DCB/DBC Mobile beta
+

GRISÉ, ANTOINE (connu également sous le nom de Grisé, dit Villefranche), notaire royal, né à Chambly (Québec) le 19 octobre 1728, fils d’Antoine Grisé et de Françoise Poyer ; il épousa Françoise Marcoux le 24 juin 1754 à Chambly ; décédé au même endroit le 12 juillet 1785.

Antoine Grisé, dont le père, caporal dans la compagnie de Jacques-Hugues Péan* de Livaudière, était originaire d’une des localités appelées Villefranche, en France – d’où le surnom quelquefois donné au père et au fils –, obtint le 24 juillet 1756 une commission de notaire royal pour exercer dans les seigneuries de Chambly et de Rouville. Est-ce lui, ou son père – qui devait vivre jusqu’en 1781 – qui devint la même année garde-magasin du fort Chambly ? Lui sans doute. C’est en tout cas l’un des deux qui est le « Villefranche, ci-devant garde-magasin au fort Chambly », condamné en 1763 dans l’Affaire du Canada au bannissement pour cinq ans de la ville de Paris et à 30# d’amende pour avoir reçu des pots-de-vin et falsifié ses comptes. Cette condamnation fut prononcée par contumace, les deux Grisé étant restés au Canada.

Le 1er octobre 1760, Antoine Grisé, fils, reçut une commission pour instrumenter dans les seigneuries de Chambly, Belœil et Rouville, à charge pour lui de demeurer à Chambly. C’est après cette date que sa pratique apparaît plus active dans son minutier – il n’y a pas de répertoire des actes – surtout en ce qui a trait aux concessions de terres. Antoine Grisé avait la confiance de tous les seigneurs des environs pour lesquels il dressait des actes de concession. Quelques-uns de ces actes sont rédigés sur des formulaires imprimés, en parfait état de conservation, qui constituent de beaux incunables canadiens.

Grisé eut des démêlés avec un juriste célèbre, François-Joseph Cugnet, qui cherchait à recueillir les titres des héritiers de François-Joseph Bissot* [V. Jacques de Lafontaine* de Belcour]. Grisé avait en effet acquis, le 4 décembre 1769, d’Antoine de Lafontaine de Belcour, un des frères de Marie-Josephte, femme de Cugnet, tous les droits qu’il avait sur les îles de Mingan dont il avait hérité de sa mère Charlotte Bissot. Le 10 avril 1775, Grisé revendait ces droits à William Grant*, de Saint-Roch. L’acte de 1769 était-il irrégulier ? Il l’était, en tout cas, aux yeux de Cugnet qui, le 13 avril 1775 et pendant les semaines qui suivirent, fit paraître dans la Gazette de Québec un avis dans lequel il dénonçait cette transaction et mettait le public en garde contre Grisé : « On peut assurer le public que cet acte de cession est défectueux (pour ne pas dire frauduleux). » On ne sait ce qu’il advint des prétentions de Grisé.

La commission d’Antoine Grisé fut étendue à la ville et au district de Montréal le 23 août 1781. Au mois de juin 1785, il signa son 2 775e acte et déposa le calame. Il s’éteignit à Chambly le mois suivant. Son fils, Jean-Baptiste, qui était arpenteur et avait été commissionné notaire au mois de février précédent, lui succéda aussitôt, mais sa carrière devait être brève. Au début de l’année 1796, il mourut asphyxié par la fumée que dégageait le poêle d’une auberge de Montréal.

Jean-Jacques Lefebvre

ANQ-M, État civil, Catholiques, Saint-Joseph (Chambly), 12 janv., 19 oct. 1728, 24 juin 1754, 14 juill. 1785 ; Greffe d’Antoine Grisé, 17561785 ; Greffe de J.-B. Grisé, 17851796. Archives privées, J.-J. Lefebvre (Montréal), Lettre de Raoul Raymond, 29 août 1974 (notes sur la famille Grisé).— APC Rapport, 1918, app. B, 28. J.-E. Roy, Rapport sur les archives de France, 871, 875. P.-G. Roy, Inv. concessions, III : 194, 196 ; Inv. ord. int., III : 198. Tanguay, Dictionnaire. Vachon, Inv. critique des notaires royaux, RHAF, XI : 272. P.-G. Roy, Bigot et sa bande, 186188. Leland, François-Joseph Cugnet, Revue de l’université Laval, XVII : 151s. ; XX : 149s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jean-Jacques Lefebvre, « GRISÉ, ANTOINE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/grise_antoine_4F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/grise_antoine_4F.html
Auteur de l'article:   Jean-Jacques Lefebvre
Titre de l'article:   GRISÉ, ANTOINE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1980
Année de la révision:   1980
Date de consultation:   22 novembre 2014