DCB/DBC Mobile beta
+

JUCHEREAU DUCHESNAY, JEAN-BAPTISTE, officier dans l’armée et dans la milice, marchand, seigneur et homme politique, né le 16 février 1779 à Beauport, Québec, fils d’Antoine Juchereau* Duchesnay et de Catherine Dupré ; le 1er septembre 1807, il épousa à Québec Eliza Jones, et ils eurent quatre enfants ; décédé le 13 janvier 1833 à Québec et inhumé deux jours plus tard dans l’église de Beauport.

Jean-Baptiste Juchereau Duchesnay était issu de l’une des plus riches familles de l’aristocratie seigneuriale de la région de Québec. En 1792, il fut placé en pension à Québec, où il fréquenta le petit séminaire pendant trois ans. Puis il opta pour la carrière des armes et, en 1796, il devint enseigne dans le Royal Canadian Volunteer Regiment commandé par le lieutenant-colonel Joseph-Dominique-Emmanuel Le Moyne* de Longueuil et par son parrain, le major Ignace-Michel-Louis-Antoine d’Irumberry de Salaberry. Il fut promu lieutenant et, tout comme son demi-frère Antoine-Louis, il servit jusqu’à ce que le régiment soit démobilisé en 1802.

En mars de cette année-là, Juchereau Duchesnay emprunta £100 à l’avocat Jean-Antoine Panet* et s’établit à Lotbinière à titre de marchand. Toutefois, il réintégra l’armée en 1805 lorsqu’il obtint une commission d’enseigne dans le 60th Foot, où servit également son frère Michel-Louis*. À la veille d’aller rejoindre son régiment, il laissa sa fille naturelle, Marie-Anne, âgée de quatre ans, en pension dans une famille de Lotbinière. En 1806, il fut promu lieutenant dans le même régiment.

Juchereau Duchesnay servit pendant la guerre de 1812 à titre de capitaine dans les Voltigeurs canadiens, commandés par Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry. Il se distingua en plusieurs occasions, mais d’une façon plus particulière à la bataille de Châteauguay, le 26 octobre 1813. D’ailleurs, au lendemain de la bataille, le gouverneur sir George Prevost* fit un rapport dans lequel il prit soin de souligner le bon travail de Juchereau Duchesnay. Ce dernier obtint le grade de major le 25 février 1814 et se retira avec la demi-solde en juillet de l’année suivante.

En mars 1821, Juchereau Duchesnay fut nommé aide de camp provincial par le gouverneur lord Dalhousie [Ramsay*]. Cette nomination lui valut en même temps le grade de lieutenant-colonel de la milice. Deux ans plus tard, il prit le commandement du bataillon de milice de Saint-Jean-Port-Joli. En 1828, il fut appelé à remplir la fonction d’inspecteur de la milice. Enfin, en avril 1832, on le nomma conseiller législatif. Le mois suivant, il devint membre du bureau de santé de Québec. L’épidémie de choléra faisait alors rage et Juchereau Duchesnay succomba à la maladie le 13 janvier 1833.

Au décès de son père en 1806, Jean-Baptiste Juchereau Duchesnay avait hérité de la jouissance de la seigneurie de la Grande-Anse. Toutefois, il ne s’était jamais installé dans le domaine seigneurial, préférant résider à Québec. Il confia la gestion de son fief aux frères Jean-Baptiste et Charles Taché. Il loua le moulin banal et vit à la construction d’un moulin à scier qu’il loua aussi par la suite. Selon le testament de son père, la seigneurie devait revenir aux héritiers mâles de Jean-Baptiste, mais aucun de ses enfants ne lui survécut. Amable Dionne*, marchand de Kamouraska, s’en porta alors acquéreur.

Céline Cyr et Michelle Guitard

ANQ-Q, CE1-5, 16 févr. 1779, 15 janv. 1833 ; CE1-66, 1er sept. 1807 ; CN1-16, 4 juin 1812 ; CN1-178, 9 mai 1812, 14 janv. 1815, 30 mars, 23 nov. 1819 ; CN1-262, 30 juill. 1804, 26, 29 oct. 1805 ; CN1-284, 15 mars 1802.— APC, RG 68, General index, 1651–1841.— ASQ, Fichier des anciens.— La Gazette de Québec, 27 avril 1812, 29 mars, 7 juin 1821, 28 avril 1823.— F.-J. Audet, « les Législateurs du B.-C. » ; « Officiers canadiens dans l’armée anglaise », BRH, 29 (1923) : 155–156.— Le Jeune, Dictionnaire.Officers of British forces in Canada (Irving).— Turcotte, le Conseil législatif.— Wallace, Macmillan dict.— P.-G. Roy, la Famille Juchereau Duchesnay (Lévis, Québec, 1903).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Céline Cyr et Michelle Guitard, « JUCHEREAU DUCHESNAY, JEAN-BAPTISTE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 6, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/juchereau_duchesnay_jean_baptiste_6F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/juchereau_duchesnay_jean_baptiste_6F.html
Auteur de l'article:   Céline Cyr et Michelle Guitard
Titre de l'article:   JUCHEREAU DUCHESNAY, JEAN-BAPTISTE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 6
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1987
Année de la révision:   1987
Date de consultation:   22 novembre 2014