DCB/DBC Mobile beta
+

FORMAN, JAMES, commerçant, banquier, auteur d’un détournement de fonds, né à Halifax, N.-É., au mois de mai 1795, fils aîné de James Forman (1763–1854) et de Mary Gardner, décédé à Londres au début de l’année 1871.

James Forman fit vraisemblablement ses études à l’école secondaire de Halifax. Son père, commerçant prospère, était associé avec George Grassie, et il est probable que James s’initia au commerce dans l’entreprise familiale et qu’il travailla avec la famille Grassie quand son père se fut retiré des affaires en 1820. Le 5 mars 1821, Forman épousa Margaret Ann Richardson en l’église St Matthew de Halifax. Ils eurent deux, et peut-être même trois fils.

James Forman fut l’un des signataires de la requête adressée à l’Assemblée de la Nouvelle-Écosse, le 31 janvier 1832, demandant que la Bank of Nova Scotia soit constituée juridiquement. L’autorisation fut accordée le 30 mars et William Lawson* devint le premier président de la banque ; le 24 mai, James Forman fut nommé premier caissier, fonction qui équivalait au poste de directeur général. Après un stage à la Bank of New Brunswick à Saint-Jean, où il étudia le système de comptabilité, Forman assuma ses nouvelles fonctions. Quand Mather Byles Almon, un ami de Forman, succéda à Lawson en mars 1837, le caissier se trouva placé dans un poste de confiance qu’il conserva durant les 30 années que dura la présidence d’Almon. Au cours de ces années, Forman fut très actif au sein de diverses associations. Il fut membre de la Nova Scotia Literary and Scientific Society, trésorier du Halifax Mechanics’ Institute, administrateur de la Provincial Building Society, membre du conseil de la Horticultural Association and International Show Society et président de la North British Society de Halifax.

Bien que la Bank of Nova Scotia ait ouvert plusieurs succursales pendant la période où Almon fut président et Forman caissier, les rapports financiers annuels n’indiquaient toujours que très peu de profits. Ce peu de succès était dû en partie au fait, découvert en 1870 par le comptable J. C. Mackintosh, que James Forman avait détourné, au cours de longues années, à peu près la moitié du capital de £140 000 de la banque, soit une somme de $314 967.68.

Lorsque ses agissements furent connus, Forman remit à la banque des propriétés d’une valeur de $179 296.45 en remboursement partiel de ce qu’il s’était approprié. En raison du rang social de Forman et de son état de santé, la banque n’intenta aucune poursuite, malgré la campagne orageuse qui se fit dans les journaux locaux. Il circula à cette époque une rumeur voulant que Forman ait détourné ces fonds pour venir en aide à son fils qui se trouvait en difficulté financière, et cette rumeur contribua – du moins on le supposa – à rallier l’opinion publique en sa faveur. James Forman quitta hâtivement Halifax pour Londres où il mourut quelques mois plus tard, probablement au début de 1871.

Phyllis R. Blakeley et Diane M. Barker

PANS, Nova Scotia House of Assembly petitions, Trade and Commerce, 31 janv. 1832.— St Matthew’s Church (Halifax, N.-É.), Records, 1795, 1821, 1854, 1858.— Acadian Recorder (Halifax), 14 janv. 1878, 27 avril 1925.— British Colonist (Halifax), 6 août, 11 août 1870.— Morning Journal (Halifax), 9 avril 1860.— Novascotian (Halifax), 6 nov. 1854.— Belcher’s farmer’s almanack, 1864.— McAlpine’s Nova Scotia Directory, 1868–69.— Annals of the North British Society of Halifax, Nova Scotia, for one hundred and twenty-five years [...], J. S. Macdonald, compil. (Halifax, 1894), 378, 388, 395, 396.— History of the Bank of Nova Scotia, 1832–1900 ; together with copies of annual statements ([Toronto, 1900]), 43,.44, 46, 48, 50s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Phyllis R. Blakeley et Diane M. Barker, « FORMAN, JAMES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/forman_james_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/forman_james_10F.html
Auteur de l'article:   Phyllis R. Blakeley et Diane M. Barker
Titre de l'article:   FORMAN, JAMES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   30 octobre 2014