DCB/DBC Mobile beta
+

MATHESON, RODERICK, marchand, officier de la milice et homme politique, né en décembre 1793 à Lochcarron, dans le comté de Ross (l’actuel comté de Ross et de Cromarty), en Écosse, fils de John Matheson et de Flora Macrae ; épousa à Montréal, le 5 novembre 1823, Mary Fraser Robertson qui mourut en 1825, et, en secondes noces, le 11 août 1830, à Gavilock en Écosse, Annabella Russel qui lui donna au moins cinq fils, dont l’un, Arthur James*, fut trésorier de la province de l’Ontario de 1905 à 1913 ; décédé à Perth, Ont., le 13 janvier 1873.

En compagnie de son frire, Roderick Matheson quitta l’Écosse pour le Bas-Canada à l’âge de 12 ans. Il était déjà sergent dans les Canadian Fencibles lorsque, le 12 février 1812, il fut nommé quartier-maître dans les Glengarry Light Infantry Fencibles. Blessé au cours de l’attaque de Sackets Harbor, New York, le 29 mai 1813, il fut promu lieutenant le 21 août. Il termina la guerre en qualité d’officier payeur du régiment et fut mis en demi-solde en 1816. L’année suivante il reçut une concession de terre dans la « réserve » militaire de Perth et c’est là qu’il concentra ses activités le reste de sa vie.

Matheson fut nommé scrutateur à Perth en 1820. L’année suivante, il fut nommé capitaine du 2e bataillon de la milice de Carleton et, le 18 juin 1822, major du 4e bataillon. Ces nominations étaient contraires au règlement voulant que chaque promotion dans la milice soit basée sur l’ancienneté acquise dans l’armée britannique. Elles donnèrent lieu à des protestations de la part de certains officiers en demi-solde, plus anciens que Matheson. Il n’assista pas à l’échauffourée qui, à Perth, en avril 1824, éclata entre une compagnie du 4e bataillon de Carleton et les immigrants irlandais, au cours d’une revue de la milice, mais fut l’un des juges de paix chargés de rétablir l’ordre. En novembre 1846, il fut promu lieutenant-colonel du 1er régiment de la milice de Renfrew et, le mois suivant, du 2e régiment de Lanark. Le 14 septembre 1855, il fut fait colonel et reçut le commandement du premier district militaire du Canada-Ouest, poste qu’il conserva jusqu’en 1863.

Matheson utilisa à bon escient ses terres et le revenu régulier de sa demi-solde : il ouvrit à Perth un magasin général où il fit d’excellentes affaires, acheta des terres et devint administrateur dans la Tay Navigation Company, propriété de William Morris*. Le 24 août 1833, Matheson devint l’un des dix commissaires de la Cour des requêtes pour la première division du district de Bathurst. Il fit également partie du conseil de l’Éducation de Perth, et participa activement à l’amélioration des services du district de Bathurst. En 1844 Charles Metcalfe* le mit sur la liste des candidats susceptibles d’entrer au Conseil législatif. En février 1847, William Henry Draper renouvela le geste de Metcalfe et recommanda Matheson à lord Elgin [Bruce*] pour le faire nommer au Conseil législatif, ce qui eut lieu le 27 mai 1847. Matheson siégea avec les conservateurs à la Chambre haute jusqu’en 1867, date à laquelle il fut nommé sénateur. En 1855, il contribua à faire repousser un projet de loi demandant un Conseil législatif de caractère électif en soumettant des résolutions contre le principe de l’éligibilité.

En décembre 1867, Matheson subit sa première attaque de paralysie, qui le rendit invalide. Il mourut à Perth une semaine après une autre attaque qui l’avait frappé le 7 janvier 1873.

Geo. Mainer

APC, FO 8, I, A1, 625, p. 33 ; FO 8, I, D2, 1 168, p. 93 ; FO 9, I, B1, 17, 4 janv., 14 août 1822 ; FO 9, I, B1, 18, 27 mars, 5 juill. 1822.— PRO, CO 42/519, réf. dans l’index pour p. 310 ; CO 42/541, réf. dans l’index pour p. 386 ; CO 42/542, réf. dans l’index pour p. 453 ; CO 42/598, 142 (copies aux APC).— Bathurst Courier (Perth), 5 sept. 1834, 10 juill. 1840, 4 avril 1842, 7 mars, 22 mai, 20 juin 1843, 16 janv. 1844.— Brockville Recorder, 24 juill. 1845.— Canada Gazette (Montréal ; Québec), 5 juin 1847, 17 oct. 1863.— Montreal Gazette, 2 nov. 1813, 8 nov. 1823, 14 oct. 1830.— Perth Courier, 17 janv. 1873.— Upper Canada Gazette (York), 17 sept. 1821.— Cyclopædia of Can. biog. (Rose, 1888), 459.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Geo. Mainer, « MATHESON, RODERICK », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/matheson_roderick_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/matheson_roderick_10F.html
Auteur de l'article:   Geo. Mainer
Titre de l'article:   MATHESON, RODERICK
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   21 avril 2014