DCB/DBC Mobile beta
+

MORILLON DU BOURG (on ignore son prénom), commissaire député par le roi de France pour l’exécution du traité de Bréda en Acadie vers 1667–1668, mort peut-être en Guinée (Afrique), le 10 avril 1670.

D’après une lettre qu’il écrivit de Boston le 9 novembre 1668 (ancien style) à la Compagnie des Indes occidentales, Morillon Du Bourg, pour satisfaire aux instructions de Charles II et à la mission dont l’avait chargé Louis XIV, avait côtoyé les rivages de l’Acadie avec Alexandre Le Borgne de Belle-Isle afin de voir les endroits impliqués dans sa commission. À Port-Royal, il avait laissé Belle-Isle, après lui avoir transmis ses pouvoirs, et avait fait voile vers Boston pour s’entendre avec le gouverneur anglais de l’Acadie, sir Thomas Temple, sur la cession du territoire à la France. Pendant le séjour de Du Bourg à Boston, Temple reçut de Charles II, qui avait revu sa décision, l’ordre de ne pas rendre l’Acadie tant que les Français, de leur côté, n’auraient pas cédé l’île Saint-Christophe, ainsi que le voulait le traité. Temple, de son propre chef, porta auprès de Du Bourg une plainte contre l’attaque de Belle-Isle sur le port Rossignol. Du Bourg s’empressa d’écrire à Belle-Isle pour lui recommander de quitter l’Acadie jusqu’à ce que les clauses principales du traité soient respectées. Il fit parvenir des rapports à la Compagnie des Indes occidentales et à l’ambassadeur de la France à Londres, M. Colbert de Croissy, puis mit le cap sur Saint-Christophe. Les postes de l’Acadie ne furent cédés aux Français qu’en août et septembre 1670.

Le 1er novembre 1669, une frégate, la Justice, avait quitté le Havre-de-Grâce (Le Havre) à destination de l’Afrique. Il s’agissait d’une expédition organisée par la Compagnie des Indes occidentales dans le but d’établir des relations commerciales (traite des Noirs) avec la Guinée en y créant un poste. Le vaisseau portait à son bord un « sieur du Bourg, en qualité de Commandant pour l’habitation ». Ce dernier mourut en Afrique un an plus tard. Il s’agit peut-être de Morillon Du Bourg qui, après avoir rempli sa mission en Acadie, serait revenu en France par les Antilles pour ensuite repartir pour la Guinée.

En collaboration

AN, Col., C11D, I : f. 126.— Coll. de manuscrits relatifs à la Nouv.-France, I : 188, 197.— Journal du voyage du Sr Delbée, aux isles de la coste de Guinée, 348, 386, 389, 393s., 400, 403s., 409s., 412, 463, dans I.C.S.D.V., Relation.— Mémoires des commissaires, I : xviii, 49 ; II : 298s., 302–312 ; IV : 286s., 311 ; Memorials of the English and French commissaries, I : 21, 121, 411, 588s., 591–596, 599s.— PRO, CSP, Col., 1661–68, nos 1868, 1877, 1898.— Couillard-Després, Saint-Étienne de La Tour, 446 (N.B. : chronologie douteuse).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

En collaboration, « MORILLON DU BOURG », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/morillon_du_bourg_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/morillon_du_bourg_1F.html
Auteur de l'article:   En collaboration
Titre de l'article:   MORILLON DU BOURG
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   22 octobre 2014