étaient des blessés, 321 furent opérés et seulement 15 moururent, record remarquable. La McGill University tentait d'envoyer ses chirurgiens au front en rotation, et c'est ainsi que Forbes fut rappelé au Canada en décembre 1915 pour le service militaire ; il fut libéré du service le 30 juin 1917 et reprit son travail en orthopédie pédiatrique. Après la guerre, il œuvra à la direction nationale de la Great War Veterans' Association of Canada.

L'hospitalisation et la réadaptation prolongées de beaucoup de patients d'âge scolaire traités par Forbes et d'autres chirurgiens créèrent des problèmes pour la scolarisation de ces enfants. On embaucha d'abord un instituteur pour les enfants hospitalisés. La prise de conscience de ce problème fit en sorte qu'on se préoccupa davantage de la scolarisation des enfants infirmes de Montréal qui ne pouvaient fréquenter les écoles ordinaires et n'étaient pas hospitalisés. Forbes et ses associés fondèrent alors la School for Crippled Children, avenue Cedar, à l'est de l'hôpital pour enfants. L'école ouvrit ses portes en 1914 avec quelques enfants transportés matin et soir à l'école en ambulance ; vers la fin de la première année, près d'une centaine d'enfants y étaient inscrits. Forbes fit partie du conseil d'administration jusqu'à sa mort.

L'excellent travail de Forbes lui valut d'être nommé professeur clinicien en orthopédie à McGill en 1922, ce qui attira l'attention des Shriners, fraternité nord-américaine vouée à l'aide aux enfants infirmes. Entre le Children's Memorial Hospital et la School for Crippled Children, avenue Cedar, ils établirent le Shriners Hospital for Crippled Children – Montreal Unit, dixième établissement de leur réseau d'hôpitaux orthopédiques en Amérique du Nord. Cet établissement ouvrit ses portes le 18 février 1925. Forbes avait été le premier à y être nommé responsable de l'orthopédie le 19 avril 1924 et occupa ce poste jusqu'à sa mort. Les opérations faites par Forbes et d'autres chirurgiens sur les enfants infirmes pauvres venant de partout au Canada étaient payées par les Shriners.

Alexander MacKenzie Torrance Forbes avait été à l'American Orthopaedic Association en 1908 et en devint président en 1928. Il fut président de la Société médico-chirurgicale de Montréal en 1919. Il rédigea des communications sur des cas en orthopédie et mit au point un dispositif compliqué pour traiter la scoliose qui ne connut jamais de succès. Au sommet de sa carrière, il développa une myocardite et mourut subitement de cette maladie à Montréal à l'âge de 54 ans. Il avait contribué de façon importante à la chirurgie pédiatrique orthopédique, à la fondation de deux hôpitaux et à l'organisation de services scolaires pour les enfants infirmes.

JOSEPH HANAWAY

Alexander MacKenzie Torrance Forbes est l'auteur de : « A case of lues venerea with an unusually protracted incubation period », Montreal Medical Journal, 28 (1899) : 942s. ; « Notes on the etiology and pathology of catheter fever : with the results of an investigation as to the prophylactic treatment », Montreal Medical Journal, 28 : 333–338 ; Reconstructive surgery in peace based on orthopaedic surgery in war (Philadelphie, 1919) ; Soldier and the land : vice-president of Great War Veterans' Association points to need of a new national policy for Canada ([Winnipeg, 1919 ?]) ; Canada in 1920 ([Montréal, 1920 ?]) ; et Essays and lectures on clinical surgery ([Philadelphie], 1922).

ANQ-M, CE601-S68, 17 mars 1875.— BAC, RG 150, Acc. 1992–93/166, boîte 3178.— BCM-G, RBMS, St George's (Anglican) Church (Montréal), 9 nov. 1912.— Hôpital Shriners pour enfants – Canada (Montréal), Admissions book, 1925–1944 ; Record of operations, 1925–1944.— W. H. Atherton, Montreal, 1534–1914 (3 vol., Montréal, 1914).— Kenneth Cameron, History of No.1 General Hospital, Canadian Expeditionary Force [...] 1914–1919 (Sackville, N.-B., 1938).— Canadian Medical Assoc., Journal (Toronto), 21 (1929) : 109.— L. M. Kruger et S. R. LaForte, Chiefs of staff, then and now : a history of the chiefs of Shriners Hospitals for Crippled Children, 1922–1994 ([Springfield, Mass., 1994 ?]).— H. E. MacDermot, « Dr. Mackenzie Forbes and his hospital », McGill News (Montréal), 27, no 2 (printemps 1956) : 35, 62.— McGill Univ., Faculty of medicine, Calendar (Montréal), 1922.— Montreal General Hospital, Annual report (Montréal), 1911–1912.— J. B. Scriver, The Montreal Children's Hospital : years of growth (Montréal, 1979).— The storied province of Quebec ; past and present, W. [C. H.] Wood et al., édit. (5 vol., Toronto, 1931–1932).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

JOSEPH HANAWAY, « FORBES, ALEXANDER MACKENZIE TORRANCE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/forbes_alexander_mackenzie_torrance_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/forbes_alexander_mackenzie_torrance_15F.html
Auteur de l'article:   JOSEPH HANAWAY
Titre de l'article:   FORBES, ALEXANDER MACKENZIE TORRANCE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   24 juillet 2014