DCB/DBC Mobile beta
+

MERRY, RALPH, homme d’affaires, né le 16 mars 1753 à Lynn, Massachusetts, fils de Ralph Merry et de Sarah Knower ; décédé en 1825 à Outlet (Magog, Québec) et inhumé à cet endroit.

Le grand-père de Ralph Merry, prénommé Ralph, avait quitté Londres sur son propre navire et il s’était établi à Lynn à la fin du xviie siècle. Merry vivait à Providence, au Rhode Island, en 1783, puis il s’installa à compter de 1792 à St Johnsbury, au Vermont. Comme beaucoup d’Américains, il s’intéressa aux terres du Bas-Canada, surtout après la proclamation du lieutenant-gouverneur Alured Clarke en 1792 qui concernait les concessions de terre dans les cantons et la publicité à ce sujet répandue dans les journaux américains. Pourvu de moyens financiers importants, Merry obtint, le 7 mars 1797, moyennant 4 000 $, un mandat de William Powell afin de négocier la concession de la moitié du canton d’Acton pour lequel ce dernier détenait un permis d’arpentage. De plus, Merry représenta un groupe qui demandait des concessions dans le canton de Hatley. Ces démarches furent rejetées par le comité des terres du Conseil exécutif en 1802, malgré plusieurs témoignages favorables.

En 1799, Merry, avec sa femme, Sarah Sylvester, et leurs huit enfants, s’était installé dans le canton de Bolton, dans un lieu alors connu sous le nom de Outlet. Ce toponyme sera utilisé jusqu’en 1855, année où le village qui s’y était développé prit le nom de Magog. À l’été de 1800, Merry acheta plusieurs lots de Nicholas Austin, chef du canton de Bolton, moyennant 2 000 piastres espagnoles. Deux ans plus tard, il acquit de son frère Jonathan un vaste territoire dans le même canton. L’acquisition de plusieurs terrains dans le canton voisin de Hatley, en 1804, agrandit encore le domaine de Merry. Austin avait déjà tiré parti des rapides de la rivière Magog en construisant sommairement un moulin à scier et un autre à farine. Merry les améliora, les exploita et à partir de 1808 il s’associa à son fils John S. Il inaugura une forge en 1809, mais ne connut pas le succès à cause du piètre minerai de fer trouvé dans la région. Une menuiserie, un moulin à carder et à tisser la laine furent plus profitables. Un premier magasin ou centre d’échanges s’ouvrit en 1820 avec l’appui financier de Merry et, à partir de 1823, il servit de relais pour le courrier entre Montréal et Stanstead. L’établissement devint un point de repère dans la région.

Merry connut toutefois d’importants revers de fortune. Les terres du canton étant concédées indivises, les titres de propriété restaient obscurs. Merry dut’ soutenir des procès, et une partie de ses biens, soit 2 300 acres, fut vendue par le shérif en 1816. Plusieurs drames assombrirent la vie de sa famille. En mai 1799, son fils Benjamin, âgé de dix ans, se perdit dans la forêt et ne fut jamais retrouvé malgré toutes les recherches entreprises. Un autre de ses fils, Ralph, se ressentit longtemps d’un accident de travail au moulin à scier et son père l’amena jusqu’à Boston pour le faire soigner. Enfin, sa femme mourut subitement le 8 août 1814 à l’âge de 57 ans.

Le père de Merry avait appartenu à l’Église congrégationaliste, mais Merry lui-même accueillait chez lui les prédicateurs baptistes, dont l’un présida aux funérailles de sa femme. Pour suppléer à l’absence d’établissements religieux et scolaires, le milieu familial devait assurer la formation morale et intellectuelle. À partir de 1818, Ralph fils se fit instituteur, et la première école fut construite en 1824 près de la confortable résidence paternelle, érigée en 1814, et qui existe encore.

Ralph Merry mourut à l’âge de 72 ans, après une vie bien remplie qui lui avait gagné l’estime de ses concitoyens. En bon père de famille, il avait aidé à l’établissement de ses enfants. Il a transmis son courage et son esprit d’initiative à ses descendants qui suivirent ses traces et contribuèrent à l’essor du commerce et de l’industrie.

Mariè-Paule R. Labrèque

ANQ-M, CL1-2/3, 3 janv. 1817.— APC, RG 1, L3L : 5171, 5225, 65519, 69514, 69521, 69523.— Stanstead County Hist. Soc., Colby-Curtis Museum (Beebe, Québec), Journals of Ralph Merry, IV.— La Gazette de Québec, 29 août 1816, 18 sept. 1817.— Bouchette, Topographical description of L.C., 268.— C. P. de Volpi et P. H. Scowen, The Eastern Townships, a pictorial record ; historical prints and illustrations of the Eastern Townships of the province of Quebec, Canada (Montréal, 1962).— The Eastern Townships gazetteer and general business directory [...] (St Johns [Saint-Jean-sur-Richelieu], Québec, 1867 ; réimpr., Sherbrooke, Québec, 1967).— Illustrated atlas of Eastern Townships.Vital records of Lynn, Massachusetts, to the end of the year 1849 [...] (2 vol., Salem, Mass., 1905–1906).— Boulianne, « Royal Instit. for the Advancement of Learning ».— W. B. Bullock, Beautiful waters devoted to the Memphremagog region [...] (2e éd., Newport, Vt., 1926).— Caron, la Colonisation de la prov. de Québec, 2 : 310, 312, 351.— Day, Hist. of Eastern Townships.— B. F. Hubbard, Forests and clearings ; the history of Stanstead County, province of Quebec, with sketches of more than five hundred familles, John Lawrence, édit. (Montréal, 1874 ; réimpr., 1963).— A. W. et P. L. Ling, Souvenirs historiques (Magog, Québec, 1936).— Alexandre Paradis, Histoire commerciale et industrielle de Magog, Qué. (Magog, 1951).— H. B. Shufelt, Nicholas Austin the Quaker and the township of Bolton (Knowlton, Québec, 1971).Stanstead County Historical Society centennial journal (2 vol., s.l., 1965–1967).— Cyrus Thomas, Contributions to the history of the Eastern Townships [...] (Montréal, 1866).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Mariè-Paule R. Labrèque, « MERRY, RALPH », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 6, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/merry_ralph_6F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/merry_ralph_6F.html
Auteur de l'article:   Mariè-Paule R. Labrèque
Titre de l'article:   MERRY, RALPH
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 6
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1987
Année de la révision:   1987
Date de consultation:   30 septembre 2014