DCB/DBC Mobile beta
+

FOWELL, WILLIAM NEWTON, officier de marine, né le 5 juin 1803, probablement à Torbryan dans le Devon, en Angleterre, troisième fils du révérend John Digby Fowell, curé de Torbryan, et de Sarah Knowling ; il épousa le 29 mai 1841 Theana Holland, fille de John Holland, de Clapham dans le Surrey, qui donna naissance à trois filles pendant son séjour au Canada ; décédé à Leycroft, Taunton, dans le Somerset, le 17 juin 1868.

William Newton Fowell entra dans la marine royale le 26 mars 1819 ; alors qu’il était midshipman à bord du schooner Lion, les services qu’il rendit en 1822 et 1823 contre les pirates qui naviguaient dans les Antilles lui valurent des éloges. Second à bord du Pickle, un petit schooner, il se distingua, le 6 juin 1829, lors de la capture du Boladora, négrier antillais célèbre et redoutable ; il fut blessé alors qu’il servait comme second sur le Gambia, pendant ce qu’on appela la « guerre de Barra » de 1831 à 1832 ; il s’agissait d’une campagne ouest-africaine dont le but était d’étendre l’influence britannique le long de la rivière Gambie, à l’intérieur des terres. Fowell obtint son brevet de lieutenant le 12 août 1834 ; au cours des trois années qui suivirent, il servit successivement à bord du vaisseau amiral President de sir George Cockburn, dans les eaux d’Amérique du Nord et des Antilles, du Comus dans le même territoire et de l’Inconstant, à partir du 15 juillet 1836. Le 17 août 1838, devenu lieutenant en premier il quitta l’Inconstant et rallia à Kingston le Niagara, quartier général du capitaine Williams Sandom*, qui détenait le commandement sur les lacs du Canada.

Sandom commanda une flottille improvisée de navires à vapeur civils que le gouvernement avait acquise à la hâte et armée légèrement pour protéger la frontière contre les incursions éventuelles des rebelles canadiens qui avaient fui aux États-Unis en 1837 et l’organisation militante de leurs partisans américains, les frères-chasseurs (Hunters’ Lodges). Le 12 novembre 1838, le lieutenant Fowell, commandant de l’Experiment, vapeur de guerre de 150 tonneaux, empêcha le débarquement d’une de ces forces d’invasion à Prescott et contraignit l’imposant vapeur « pirate » United States ainsi que ses satellites, le Paul Pry et deux schooners, à abandonner leur attaque. Néanmoins, un des navires des envahisseurs parvint à débarquer une troupe d’Américains et de quelques Canadiens, commandée par Nils von Schoultz*, à quelques milles en aval de la ville, où elle occupa un moulin à vent de six étages et plusieurs bâtiments voisins en pierre. Après un combat sanglant qui dura trois jours, Schoultz se vit contraint, le 16 novembre, de se rendre à une puissante force composée de soldats britanniques et de miliciens canadiens, sous les ordres du major Plomer Young et du lieutenant-colonel l’honorable Henry Dundas. Entre temps, Fowell s’était servi avec succès de l’Experiment pour empêcher les renforts d’atteindre le moulin. Le zèle et la bravoure dont il avait fait preuve dans ce combat lui valurent des éloges de la part des magistrats et des citoyens de Prescott, de son officier commandant et du lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, sir George Arthur*. Il fut nommé commandant le 4 juillet 1839, reconnaissance tangible de ses services.

Fowell succéda à Sandom au cœur de l’été de 1843 ; il commanda le Montreal sur le lac Érié du 3 avril 1843 au 26 juillet 1844, puis il prit successivement le commandement du navire à coque en fer Mohawk (150 tonneaux) et du Cherokee (750 tonneaux) sur le lac Ontario, tout en gardant son quartier général à Kingston. Il fut ensuite, à sa demande, affecté au Royaume-Uni, et quitta Kingston le 26 juillet 1848.

Fowell prit sa retraite en 1853 ; il avait alors été promu capitaine avec droit d’ancienneté à compter du 6 août 1852. Il fut finalement nommé contre-amiral en 1867.

John W. Spurr

Chronicle & Gazette (Kingston, Ont.), 1838–1847.— Gentleman’s Magazine, CCXXIV (janv.–mai 1868) : 397.— G.-B., Adm., Navy list, 1819–1868.— O’Byrne, Naval biographical dictionary (1849), 374.— W. L. Clowes et al., The Royal Navy, a history from the earliest times to the present (7 vol., Londres, 1897–1903), VI : 268.— G. F. G. Stanley, Invasion : 1838, OH, LIV (1962) : 237–252.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

John W. Spurr, « FOWELL, WILLIAM NEWTON », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/fowell_william_newton_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/fowell_william_newton_9F.html
Auteur de l'article:   John W. Spurr
Titre de l'article:   FOWELL, WILLIAM NEWTON
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   1 octobre 2014