DCB/DBC Mobile beta
+

HEATH, JOHN, patriote, notaire et registraire, né en Irlande vers 1808, fils du capitaine de régiment William Heath et d’Elizabeth Allen, originaire de Londres, décédé à L’Isle-Verte le 16 novembre 1874.

John Heath arriva encore jeune au Canada. Une famille Bâcon, probablement celle de François Bâcon de Québec, le recueillit et lui procura une instruction qui lui permit de recevoir une commission de notaire le 17 novembre 1834.

John Heath exerça successivement sa profession à Saint-Charles, comté de Saint-Hyacinthe, de 1834 à 1836, à Québec de 1838 à 1842, à Saint-Germain-de-Rimouski de 1842 à 1849, puis à L’Isle-Verte de 1852 à sa mort. Mais son greffe ne compte aucun acte de septembre 1836 à février 1838 et de novembre 1838 à la fin d’août 1840.

Durant ces quatre dernières années, John Heath délaissa le notariat pour soutenir la cause des patriotes québécois. Il s’illustra de façon particulière en octobre 1838, alors qu’il fit évader de la citadelle de Québec les Américains William W. Dodge et Edward Alexander Theller*, condamnés à être pendus pour avoir pris part à l’insurrection du Haut-Canada. Les fugitifs se cachèrent pendant quelques semaines dans la ville de Québec, grâce à l’assistance de Charles Drolet, puis Jean-Baptiste Carrier et John Heath se chargèrent de les conduire au-delà de la frontière américaine. Dans la nuit du 4 au 5 novembre, les voyageurs gagnèrent, par des chemins détournés, Saint-François-de-la-Beauce (Beauceville). Après s’être reposés, ils réussirent à franchir trois postes de sentinelles sans attirer l’attention et à atteindre la frontière. Traqué par la police à son retour au Canada, John Heath demeura dans les bois à quelque distance de la ville de Québec.

La proclamation de l’amnistie lui permit de reprendre l’exercice de sa profession. Il s’établit alors à Saint-Germain-de-Rimouski où il épousa, le 11 juillet 1842, Émilie Reeves ; ils eurent deux enfants, notamment James William Adhémar qui fut aussi notaire. John Heath termina sa carrière à L’Isle-Verte, après avoir reçu une commission de registraire pour le comté de Rimouski en août 1849. Lorsque le comté de Témiscouata, formé d’une partie du comté de Rimouski, fut créé en 1853, le registraire John Heath y fut affecté.

Jacques Mathieu

ANQ, John Heath ; QBC, Procureur général, Événements de 1837–1838, nos 3 363, 4 136 ; P.-G. Roy, Dossiers de recherche, Heath.— Le Monde illustré (Montréal), 19 févr., 12 mars 1898.— La Quotidienne (Montréal), 28 oct. 1838.— P.-G. Roy, L’évasion de Dodge et Theller de la citadelle de Québec, Cahiers des Dix, V (1940) : 121–144.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jacques Mathieu, « HEATH, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/heath_john_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/heath_john_10F.html
Auteur de l'article:   Jacques Mathieu
Titre de l'article:   HEATH, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   1 septembre 2014