DCB/DBC Mobile beta
+

GODEFROY DE TONNANCOUR, LÉONARD, homme politique, né le 7 novembre 1793 à Saint-Michel-d’Yamaska, Bas-Canada, cinquième enfant de Marie-Joseph Godefroy de Tonnancour et de Catherine Pélissier, dit La Feuillade, décédé à Saint-Michel-d’Yamaska le 29 janvier 1867.

Léonard Godefroy de Tonnancour appartenait à la sixième génération d’une des familles seigneuriales les plus anciennes du pays. Son père se rendit célèbre par sa participation à la résistance aux invasions américaines de 1775–1776 et de 1812. Député de la première chambre d’Assemblée du Bas-Canada, il inculqua à ses enfants le respect des vieilles traditions seigneuriales, dans un milieu où se conjuguaient les intérêts de l’aristocratie militaire et les exigences d’une vie publique active.

En 1806, à l’âge de 13 ans, Léonard entre au séminaire de Nicolet. Au terme de ses études en 1812, il décide de travailler dans les domaines de sa famille comme administrateur et cultivateur. Au début de l’année 1832, son père, pressé par l’âge, décide de faire son testament. La seigneurie de Labadie revient au fils aîné, Marie-Joseph. Les autres enfants doivent se partager à parts égales la seigneurie d’Yamaska et une partie de la seigneurie de Saint-François, avec substitution du fonds à leurs enfants. Joseph Godefroy de Tonnancour lègue en plus à chacun de ses enfants 100 acres de terre dans le canton d’Acton, don du gouvernement pour services rendus.

La même année, Léonard Godefroy de Tonnancour est élu député du comté d’Yamaska. Au Bas-Canada, à cette époque, l’atmosphère est tendue. La querelle des subsides, le projet d’union de 1822, les mauvaises récoltes, la rareté des terres, ont pour effet de radicaliser l’opinion de plusieurs notables canadiens-français, et le parti patriote met sur pied des organisations locales pour regrouper les paysans. Mais, solidaire de son groupe social, Godefroy de Tonnancour accorde plutôt son appui au gouvernement. En 1837, il refuse de suivre les Patriotes de sa paroisse. À Saint-Denis, sur le Richelieu, où il était venu visiter sa belle-mère, ceux-ci lui font un « charivari ». Considéré comme une fête populaire au xviiie siècle, le charivari prend une signification nettement politique à l’époque des troubles. En effet, il n’est pas rare de voir un opposant au parti de Louis-Joseph Papineau* être pris à partie par un rassemblement de Patriotes.

Après les troubles, les Patriotes de la région de Saint-Michel-d’Yamaska, devenus plus modérés, ne lui manifesteront plus autant d’opposition. Abandonnant la vie publique en 1838, Godefroy de Tonnancour se contentera désormais de mener une vie paisible avec sa famille, bénéficiant des rentes de ses terres. Estimé de son curé et des gens de sa région, il meurt sans grand éclat l’année de la Confédération à Saint-Michel-d’Yamaska. Il avait épousé, le 14 septembre 1835, Marguerite Cherrier, qui lui donna neuf enfants.

Richard Chabot

ANQ-Q, QBC 25, Événements de 1837–1838, nos 2 816, 2 833.— Le Populaire (Montréal), 2 oct. 1837.— F.-J. Audet, Les députés des Trois-Rivières, 1808–1838 (Trois-Rivières, 1934), 14–21.— F.-J. Audet et Édouard Fabre Surveyer, Les députés de Saint-Maurice et de Buckinghamshire, 1792–1808 (Trois-Rivières, 1934), 41–46 ; Les députés au premier parlement du Bas-Canada, [17921796] [...] (Montréal, 1946), 67.— J.-A.-I. Douville, Histoire du collège-séminaire de Nicolet, 1803–1903, avec les listes complètes des directeurs, professeurs et élèves de l’institution (2 vol., Montréal, 1903), II : 129.— Alexandre Dugré, La Pointe-du-Lac (Trois-Rivières, 1934), 14–21.— P.-G. Roy, La famille Godefroy de Tonnancour (Lévis, Québec, 1904).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Richard Chabot, « GODEFROY DE TONNANCOUR, LÉONARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 16 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/godefroy_de_tonnancour_leonard_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/godefroy_de_tonnancour_leonard_9F.html
Auteur de l'article:   Richard Chabot
Titre de l'article:   GODEFROY DE TONNANCOUR, LÉONARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   16 avril 2014