DCB/DBC Mobile beta
+

LeJEUNE, MARIE-HENRIETTE (baptisée Marie-Tharsile) (Comeau ; Lejeune, dit Briard ; Ross), sage-femme et infirmière, baptisée le 13 août 1762 à Rochefort, France, fille de Joseph Lejeune et de Martine Roy (LeRoy) ; le 17 février 1780, elle épousa à La Rochelle, France, Joseph Comeau, puis le 26 août 1786, à l’église anglicane St George de Sydney, Cap-Breton, son cousin Bernard Lejeune, dit Briard, et finalement le 18 décembre 1792 James Ross, soldat loyaliste licencié, et ils eurent quatre enfants, dont deux moururent en bas âge ; décédée en mai 1860 à North East Margaree, Nouvelle-Écosse.

Marie-Henriette LeJeune, connue plus tard sous le nom de « Granny » Ross, la sage-femme de l’île du Cap-Breton, reste un personnage folklorique populaire dont les faits et gestes sont peu vérifiables. Elle se fit d’abord une réputation comme infirmière et sage-femme dans la région de Little Bras d’Or, pendant une épidémie de variole au cours de laquelle elle aurait vacciné beaucoup d’habitants des environs. Dans la forêt toute proche, elle avait aussi fait bâtir une petite cabane qu’elle utilisa comme infirmerie et où elle soigna avec succès plusieurs victimes. Vers 1802, elle et sa famille partirent de Sydney, dans l’île du Cap-Breton, et furent les premiers colons à s’établir dans la vallée de la rivière Northeast Margaree. Sa réputation la suivit, et on fit appel de plus en plus à ses services à mesure que la population augmentait dans la région. Voyageant à pied, à cheval ou en raquettes, et portant une torche de pin pour éclairer son chemin pendant la nuit, Marie-Henriette travailla sans relâche dans une région dépourvue de toute assistance médicale professionnelle. Elle suscita l’admiration de la communauté pour son désintéressement et, même à un âge très avancé, elle poursuivit son travail de sage-femme. Devenue finalement aveugle, elle n’en continua pas moins ses activités : en été, sa famille la transportait dans une sorte de brouette ; en hiver, on l’emmenait en traîneau visiter ses patientes.

Par son courage, sa détermination, son énergie sans bornes et son goût de l’aventure, Marie-Henriette fut une vraie pionnière. De petite taille, elle avait les yeux bleus et le teint brun. Au milieu de sa vie, elle se faisait un jeu de marcher 60 milles jusqu’à Bras d’Or, avec son mari ; plus tard, bien que ratatinée par l’âge, elle marchait facilement six milles et traversait une rivière à gué pour se rendre à la maison de sa petite-fille. Elle fit preuve de tact et d’ingéniosité dans ses rapports avec les Indiens du voisinage et montra son audace en tuant deux ours, le premier avec un mousquet et le second avec une pelle à charbon.

Le temps et le fait que l’histoire de Marie-Henriette LeJeune fut racontée d’innombrables fois dans des versions différentes ont sans aucun doute entremêlé la réalité et la fiction ; la vigueur de la légende dans les communautés rurales de l’île du Cap-Breton laisse toutefois croire que Granny Ross, quelle qu’ait été sa vie, fut une femme de la terre, pleine de dévouement et de dynamisme.

Lois Kathleen Kernaghan

Cape Breton Registry of Deeds (Sydney, N.-É.), Deeds, vol. E : 162 (mfm aux PANS).— PANS, RG 20B, petitions, nos 650, 2065, 3119.— St George’s Anglican Church (Sydney), Reg. of baptisms, marriages, and burials, 26 août 1786, 18 déc. 1792, 10 sept. 1799 (transcriptions aux PANS).— Clara Dennis, Cape Breton over (Toronto, 1942).— E. E. Jackson, Cape Breton and the Jackson kith and kin (Windsor, N.-É., 1971).— J. L. MacDougall, History of Inverness County, Nova Scotia ([Truro, N.-É., 1922]).— E. E. Jackson, « The little woman » : Granny Ross, her life and times », Weekly Cape Bretoner (Sydney), 29 sept. 1956 : 17.— [Joseph] de La Roque, « Tour of inspection made by the Sieur de La Roque ; census, 1752 », APC Rapport, 1905, 2, part. ii.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Lois Kathleen Kernaghan, « LeJEUNE, MARIE-HENRIETTE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/lejeune_marie_henriette_8F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/lejeune_marie_henriette_8F.html
Auteur de l'article:   Lois Kathleen Kernaghan
Titre de l'article:   LeJEUNE, MARIE-HENRIETTE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 8
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1985
Année de la révision:   1985
Date de consultation:   20 août 2014