DCB/DBC Mobile beta
+

HEWITT, CHARLES GORDON, entomologiste, fonctionnaire, défenseur de l’environnement et auteur, né le 23 février 1885 près de Macclesfield, Angleterre, fils de Thomas Henry Hewitt et de Rachel Frost ; le 11 octobre 1911, il épousa à Canning, Nouvelle-Écosse, Elizabeth Borden, fille de sir Frederick William Borden, et ils n’eurent pas d’enfants ; décédé le 29 février 1920 à Ottawa.

Après avoir fréquenté la King Edward VI Grammar School à Macclesfield, Charles Gordon Hewitt étudia la zoologie à la Victoria University de Manchester, où il obtint trois diplômes ès sciences : une licence en 1902, une maîtrise en 1903 et un doctorat en 1909. Nommé maître de conférences adjoint en zoologie à cette université en 1902, il y fut maître de conférences en zoologie économique de 1904 à 1909.

En mai 1909, à l’âge de 24 ans, Hewitt succéda à James Fletcher* au poste d’entomologiste du dominion du Canada. Arrivé au pays en septembre, il fut nommé officiellement dans le courant du même mois. Lorsqu’il entra au département de l’Agriculture, le Service d’entomologie n’était qu’une petite division affiliée à la direction des fermes expérimentales. À sa mort 11 ans plus tard, ce service (transformé en direction en 1915) comptait quatre divisions ayant à leur tête des entomologistes qualifiés : la division de la systématique (taxinomie et identification), la division des insectes des grandes cultures et des jardins (entomologie économique et contrôle), la division des insectes forestiers et la division de la suppression des insectes nuisibles provenant de l’étranger (quarantaine). Au cours de cette même période, le Service d’entomologie ouvrit au Canada 12 laboratoires régionaux qui étudiaient les problèmes relatifs aux insectes, dont les invasions, et procédaient à des contrôles pratiques. En bâtissant son service, Hewitt se montra remarquablement capable d’attirer les meilleurs éléments, par exemple Norman Criddle*, Edgar Harold Strickland et Reginald Charles Treherne. Il fut l’un des initiateurs et des rédacteurs de la Loi à l’effet de prévenir l’introduction ou la diffusion d’insectes destructeurs et autres fléaux et de maladies de la végétation, adoptée en 1910, et qui autorisait l’intensification de la recherche, des inspections et des mesures de lutte. Cette loi permit de régler une très forte proportion des problèmes que les insectes nuisibles causaient aux agriculteurs et aux forestiers. D’une façon générale, l’entomologie, sous la direction de Hewitt, devint une science économiquement viable au Canada et le pays se hissa au rang des chefs de file dans ce domaine. En 1916, Hewitt devint zoologue consultant tout en demeurant entomologiste du dominion.

Naturaliste consciencieux et grand défenseur de la faune, Hewitt s’intéressait beaucoup à l’aménagement des réserves fauniques et des sanctuaires d’oiseaux ainsi qu’aux autres moyens de protéger les animaux. Il collabora étroitement avec d’autres fonctionnaires qui firent œuvre de pionniers dans ce domaine et dont un bon nombre, par exemple James Bernard Harkin*, appartenaient à la Direction des parcs ou à celle de la foresterie du département de l’Intérieur. À compter de décembre 1916, il fut secrétaire d’un conseil interdépartemental de protection de la faune.

Les écrits de Hewitt demeurent son apport le plus remarquable à la science. On retiendra principalement ses publications au département de l’Agriculture sur les abeilles et la tenthrède du mélèze ainsi que ses livres sur la préservation de la faune et sur les mouches domestiques et leur danger pour la santé publique. Hewitt avait une vaste renommée, à la fois en tant que scientifique et administrateur. Au cours de sa brève mais brillante carrière, il fut membre de l’Entomological Society of London, membre correspondant de la Zoological Society of London, membre honoraire de la Royal Society for the Protection of Birds, membre de l’Entomological Society of America (1913), président de l’Entomological Society of Ontario (1913), membre (1913) et trésorier honoraire (1914–1920) de la Société royale du Canada, président de l’American Association of Economic Entomologists (1915) et président de l’Ottawa Field-Naturalists’ Club (1918–1919). En 1918, la Royal Society for the Protection of Birds lui décerna une médaille d’or pour son rôle dans la négociation du traité canado-américain de 1916 sur les oiseaux migrateurs et dans l’extension de la protection de la faune nordique au moyen de la Loi du gibier du Nord-Ouest de 1917.

