DCB/DBC Mobile beta
+

JOHNSTON, GEORGE MOIR, chirurgien, né le 10 octobre 1817 à Pictou, N.-É., fils du docteur George Johnston et de Sarah Hatton, décédé le 17 janvier 1877 à sa résidence de Hillside, Pictou.

Johnston fit ses études en Écosse, à l’University of Aberdeen, où son père avait lui-même étudié, et il fut admis au Royal College of Surgeons d’Angleterre le 1er juin 1838. Il revint s’installer à Pictou où il exerça la médecine pendant 38 ans. Il épousa Sarah Mortimer, fille de George Smith, marchand et membre de l’Assemblée législative pour la circonscription électorale de Pictou de 1836 à 1840. Il eut quatre fils et une fille Le 15 avril 1841, Johnston fut nommé inspecteur de la santé à Pictou et il fit également partie du Bureau de santé de cette ville. Pictou était alors un des ports les plus importants de la province et les fonctionnaires des services de santé devaient parfois soigner les immigrants malades et indigents. Johnston fut chirurgien du 1er régiment de la milice du comté de Pictou de 1843 à 1865 et, par la suite, chirurgien de la Militia Artillery Brigade. En 1867, il fut élu au nombre des dirigeants de la Pictou County Rifle Association.

Le docteur Johnston avait été l’un des membres fondateurs de la Medical Society of Nova Scotia, établie en 1854 et, en 1864, il avait occupé le poste de premier président de la Pictou County Medical Society. En septembre 1868, il fut délégué à Montréal auprès de la Dominion Medical Association et l’année suivante il fut nommé membre du conseil de la Medical Society of Nova Scotia.

Johnston assuma aussi des activités étrangères à la médecine. Il montra un grand intérêt pour le progrès de l’agriculture et de l’horticulture et il fut un ardent protecteur des arts et des sciences dans le comté de Pictou. En 1834, il fut l’un des membres fondateurs de la Pictou Literary and Scientific Society. Membre éminent de la franc-maçonnerie, il fut l’un des maîtres de la loge New Caledonia de Pictou, en compagnie de Simon Hugh Holmes*, futur premier ministre de la Nouvelle-Écosse, de James MacDonald*, futur juge en chef, et d’Edmund Mortimer McDonald, du journal Eastern Chronicle.

Phyllis R. Blakeley

PANS, Pictou County, certificats de décès pour le trimestre se terminant le 31 mars 1877 ; Distinguished Pictonians of New Caledonia Lodge, E. T. Bliss, compil., 1960 ; Halifax Medical Society, Minutes, 18531861 ; Nova Scotia Medical Society, Minutes, 18611868 ; Pictou County Cemeteries’ list, H. C. Ritchie, compil., 1951, 1956.— Colonial Standard (Pictou, N.-É.), 23 janv. 1877.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Phyllis R. Blakeley, « JOHNSTON, GEORGE MOIR », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/johnston_george_moir_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/johnston_george_moir_10F.html
Auteur de l'article:   Phyllis R. Blakeley
Titre de l'article:   JOHNSTON, GEORGE MOIR
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   20 avril 2014