DCB/DBC Mobile beta
+

LENEUF DE LA VALLIÈRE ET DE BEAUBASSIN, ALEXANDRE, capitaine, chevalier de Saint-Louis, né le 22 juin 1666 et baptisé le 2 février 1667 à Trois-Rivières, fils aîné de Michel Leneuf de La Vallière de Beaubassin, gouverneur de l’Acadie, et de Marie Denys, fille de Nicolas Denys*, décédé en 1712.

À l’instar de son père, il avait le pied marin et devint hardi capitaine. C’est lui qui, au nom de son père, arrêta à l’île Royale (île du Cap-Breton), en mai 1685, Bergier Deshormeaux, fils du directeur de la Compagnie de la pêche sédentaire de l’Acadie, Clerbaud Bergier*, et s’empara de ses pelleteries.

Dès 1690, il devint enseigne. Sur les ordres de Buade* de Frontenac, il alla en mai 1691 porter par bateau, de Québec à Beaubassin, des présents aux Indiens. Cette mission semble avoir été critiquée par Louis XIV dans un mémoire adressé en avril 1693 au gouverneur et à l’intendant ; en effet, le roi accusait celui qui avait été chargé de la distribution des présents aux Indiens en cette région d’avoir employé à son profit personnel la poudre qui leur était destinée, ce qui, d’après quelques auteurs, fut une des causes de la défection d’un certain nombre d’Indiens de l’Acadie.

Le 1er mars 1693, Leneuf était promu lieutenant. Dans une lettre envoyée au ministre, le 25 octobre 1694, au sujet d’un placet de La Vallière, le gouverneur l’appuya en ces termes : « Il ny expose rien qui ne soit veritable, et cest un fort joly garson aimé et estimé icy de tout le monde qui a fait en plusieurs rencontres des actions de distinction ».

Au cours de l’hiver de 1698–1699, il fit, avec un bateau, la traite des fourrures à la baie Verte. L’année 1703 lui offrit une occasion de se venger de la dévastation de Beaubassin par Church en 1696. Rigaud de Vaudreuil, en effet, l’envoya vers Boston avec un détachement d’Abénaquis et de Français. Le 21 août (10 août, ancien style), Leneuf et sa troupe tombèrent à l’improviste sur la petite ville de Wells et s’en emparèrent. Au dire de Vaudreuil et de François de Beauharnois*, ils ravagèrent plus de 15 lieues du pays ennemi et tuèrent ou prirent plus de 300 personnes. Casco fut sauvé grâce à la résistance du capitaine Southack* et de John March.

Le 12 octobre 1705, Ramezay recommanda Leneuf au ministre pour une promotion. En 1707, il s’associa à Guillaume Gaillard Puis fut nomme commandant de la Nostre-Dame-de-Victoire. Il partit de Québec pour Terre-Neuve en juillet 1707 avec Thomas Moore et Henri-Louis Deschamps de Boishébert, et un équipage de 100 Canadiens, à la recherche d’Anglais vers Terre-Neuve, où il arriva le 20 août suivant. Cette course eut très peu de succès, puisque l’on n’y fit aucune prise.

Le 5 mai 1710, Alexandre fut élevé au rang de capitaine. Il fut pris sur le Neptune et emmené prisonnier en Angleterre en août 1711, alors qu’il revenait de France porter des secours en Acadie. En octobre, il se trouva sans le sou à Paris. Louis XIV reconnaissait ses services en lui accordant, en juin 1712, la croix de Saint-Louis. Il mourut en mer sur le Héros, en septembre de la même année.

Par sa carrière dans les armes, Alexandre a continué la tradition de la famille La Vallière qui n’a cessé de fournir jusqu’à l’époque de la conquête des militaires distingués.

J.-Roger Comeau

AJTR, Registre d’état civil de Trois-Rivières, 1636–1699 (copie aux APC, MG 24, B 14, Papiers Lafontaine).— AN, Col., B, 16, ff.193v., 237 ; 32, f.33v. ; 34, f.45 ; Col., C11A, 11, ff.222, 267 ; 13, f.77 ; 21, f.13 ; 22, f.341 ; Col., C11C, 5, f.114 ; 7, ff.97s. ; Col., C11D, 1, f.192 ; 3, f.226 ; Col., C11G, 3, ff.153s. ; Col., D2C, 222/1, p.36 ; Col., E, 277 (dossier de La Vallière), pièce 21 ; Col., F1A, 17, f.17.— AQ, NF, Coll. de pièces jud. et not., liasse 57, pièce 2 268.— NYCD (O’Callaghan et Fernow), IX : 745, 756, 762. Gagnon, Noms propres au Canada français, BRH, XV (1909) : 121. Pierre Daviault, Le baron de Saint-Castin, chef abénaquis (Montréal, 1939), 152, 209. Fauteux, Les chevaliers de Saint-Louis, 105. Sylvester, Indian wars, III : 41–45.— Samuel Niles, History of the Indian and French wars, Mass. Hist. Soc. Coll., 3e sér., VI (1837) : 248–250.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J.-Roger Comeau, « LENEUF DE LA VALLIÈRE ET DE BEAUBASSIN, ALEXANDRE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/leneuf_de_la_valliere_et_de_beaubassin_alexandre_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/leneuf_de_la_valliere_et_de_beaubassin_alexandre_2F.html
Auteur de l'article:   J.-Roger Comeau
Titre de l'article:   LENEUF DE LA VALLIÈRE ET DE BEAUBASSIN, ALEXANDRE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   20 octobre 2014