DCB/DBC Mobile beta
+

GOWAN, ROBERT, banquier, journaliste et fonctionnaire, né en Écosse aux environs de 1800, décédé le 30 janvier 1879 à Fredericton, N.-B.

Robert Gowan vint à Fredericton vers 1816 en qualité de petit tambour dans le 74e régiment ; plus tard il devint sergent dans les services hospitaliers. De retour à la vie civile, il entra comme comptable dans l’entreprise de Robert Rankin*, commerçant de bois et constructeur de navires. Gowan joua un rôle de premier plan dans la fondation de l’église presbytérienne St Paul de Fredericton et dans l’organisation de la franc-maçonnerie au Nouveau-Brunswick.

En association avec Henry Garrett Clopper, Gowan fonda la Central Bank of New Brunswick qui ouvrit ses portes en 1834. Cet établissement bancaire de Fredericton, constitué en société commerciale et disposant d’un capital initial de £15 000, contribua à briser le monopole de la Bank of New Brunswick, qui avait son siège à Saint-Jean. L’expérience acquise chez Rankin and Company dans le commerce du bois avait fait naître chez Gowan de fortes préventions contre le pouvoir autocratique qu’exerçait Thomas Baillie*, commissaire des Terres de la couronne ; celui-ci percevait des droits élevés sur la vente du bois dans l’espoir de constituer un fonds considérable qui rendrait le gouvernement indépendant de l’Assemblée. En 1832 et en 1833, Gowan écrivit une série de lettres au New Brunswick Courier sous le pseudonyme de John Gape. Ces lettres s’employaient à dénoncer l’inefficacité du Bureau des terres de la couronne, l’arrogance de Baillie et la corruption dont il se serait rendu coupable. Elles renforcèrent l’opinion publique contre le gouvernement au pouvoir et donnèrent une impulsion au mouvement que dirigeaient Charles Simonds* et Edward Barron Chandler, si bien que les terres de la couronne passèrent sous le contrôle du pouvoir législatif en 1837. Mordantes et sans apprêts, ces lettres réflétaient les préventions que les commerçants de bois, partisans du libéralisme, entretenaient à l’endroit d’une bureaucratie autoritaire ; on peut difficilement les qualifier de littéraires, mais elles eurent quand même une forte influence. « Il maniait la plume de façon alerte et vivante et ses lettres au Courier de Saint-Jean, sous le nom de John Gape, ont exercé dans le province une influence beaucoup plus grande que toutes les autres lettres publiées antérieurement ou depuis [...]. Y a-t-il un vieux citoyen du Nouveau-Brunswick qui ait oublié ces fameuses lettres ? » La plus impressionnante contribution de Gowan au journalisme fut peut-être la publication dans le Courier d’un drame en trois actes qui commença à paraître le 23 février 1833 et qui avait pour titre The triumph of intrigue. Gowan y dépeignait Baillie et son beau-père, William Franklin Odell*, régnant sur les terres de la couronne à la manière des seigneurs écossais.

Probablement à titre de récompense politique, Gowan fut nommé en 1840 commis en chef au Bureau des terres de la couronne ; il conserva ce poste jusqu’à sa retraite en 1870. Il était reconnu chez les franc-maçons pour sa détermination à maintenir l’indépendance des loges écossaises.

W. S. MacNutt

New Brunswick Courier (Saint-Jean, N.-B.), 1832–1833.— New Brunswick Reporter (Fredericton), 5 févr. 1879.— W. F. Bunting, History of St John’s Lodge, F. & A.M. of Saint John, New Brunswick, together with sketches of all Masonic bodies in New Brunswick, from A.D. 1784 to A.D. 1894 (Saint-Jean, N.-B., 1895), 21, 358, 378.— MacNutt, New Brunswick, 234, 236, 476.— The old grave-yard, Fredericton, New Brunswick : epitaphs copied by the York-Sunbury Historical Society Inc., L. M. Beckwith Maxwell, édit. (Sackville, N.-B., 1938), 139.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

W. S. MacNutt, « GOWAN, ROBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/gowan_robert_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/gowan_robert_10F.html
Auteur de l'article:   W. S. MacNutt
Titre de l'article:   GOWAN, ROBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   22 novembre 2014