DCB/DBC Mobile beta
+

HOOPER, EDMUND JOHN GLYN, marchand de bois, commerçant et homme politique, né le 7 juillet 1818 à Dock (Devonport), Angleterre, fils de John G. et Sarah Hooper ; en 1839, il épousa Isabel Richmond de Milton, Vermont, puis ; en 1851, Cynthia Ham de Fredericksburgh, Haut-Canada ; décédé le 5 octobre 1889 à Napanee, Ontario.

Edmund John Glyn Hooper arriva à Québec avec ses parents en 1819 et y fréquenta le petit séminaire de 1831 à 1833. En 1843, il déménagea au Haut-Canada, dans ce qui allait devenir le comté de Lennox and Addington, où, avec son frère, Augustus Frederick Garland Hooper, il se lança dans l’exploitation forestière sur la rivière Napanee. Plus tard, au lac Fifth Depot, dans le comté de Frontenac, il se construisit un moulin à scier, que le feu détruisit en 1855. On le retrouve ensuite « marchand général » à Camden East jusqu’en 1863, année où il alla s’établir à Napanee et mit sur pied une entreprise de « marchandises sèches » avec le concours de ses deux fils, William Henry et Cavalier. À l’époque où il demeurait à Québec, Hooper avait servi en qualité de lieutenant dans le Royal Quebec Voluntary Artillery pendant les rébellions de 1837–1838. De 1866 à 1881, il fut capitaine du Napanee Battery of Garrison Artillery, détachement dont il assura le recrutement et le commandement. Lors des troubles provoqués par les Féniens en 1866 et 1870, il commanda la canonnière Rescue qui patrouillait à partir de Kingston.

En 1863, Hooper fut nommé trésorier du conseil provisoire du comté de Lennox and Addington, comté qui, peu de temps auparavant, avait été séparé de celui de Frontenac pour ce qui était de la justice et de l’administration. Il obtint le poste grâce à Richard John Cartwright* qui venait de se faire élire à l’Assemblée législative en battant Augustus Hooper dans la circonscription de Lennox and Addington. Les Hooper étaient tous deux de solides conservateurs et la nomination avait pour but d’apaiser les partisans d’Augustus Hooper qui avaient lutté vainement contre John Stevenson et d’autres en vue d’obtenir que le chef-lieu du comté fût établi à Newburgh plutôt qu’à Napanee.

En 1873, Edmund Hooper se porta candidat contre Cartwright dans la circonscription de Lennox (créée en 1867) lors d’une élection fédérale partielle déclenchée par l’entrée de ce député dans le cabinet libéral d’Alexander Mackenzie* après le scandale du Pacifique et la démission du gouvernement conservateur de sir John Alexander Macdonald*. La circonscription fut alors le théâtre d’une lutte farouche opposant Macdonald et le « renégat » du parti conservateur, Cartwright, et qui fit de ces deux hommes des ennemis implacables. Malgré les efforts déployés par Macdonald et Alexander Campbell* afin d’assurer la victoire de Hooper, ce fut Cartwright qui l’emporta, par une marge confortable.

Aux élections fédérales de 1878, Hooper se vit de nouveau choisi comme candidat conservateur dans Lennox après que des gens de l’extérieur – Lewis Wallbridge, William McDougall* et Macdonald lui-même – eurent refusé de se présenter. On ne s’attendait pas à ce qu’il pût remporter la victoire ; le Daily British Whig de Kingston l’appelait le « bouc émissaire du parti » et même un journal conservateur comme le Daily News (de la même ville) reconnaissait que la réélection de Cartwright ne faisait « aucun doute ». Tout comme en 1873, ce fut une lutte sans merci au cours de laquelle on accusa le rédacteur en chef du Napanee Express, journal qui était le porte-parole de Cartwright, d’avoir écrit et distribué à Napanee un discours injurieux en laissant entendre que l’auteur du texte était Hooper. Comme en 1873 également, Macdonald ne ménagea pas ses efforts en vue d’infliger une défaite à Cartwright ; il envoya Campbell, Wallbridge, Mackenzie Bowell* et McDougall parcourir la circonscription pour appuyer Hooper et il alla lui-même y tenir des assemblées. Hooper fut élu de justesse, sa victoire étant due surtout à l’excellente organisation des conservateurs dans le comté, aux efforts de Macdonald et au fait que Cartwright s’était absenté durant une bonne partie de la campagne pour aller appuyer, dans les Maritimes et dans l’ouest de l’Ontario, un Mackenzie malade.

