DCB/DBC Mobile beta
+

GLODE, GABRIEL (également connu sous le nom de Cableal Groad et de Chief Cobbeyall), guide micmac et colon de la Nouvelle-Écosse ; circa 1842–1857.

Lorsque Joseph Howe* visita le comté de Queens en octobre 1842 à titre de premier commissaire aux Affaires indiennes de la Nouvelle-Écosse, il engagea comme guide le Micmac Gabriel Glode, qu’il décrivit comme « un Indien sobre, de bonne réputation ». Du 16 au 21 octobre, ils firent le voyage aller et retour du lac Ponhook au lac Kejimkujik. En cours de route, ils visitèrent un établissement qui fut plus tard appelé Greenfield, où un conflit se préparait entre les Indiens et les Blancs. Les Micmacs étaient convaincus que cette région leur avait été attribuée à titre de réserve et ils se plaignaient de ce que les Blancs ruinaient la pêche. Mais ils étaient surtout irrités de ce que leur cimetière, situé dans une clairière s’étendant sur deux acres et appelé Indian Gardens par les gens de l’endroit, risquait d’être profané.

Howe fut tellement impressionné par ces propos qu’il envisagea la possibilité d’évincer les Blancs en tant que squatters. En consultant ses levés de terrain, toutefois, il découvrit que la réserve destinée aux Micmacs dans ce comté se trouvait à dix milles de là, près d’un village qui s’appelait alors Brookfield. Il demanda aussitôt à Glode de persuader les Indiens de s’établir à cet endroit et il lui offrit son aide s’il voulait être le premier à déménager.

Howe et Glode retournèrent ensemble à Greenfield pour faire part aux gens de l’existence d’une réserve dont ni les Blancs ni les Micmacs n’avaient entendu parler auparavant. Debout au milieu d’un cercle d’Indiens impassibles, Howe fit un long discours afin d’expliquer pourquoi ils allaient devoir abandonner leur établissement de Greenfield et comment leur cimetière allait être à l’abri de toute profanation. Lorsqu’il eut terminé, Glode se leva et répondit d’une voix lente et en pesant ses mots : « Howe, je crois que vous mentez. »

Les négociations se poursuivirent tout de même avec les Indiens et avec les Blancs. Howe et Glode en arrivèrent à pouvoir donner conjointement l’assurance que si le colon blanc qui occupait la terre sur laquelle se trouvait le cimetière indien voulait bien entourer celui-ci d’une clôture, il ne serait jamais plus victime des revendications indiennes. En outre, pour que les Micmacs puissent pratiquer la pêche, Howe acheta un lot d’un tiers d’acre le long de la rivière et ordonna qu’il soit détenu en fidéicommis pour Glode et ses descendants.

L’histoire de l’affrontement de Glode avec Howe fut conservée précieusement par des générations de colons à Greenfield. On raconte que Howe fuma le calumet du Micmac en signe d’amitié, puis il l’emporta avec lui par inadvertance. Plus tard, il envoya un dollar à Glode mais garda le calumet. Les archives officielles indiquent simplement que Glode toucha £1 pour ses services.

Vers 1846, Gabriel Glode s’établit sur une terre de la couronne de 40 acres, à l’île Lamoony (île Big La Mouna), dans le lac Molega. Il était convaincu, d’après ce qu’il affirma plus tard, « qu’un foyer stable [était] le plus sûr moyen d’arriver à la civilisation ». En 1856, il s’adressa à la chambre d’Assemblée afin d’obtenir de l’argent pour construire une maison à charpente de bois et il reçut £5. L’année suivante, il demanda que le terrain lui soit cédé en franche tenure pour être en mesure de le transmettre à ses héritiers, mais la demande n’eut pas de suite. En novembre, il fut très malade et reçut deux fois la visite d’un médecin, ce qui causa des dépenses publiques considérables. Le traitement comprenait une saignée ; on ne sait pas s’il survécut.

L. F. S. Upton

PANS, MG 15, 5, n° 77 ; 6, nos 19–20, 48 ; RG 1, 432 : 86–94, 96–97.— N.-É., Legislative Council, Journal and proc., 1843, app. 7 : 24.— Upton, Micmacs and colonists.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

L. F. S. Upton, « GLODE, GABRIEL », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 8, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/glode_gabriel_8F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/glode_gabriel_8F.html
Auteur de l'article:   L. F. S. Upton
Titre de l'article:   GLODE, GABRIEL
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 8
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1985
Année de la révision:   1985
Date de consultation:   21 décembre 2014