DCB/DBC Mobile beta
+

LE ROUGE, JEAN, maçon et arpenteur, né en France en 1639, inhumé le 30 septembre 1712 à Charlesbourg.

C’est Talon* qui lui conféra le 5 novembre 1672 « l’office d’arpenteur juré dans la [...] jurisdiction seigneuriale de Québec et autres lieux de ce pays pour le ci. office avoir, tenir et exercer conformément à la coustume [...] de Paris. » Maçon de métier, il fut durant de longues années l’associé de Claude Baillif*.

Les minutiers des notaires Pierre Duquet* et François Genaple révèlent les nombreux contrats confiés aux soins de Jean Le Rouge, qui se montra un artisan ingénieux dont les talents furent souvent mis à contribution. Ces contrats sont très détaillés ; on y stipule, par exemple, qu’une maison sera « baty sur les anciens vestiges et fondements » et qu’elle « aura deux étages de maçonnerie au dessus du retz de chaussée ». Suivent des détails au sujet des portes et fenêtres : « Il y aura deux chassis pour mettre verre et les autres à papier seulement », et au sujet du four qui devra avoir une capacité « d’environ deux minots ». Enfin, il est parfois exigé de « rendre et livrer fait et parfait la cléf en main » pour une date déterminée. Le 12 août 1685, il conclut un marché devant le notaire Genaple pour la construction d’une poudrière située dans l’un des bastions du fort Saint-Louis.

En 1693, Frontenac [Buade*] confia à Jean Le Rouge et à Pierre Janson dit Lapalme la construction de la première porte Saint-Louis (Québec), qui exista jusqu’en 1878. C’est en 1695 que les révérendes mères hospitalières s’en remirent à Jean Le Rouge pour la construction d’un moulin-à-eau en la seigneurie de Saint-Ignace, « sur la rivière du Berger ».

Il eut avec son épouse, Jeanne Poitevin, quatre filles dont deux moururent en bas âge ; l’aînée naquit à Québec en septembre 1669.

Maurice Carrier

AJQ, Greffe de Claude Auber, 3 janv. 1689 ; Greffe de Romain Becquet, 24 févr. 1679 ; Greffe de Pierre Duquet, 17 juill. 1672, 30 juin 1683 ; Greffe de François Genaple, 3 déc. 1682, 22 avril 1683, 9 sept. 1688, 3 juin 1693, 22 avril 1695 ; Registre d’état civil de Charlesbourg, 30 sept. 1712.— IOA, Portes, A-2.— Jug. et délib., I, II, III, IV, V, passim.— Ord. comm. (P.-G. Roy), I : 128s.— Recensement du Canada, 1681 (Sulte).— P.-G. Roy, La ville de Québec, I : 521s., 539 ; II : 424–425.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Maurice Carrier, « LE ROUGE, JEAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/le_rouge_jean_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/le_rouge_jean_2F.html
Auteur de l'article:   Maurice Carrier
Titre de l'article:   LE ROUGE, JEAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   24 juillet 2014