DCB/DBC Mobile beta
+

JOHNSTONE, ISABEL (à la naissance, elle fut nommée Isabella Johnston), infirmière et surintendante d'hôpital, née le 15 décembre 1872 à Guelph, Ontario, fille aînée de John Johnston, charpentier, et d'Ann McPherson ; décédée célibataire le 4 juin 1923 à Fort William (Thunder Bay, Ontario).

Les parents d'Isabel Johnstone étaient nés en Écosse. Après que son père eut succombé à la tuberculose au début de 1878 à l'âge de 30 ans, sa mère éleva Isabel, ses sœurs, Margaret A. et Jessie, ainsi que son frère John, à Guelph, où elle avait de la parenté et des liens avec l'Église presbytérienne. Cependant, la famille ne figure pas au recensement avant 1891 : Isabel en tant que modiste, John, apprenti tailleur et leur mère, couturière dans une usine de lainages. Margaret se noya en 1900, et les seuls membres inscrits sur la liste en 1901 sont la mère d'Isabel et Jessie, sténographe. En 1905, Jessie épousa William John Dollery, machiniste au chemin de fer canadien du Pacifique à Fort William.

En 1907, Isabel s'installa dans cette ville afin de suivre une formation d'infirmière au John McKellar Memorial Hospital, bâti en 1903 à la mémoire de John McKellar*. Avant sa construction, les soins infirmiers étaient donnés par le Victorian Order of Nurses, dont une des membres, Christina Banks, devint la première surintendante de l'hôpital. À compter de l'ouverture de sa School of Nursing, en 1904, l'hôpital eut un personnel composé principalement d'élèves. Le conseil d'administration et le Ladies' Aid obtinrent des dons de mobilier, d'équipement et de capital, et une nouvelle aile s'ajouta à l'établissement en 1909, année où il prit le nom de McKellar General Hospital. Les élèves faisaient des quarts de travail de 12 heures, avec une demi-journée de congé par semaine. Elles habitèrent à l'hôpital jusqu'à la construction d'une résidence en 1911.

Au moment où Isabel Johnstone reçut son diplôme, en 1910, la capacité du McKellar General Hospital avait plus que triplé, le nombre de lits étant passé de 35 à 120. Elle se joignit à un personnel de 5 infirmières diplômées, de 14 élèves et de 2 internes. En avril 1913, après avoir été infirmière en chef de la salle de chirurgie, puis superviseure de la salle d'opération, elle fut promue surintendante. Comme elle résidait à l'hôpital, elle pouvait consacrer toute son énergie à celui-ci et à ses chères élèves. Elle recevait toutes les candidates en entrevue et veillait à leur formation pratique et théorique. (Sa seule signature connue, Isabel Johnstone, figure d'ailleurs sur la formule d'acceptation d'une élève.) Des diplômées l'ont décrite comme une femme bien bâtie, avec un visage agréable ; maternelle, elle savait se montrer ferme au besoin. Sous sa supervision, malgré beaucoup de difficultés, le nombre d'infirmières diplômées doubla, les inscriptions à la School of Nursing quadruplèrent et une autre aile fut construite. Pour couronner le tout, l'hôpital obtint son accréditation de la province en 1922.

Hélas, en juin de cette année-là, Isabel Johnstone subit à Rochester, dans l'État de New York, une intervention chirurgicale pour un cancer du sein. Elle mourut à l'âge de 50 ans, juste avant la remise des diplômes à la promotion de 1923. Affligées, des infirmières et des élèves en uniforme défilèrent jusqu'à l'église presbytérienne St Andrew pour les obsèques de celle qui avait été leur modèle. Le président du conseil d'administration de l'hôpital vanta son efficacité et son dévouement. Les drapeaux des édifices publics furent mis en berne. Une deuxième cérémonie eut lieu à Guelph, au 126 de la rue Palmer, la maison de son enfance, après quoi elle fut inhumée dans le lot familial au cimetière Woodlawn.

Mlle Johnstone ne tomba pas dans l'oubli. Une diplômée du McKellar General Hospital qui avait été nommée assistante pendant sa maladie, Jane Hogarth, fonda la McKellar Alumnae Association en son honneur et recueillit des fonds pour construire une salle à son nom. Bien que la salle n'existe plus, l'association des anciennes tient toujours un banquet annuel.

Isabel Johnstone est représentative des nombreuses femmes qui contribuèrent, à l'échelle locale, au développement social du Canada. Au cours des 16 années qu'elle passa au McKellar General Hospital, non seulement l'établissement obtint-il son accréditation, mais il refléta les critères élevés qu'elle avait aidé à fixer à sa School of Nursing. De 1907 à 1971, année où la responsabilité de la formation des infirmières passa au département de l'Éducation de l'Ontario, 1 100 infirmières diplômées sortirent du McKellar General Hospital.

Elinor Barr

Des papiers d'Isabel Johnstone, on n'a retrouvé qu'un formulaire d'acceptation d'une étudiante portant sa signature. Sa famille ne figure pas dans les dossiers de recensement de Guelph, en Ontario, avant 1891. On trouve certains renseignements sur des avis de décès et nécrologies, mais il n'existe pratiquement aucun dossier d'hôpital. Les principales sources de documentation sur sa vie, y compris l'annuaire des étudiantes infirmières, Iridos (Fort William [Thunder Bay], Ontario), se trouvent dans les archives de la Thunder Bay Hist. Museum Soc. Certains traits de la personnalité d'Isabel Johnstone ont été confirmés par deux diplômées de McKellar de 1923, Jessie McLaren Hamilton, de Thunder Bay, et Mary Sideen Berglund, d'Ignace, Ontario ; elles sont maintenant toutes deux décédées. [e. b.]

AO, RG 80-2-0-42, nº 24122.— BAC, RG 31, C1, Guelph, 1891, 1901.— Thunder Bay Hist. Museum Soc., Jane Hogarth, allocution prononcée au banquet du 60e anniversaire de la McKellar Nursing School, 2 juin 1964 (texte dactylographié, [1964]), et « A history of McKellar General Hospital » (texte dactylographié, s.d.) ; Jane Hogarth biog. file (comprend le formulaire d'acceptation portant la signature d'Isabel Johnstone) ; Olga Jagodnik, entrevue avec Jane Hogarth, 6 avril 1977 (transcription) ; McKellar Nursing School Alumnae coll., minute-books and class photographs.— Daily Times-Journal (Fort William), 4–5 juin 1923.— Annuaire, Fort William et Port Arthur [Thunder Bay], 1910–1914/1915.— Guelph Mercury, 6, 8 juin 1923.— Canadian Nurse and Hospital Rev. (Toronto), 19 (1923) : 425.— Iridos, 1926, 1951.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Elinor Barr, « JOHNSTONE, ISABEL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 28 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/johnstone_isabel_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/johnstone_isabel_15F.html
Auteur de l'article:   Elinor Barr
Titre de l'article:   JOHNSTONE, ISABEL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   28 juillet 2014