Par ailleurs, Hewitt fut président de l’Ottawa Boys’ Home, exerça la fonction de conseiller à l’Ottawa Humane Society, soutint le mouvement des scouts et fut en 1920 président fondateur de l’Institut professionnel du Service public du Canada. En raison de son charme et de la diversité de ses intérêts – jardinage, littérature, art, musique –, il comptait de nombreux amis. Le 20 février 1920, en revenant de Montréal où il avait participé aux réunions de la Commission (fédérale) de la conservation, il montra les symptômes d’une grippe très sérieuse. Elle dégénéra en pneumonie et il mourut le 29 février, à l’âge de 35 ans.

Paul W. Riegert

Charles Gordon Hewitt est l’auteur de 130 monographies, rapports et articles sur divers sujets scientifiques, qui traitent surtout de la biologie et du contrôle des insectes nuisibles, particulièrement ceux qui ont un lien avec l’entomologie médicale. Une bibliographie exhaustive, « The writings of the late C. Gordon Hewitt », a été compilée peu de temps après la mort d’Hewitt par C. B. Hutchings, de la Direction de l’entomologie, et figure dans Canadian Entomologist (London, Ontario), 52 (1920) : 100–105.

Parmi les principales publications d’Hewitt, on note les suivantes : The house fly, Musca domestica, Linnæus : a study of its structure, development, bionomics and economy (Manchester, Angleterre, 1910), ouvrage également publié dans une édition augmentée et portant le sous-titre its structure, habits, development, relation to disease and control (Cambridge, Angleterre, 1914) ; House-flies and how they spread disease (Cambridge, 1912) ; et The conservation of the wild life of Canada (New York, 1921). Hewitt a aussi publié divers textes pour le département de l’Agriculture du Canada, dont plusieurs numéros du Bull. (Ottawa), de la Division de l’entomologie, et ses rapports en tant qu’entomologiste du dominion, 1910–1919 (ceux de 1910–1914 ont paru avec les Reports des fermes expériementales, et figurent dans Canada, Parl., Doc. de la session, 1911–1915 ; les autres rapports ont été publiés par la Direction de l’entomologie). Dans le cadre de ses fonctions, Hewitt a supervisé la préparation du volume intitulé Insects (numéroté 3, publié en 1922) pour le Report of the Canadian Arctic Expedition, 1913–18 (14 vol. [c.-à-d. numérotés de 3 à 16], Ottawa, 1919–1946).

AO, RG 22-354, no 9671.— Ottawa Evening Journal, 1er mars 1920.— Canada, Parl., Doc. de la session, 1911, no 30 : 265 ; 1916, no 15 : 65.— Canadian Entomologist, 52 (1920) : 97–99 (notice nécrologique rédigée par Arthur Gibson et J[ames] M[alcolm] Swaine, et photographie d’Hewitt en regard de la p. 97).— Canadian Field-Naturalist (Ottawa), 34 (1920) : 174–176 (notice nécrologique rédigée par Norman Criddle).— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1912).— Canadian who’s who (1910).— Janet Foster, Working for wildlife : the beginning of preservation in Canada (Toronto, 1978).— L. O. Howard, A history of applied entomology (somewhat anecdotal) (Washington, 1930).— H. E. M. Kensit, « The inception of the institute », Institut professionnel du Service public du Canada, Institute Bull. (Ottawa), 10 (1931), no 2 : 1–6.— P. W. Riegert, From arsenic to DDT : a history of entomology in western Canada (Toronto, 1980).— T. J. Spilman, « Vignettes of the presidents of the Entomological Society of America, 1889–1989 », Entomological Soc. of America, Bull. (Lanham, Md), 35 (1989), no 3 : 40s.— SRC, Mémoires, 3e sér., 14 (1920), proc. : vi–viii.— Who’s who (Londres), 1910.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Paul W. Riegert, « HEWITT, CHARLES GORDON », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/hewitt_charles_gordon_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/hewitt_charles_gordon_14F.html
Auteur de l'article:   Paul W. Riegert
Titre de l'article:   HEWITT, CHARLES GORDON
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   22 juillet 2014