DCB/DBC Mobile beta
+

GILL, MICHAEL, marin de Charlestown, Mass., né à Douvres en Angleterre vers 1673 ; le 26 mai 1696 (ancien style), il épouse Relief Dowse, et ils eurent dix enfants (et peut-être davantage) ; décédé à Charlestown le 14 juin 1720.

En 1698 Gill faisait du commerce avec le Canada sur un navire de 40 tonneaux, transportant les marchandises les plus variées. Il traitait aussi avec les avant-postes à Bonavista et ailleurs sur la côte de Terre-Neuve. Le 18 août 1704 (29 août nouveau style), une flotte française, sous la conduite de Jean Léger de La Grange, attaqua Bonavista et Gill fut le seul capitaine anglais qui réussit à s’échapper après un combat de six heures. Un compte rendu de cet incident paru dans le Flying Post de Londres relate que si les Français « avaient capturé le capitaine Gill, ils n’auraient laissé dans le port ni maison, ni échafaud ni marchandises ; tout cela est dû [...] à la conduite et au courage du capitaine Gill ».

Nous ne savons pas quelle était l’importance des relations commerciales de Gill avec le Canada, mais nous savons qu’il faisait des affaires dans le sud de l’Amérique, aux Antilles et en Europe, et qu’il possédait des parts dans plusieurs navires. Il s’occupait de transactions immobilières à Charlestown et à sa mort il détenait un bail du Harvard College pour la location d’un des traversiers qui se rendaient à Boston.

Son fils âiné, Michael (1699–1772), s’établit à Terre-Neuve en 1748 et devint le premier colonel de la milice à cet endroit ; un autre fils, Nicholas, fut juge en chef à Saint-Jean, et un de ses petits fils, Moses, devint lieutenant-gouverneur du Massachusetts de 1794 à 1800.

M. C. Rosenfield

Mass. Archives, VII, IX.— Mass. Hist. Soc., J. Davis Coll., 161 G 50 (testament de Gill).— Charlevoix, History (Shea), V : 169.— Harvard College records (3 vol., « Col. Soc. Mass. pub. », XV-XVI, XX-XI, Boston, 1925, 1935), II : 444, 468.— New Eng. Hist. and Geneal. Register, VII (1853) : 149 ; XVI (1862) : 38 ; XXIX (1875) ; XXX (1876) ; XXXI (1877).— Prowse, History of Nfld., 239–241 (reproduit le récit donné par le Flying Post, 10 March, 1704/5).— T. B. Wyman, The genealogies and estates of Charlestown in the county of Middlesex and Commonwealth of Massachusetts, 1629–1818 (Boston, 1879), 408s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

M. C. Rosenfield, « GILL, MICHAEL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 19 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/gill_michael_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/gill_michael_2F.html
Auteur de l'article:   M. C. Rosenfield
Titre de l'article:   GILL, MICHAEL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   19 avril 2014