DCB/DBC Mobile beta
+

LE DORZ, BÉNIN (Bénigne), prêtre, récollet, missionnaire à Louisbourg du 18 septembre 1724 au 6 octobre 1727 ; circa 1718–1736.

On ignore les dates de naissance et de mort de Le Dorz. Les seuls renseignements que nous possédons couvrent les années 1718 à 1736. Le 20 août 1718, au chapitre de Pontivy, il est élu lecteur de théologie et maître des novices de ce couvent ; il occupe ensuite diverses fonctions : maître des novices du couvent de Bernon en 1719, gardien de ce couvent l’année suivante et gardien de Pontivy en 1721 et 1722.

Les registres de la paroisse de Notre-Dame-des-Anges de Louisbourg consignent son premier acte de missionnaire le 14 février 1724 alors qu’il baptise François, fils de Joseph Lartigue* et de Jeanne Dhiarse. La même année, dans des actes similaires, il se dit curé (18 septembre) puis supérieur et vicaire général (1er octobre). Le dernier acte dans lequel il signale son titre de vicaire général est du 10 mai 1725.

En 1726, Le Dorz, alors supérieur des Récollets de l’île Royale, fut interdit par l’abbé Fornel* dans des circonstances particulières. Les Récollets de Louisbourg avaient une chapelle qui servait d’église paroissiale aux habitants de l’endroit ; en raison de son exiguïté, ils projetèrent de construire une église et un presbytère. Premiers missionnaires de ces lieux, ils ne s’attendaient pas à ce que la construction d’une nouvelle église remît en question les permissions acquises d’y conserver la cure. Prétextant des irrégularités dans la célébration de « 3 mariages insoutenables » faite par le père Le Dorz, curé, et ajoutant foi, sans enquête sérieuse, à « tout ce que la médisance et la calomnie la plus envenimée avaient porté à ses oreilles », l’évêque, Mgr de Saint-Vallier [La Croix], envoya à Louisbourg son grand vicaire, l’abbé Fornel, avec des provisions datées du 3 septembre 1726, pour interdire le curé. Cette manœuvre n’avait qu’un but : transférer au clergé séculier une cure que le roi, avec l’assentiment préalable de l’évêque, avait confiée aux Récollets de Bretagne. Ainsi fut fait : par un beau dimanche de novembre, alors que personne ne s’y attendait, l’abbé Fornel, à l’issue de la grand-messe, interdit le curé de toutes ses fonctions, en présence des paroissiens, et nomma à sa place le père Isidore Caulet qui refusa le poste.

Le 11 mars 1727, après l’examen minutieux des pièces concernant cette affaire, le Conseil de Marine suggère le rappel en France du père Bénin. Ce dernier a déjà fait la même demande et, comme son mandat de supérieur est terminé, son retour paraît l’unique moyen de calmer l’orage qui s’est élevé contre les Récollets de Bretagne. Pour ces raisons, son provincial, le père Dirop, tout en souhaitant que le père Le Dorz puisse se justifier dans l’esprit de l’évêque, le rappelle. En novembre ou décembre 1727, le père Le Dorz revient en France, laissant la cure aux soins de son confrère, le père Michel Le Duff. Les Récollets de Bretagne devaient desservir Louisbourg jusqu’à la fin du Régime français dans l’île Royale.

Quant au père Le Dorz, il est réélu gardien de Pontivy au chapitre de Port-Louis le 18 juillet 1733, fonction qu’il occupe encore le 10 août 1736.

Jacques Valois

AN, Col., C11B, 4, f.76 ; 8, ff.120, 125 ; 10, f.12.— Hugolin [Stanislas Lemay], Table nominale des Récollets de Bretagne, missionnaires et aumôniers dans l’île Royale (1713–1759), MSRC, 3e sér., XXV (1931), sect. i : 81–100 ; Les Récollets de la province de Saint-Denis et ceux de la province de Bretagne à l’île Royale, de 1713 à 1731, MSRC, 3e sér., XXIV (1930), sect. i : 77–113.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jacques Valois, « LE DORZ, BÉNIN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/le_dorz_benin_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/le_dorz_benin_2F.html
Auteur de l'article:   Jacques Valois
Titre de l'article:   LE DORZ, BÉNIN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   1 septembre 2014