L’année 1879 fut désastreuse pour la carrière politique de Hooper et pour sa situation financière. En septembre, un groupe de contribuables demanda au gouvernement provincial d’enquêter sur l’état des finances du comté. L’enquête révéla la disparition d’une somme dépassant $48 000. Hooper, trésorier du comté, ne fut pas poursuivi au criminel, mais ses répondants – cette fonction exigeait qu’il en eût – se virent confisquer un montant de $20 000 versé en cautionnement ; on le déclara redevable au comté d’une somme de plus de $32 000 et il dut démissionner du poste qu’il occupait depuis 1863. En décembre, Hooper et ses deux fils déclarèrent faillite et sa maison, ses biens et son magasin de marchandises sèches furent l’objet d’une saisie visant à payer ses dettes. Il conserva néanmoins son siège à la chambre des Communes et assista aux sessions jusqu’à la dissolution du parlement en 1882. Ses dettes, toutefois, l’obligèrent à emprunter $4 000, somme pour laquelle son indemnité parlementaire servit de garantie. En 1880, déménagé à Gauthier, au Manitoba, il y vivait avec sa belle-fille. Aux élections fédérales de 1882, Macdonald lui-même fut élu dans Lennox, mais il perdit son siège l’année suivante après que certains membres de son organisation locale eurent subi un procès à Napanee pour corruption électorale.

À la fin de 1886, Hooper revint à Napanee où il ne cessa de solliciter Macdonald, mais en vain, de lui obtenir des faveurs : « Ma victoire sur votre ennemi mortel, Cartwright, écrivait-il, a été ma ruine et celle de ma famille. » La carrière de Hooper fournit l’occasion de jeter un coup d’œil sur le favoritisme qui avait cours à l’époque de Macdonald. Dans une lettre à ce dernier rédigée peu de temps avant sa mort, il demandait d’être nommé gardien du nouveau bureau de poste de Napanee, se plaignant en ces termes : « Je dois dire, sans vouloir vous offenser, qu’après 40 ans de fidélité et après tout ce que j’ai fait pour notre parti, je ne suis guère récompensé. » Il apprit que le poste avait déjà été promis.

James A. Eadie

APC, MG 26, A, Lewis Wallbridge à Macdonald, 17 déc. 1877, 2, 16 mars 1878 ; M. J. Pruyn à Macdonald, 15 févr. 1878 ; E. J. G. Hooper à Macdonald, 6 oct. 1879, 28 mars, 24 mai 1880,12 août 1882, 5 mars 1885, 10, 12 déc. 1888.— MTL, Patullo family papers, Reply to questionnaire from Lennox riding, 1878.— Daily British Whig, 13 déc. 1877, 12 mars, 18 avril 1878, 11, 12, 15 oct. 1889.— Daily News (Kingston, Ontario), 16 avril 1878, 12 oct. 1889.— Napanee Express (Napanee, Ontario), 12 juill. 1878, 24 déc. 1880.— Napanee Standard (Napanee), 28 avril 1870, 28 févr., 21 mars, 17 oct. 1878, 29 janv., 5 févr., 4 mars, 10, 17 juin 1880, 25 mars, 1er avril, 26 août 1882, 13 oct. 1883.— CPC, 1879, 1881.— J. A. Eadie, « Politics in Lennox and Addington County in the pre-confederation period, 1854–1867 » (thèse de m.a., Queen’s Univ., Kingston, 1967).— W. S. Herrington, History of the county of Lennox and Addington (Toronto, 1913 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1972).— W. M. Alkenbrack, « The financial crisis in Lennox and Addington County, 1879–1880 : the Hooper investigation », Lennox and Addington Hist. Soc., Papers and Records (Napanee), 14 (1972) : 23–37.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

James A. Eadie, « HOOPER, EDMUND JOHN GLYN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/hooper_edmund_john_glyn_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/hooper_edmund_john_glyn_11F.html
Auteur de l'article:   James A. Eadie
Titre de l'article:   HOOPER, EDMUND JOHN GLYN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   24 juillet 2014