DCB/DBC Mobile beta
+

LAIRD, ALEXANDER, fermier, constructeur de navires et homme politique, né en 1797 vraisemblablement à Stirling dans le Renfrewshire, en Écosse, décédé à New Glasgow, Î.-P.-É., le 15 avril 1873.

C’est en 1819 qu’Alexander Laird émigra dans l’Île-du-Prince-Édouard ; il faisait partie d’un groupe de colons recrutés par William Epps Cormack*, riche propriétaire foncier de la région de New Glasgow. Pendant la traversée, Laird fit la connaissance de Janet Orr. Ils se marièrent, et, de cette union, devaient naître deux filles et six garçons dont deux, Alexander* et David*, devinrent plus tard des hommes publics très en vue. À son arrivée dans l’île, Laird acheta, à New Glasgow, une ferme qu’il habita jusqu’à la fin de ses jours. Cultivateur aux idées progressistes, il fut pendant longtemps membre de la Royal Agricultural Society of Prince Edward Island.

Laird se lança dans la politique en 1850 et réussit à se faire élire comme réformiste dans le premier district du comté de Queens avec George Coles, le chef des réformistes. Coles et Laird perdirent tous deux leurs sièges à l’Assemblée lors de la défaite du gouvernement libéral en juillet 1853 mais ils furent réélus en juin 1854. Reconnu pour ses idées radicales sur certaines questions, le député Laird se comporta en membre fidèle du parti libéral jusqu’à la session de 1855, alors qu’il commença à se dissocier de son parti sur la question de la réforme agraire, de concert avec William Cooper et John Macintosh*, partisans de la confiscation des terres. Plus précisément, il s’opposa au gouvernement de Coles lorsque celui-ci décida d’acheter de William Henry Pope et de ses associés le domaine Worrell. Selon Laird, on aurait dû examiner les titres de cette propriété et si on avait découvert, comme il l’espérait, que les propriétaires n’avaient pas toujours respecté les clauses du contrat primitif, la terre serait revenue à la couronne par confiscation ou par défaut, et non par acquisition.

La lutte que suscita à la fin des années 50 la question de l’usage de la Bible dans les écoles rendit Laird de plus en plus rebelle à la discipline du « caucus » libéral. Presbytérien éminent, l’indifférence qu’affichait le gouvernement sur cette question l’inquiétait beaucoup. Déçu par le comportement de ses anciens collègues, il se présenta en 1858 comme candidat tory dans le deuxième district du comté de Queens. Il gagna son élection et quand, en 1859, les tories, sous la conduite d’Edward Palmer*, formèrent le gouvernement, il fut nommé au Conseil exécutif. Exclu du cabinet en 1863, il n’en demeura pas moins avec les conservateurs jusqu’en 1866, année où il se retira de la vie politique. Par la suite il vécut paisiblement dans sa ferme.

Même s’il commença sa carrière politique comme réformiste et la termina comme tory authentique, l’honnêteté fondamentale de Laird n’a jamais été mise en doute. À l’encontre d’autres hommes politiques que l’on accusa d’exploiter pour des fins politiques la querelle sur la Bible, il semble bien que Laird ait été sincère dans sa prise de position.

D. B. Boylan

PAPEI, Prince Edward Island, Executive Council, Minutes, 18571862.— Debates and proceedings of the House of Assembly of Prince Edward Island, 1855, 57s., 66, 69 ; 1860, 11 ; 1861, 25 ; 1864, 23.— Journal of the House of Assembly of Prince Edward Island, 18501867.— Examiner (Charlottetown), 28 juin 1858, 11 avril 1859.— Islander (Charlottetown), 19 nov. 1851, 10 sept. 1858.— Patriot (Charlottetown), 17 avril 1873.— Royal Gazette (Charlottetown), 23 févr., 8 mars, 15 mars 1852.— Can. parl. comp., 1876.— Bolger, PEI and confederation.— F. P. T. MacKinnon, Government of PEI ; David Laird of Prince Edward Island, Dal. Rev., XXVI (1946–1947) : 405–421.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

D. B. Boylan, « LAIRD, ALEXANDER (1797-1873) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/laird_alexander_1797_1873_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/laird_alexander_1797_1873_10F.html
Auteur de l'article:   D. B. Boylan
Titre de l'article:   LAIRD, ALEXANDER (1797-1873)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   1 octobre 2014