DCB/DBC Mobile beta
+

NORMAN, NATHAN, capitaine de phoquier, patron de pêche (planter), fonctionnaire et homme politique, né le 22 septembre 1809 à Brigus, Terre-Neuve ; le 9 février 1841, il épousa Elizabeth Munden, et ils eurent six enfants ; décédé au même endroit le 3 septembre 1883.

Nathan Norman naquit dans une famille de patrons de pêche terre-neuviens à l’aise. Il fit ses études à Brigus et apprit l’art de la navigation non loin de là, à Bull Cove, dans une école dirigée par un officier de la marine britannique, le capitaine Youden. Navigateur habile et compétent, Norman commanda, à l’âge de 21 ans, le Bickley, brick engagé dans le commerce entre Brigus et Halifax. Il devint un capitaine de grande renommée aux beaux jours de la flotte des bateaux à voiles équipés pour la chasse au phoque, soit vers 1845, époque où environ 400 vaisseaux terre-neuviens participaient à cette activité. Il se révéla aussi un important patron de pêche au Labrador et, durant quelques années, il posséda la plus vaste entreprise de pêche au havre Indian, dans la baie de Groswater où le poisson abondait ; il finit par vendre cette entreprise à la firme Job Brothers and Company de St John’s. Comme il avait la haute main sur une assez grande partie du commerce du poisson dans cette région éloignée, Norman faisait sans doute office de marchand et de fournisseur des gens de la côte pendant la saison de la pêche, et il disposait probablement d’un crédit ouvert chez des commerçants de St John’s, comme Job Brothers, ou chez Punton and Munn de Harbour Grace. On dit, en outre, qu’il fut le premier à explorer la côte nord du Labrador pour chercher de nouvelles pêcheries de morue.

Premier juge de paix de la partie terre-neuvienne du Labrador, Norman entretint des relations d’amitié et correspondit avec Donald Alexander Smith*, qui occupa un certain temps le poste d’agent principal de la Hudson’s Bay Company dans cette région. Il représenta Port de Grave à la chambre d’Assemblée de 1878 à 1882 à titre de membre du premier gouvernement de William Vallance Whiteway* et mérita les louanges de ses concitoyens en procurant une meule à aiguiser à la population de son village natal de Brigus.

C. W. Andrews et G. M. Story

Nfld. directory, 1877 : 15.— Chafe’s sealing book (1923).— Prowse, Hist. of Nfld. (1895), 665.— Nicholas Smith, Fifty-two years at the Labrador fishery (Londres, 1936), 10.— [H.] B. Willson, The life of Lord Strathcona and Mount Royal, G.C.M.G., G.C.V.O. (2 vol., Boston et New York, 1915), I : 137, 165s., 227s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. W. Andrews et G. M. Story, « NORMAN, NATHAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/norman_nathan_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/norman_nathan_11F.html
Auteur de l'article:   C. W. Andrews et G. M. Story
Titre de l'article:   NORMAN, NATHAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   23 novembre 2014