DCB/DBC Mobile beta
+

NORTHUP, JEREMIAH, marchand, armateur et homme politique, né en 1816 à Falmouth, N.-É., fils de John Northup et d’Agnès Harvey, époux d’Emily Cochran (3 octobre 1848), décédé à Halifax le 10 avril 1879.

Jeremiah Northup débuta dans le commerce en qualité de commis pour la maison de Charles Rufus Fairbanks* et Joseph Allison*, de Halifax. En 1837, Jeremiah et son frère cadet Joseph s’associèrent avec leur père qui tenait une petite épicerie dans cette ville. Joseph Northup s’intéressait particulièrement à l’agriculture. Vers 1853, après que l’économie de la Nouvelle-Écosse se fut améliorée, Jeremiah Northup, agissant au nom de l’entreprise familiale, s’occupa de construction navale dans la région de Maitland du comté de Hants. Il acheta ses premières parts dans des navires en 1854 et, au cours de sa vie, il acquit des intérêts dans au moins six autres bâtiments. Au nombre de ses navires se trouvaient la goélette Emily, jaugeant 334 tonneaux, construite en 1863, le trois-mâts Eva, de 517 tonneaux, construit en 1869, le trois-mâts Lara, de 948 tonneaux, lancé en 1872 et le Senator, de 1 474 tonneaux, lancé en 1878. Contrairement à Ezra Churchill et à Thomas Killam, Northup ne construisit pas une véritable flotte ; on ne peut pas non plus le considérer comme un des importants propriétaires de navires de l’époque. Grâce à ses affaires cependant, il avait des relations non seulement avec d’autres négociants de Halifax, mais aussi avec des maisons d’affaires d’Angleterre. Ainsi, le genre de construction navale à laquelle se livrait Northup entretenait une forte expansion économique et apportait une contribution à l’ensemble de l’économie mercantile de la province.

En politique, Jeremiah Northup était un partisan de Joseph Howe. En 1867, il fut élu député du comté de Halifax au parlement provincial, comme adversaire de la Confédération. Il fut en faveur des « meilleures conditions » obtenues par Howe en 1869 et de ce fait, rompit avec le gouvernement provincial. Il prêta son concours à Howe pendant la campagne électorale qui précéda l’élection partielle de 1869 au fédéral, où ce dernier fut victorieux. Sur la recommandation de Howe, Northup fut nommé au Sénat en 1870. Son activité au sein de cette assemblée ne fut pas remarquable, peut-être à cause de la surdité croissante dont il souffrait. Ses interventions au Sénat consistèrent à défendre les intérêts commerciaux de Halifax et des provinces maritimes. Il parvint à réconcilier son appartenance au parti conservateur et ses intérêts dans le transport maritime pour appuyer la Politique nationale en 1878.

Après 1870, Northup se consacra uniquement aux affaires et particulièrement à l’Ocean Marine Insurance Company, qu’il avait aidé à fonder en 1869. Il était un des sociétaires de la compagnie privée qui forma la Merchant’s Bank en 1864 ; il fit partie du conseil d’administration de cette banque en 1870 et en fut l’un des vice-présidents en 1872. L’entreprise familiale John Northup and Sons commença à décliner après la mort de son frère en 1874 et ferma ses portes à la mort de Jeremiah en 1879, peut-être parce qu’aucun des frères Northup ne laissa d’héritier pour continuer l’entreprise. Jeremiah Northup, qui avait la réputation, sans doute exagérée, d’être l’un des hommes les plus riches de la province, laissa une fortune évaluée à $150 000. Il se place au rang de ceux qui ont établi le commerce en Nouvelle-Écosse au xixe siècle.

K. G. Pryke

Archives de la Banque royale du Canada (Montréal).— Acadian Recorder (Halifax), 10 avril 1879.— Morning Chronicle (Halifax), 12 avril 1879.— Morning Herald (Halifax), 11 avril 1879.— Memorials of the Messrs Northup (father and sons) (Halifax, 1881).— J. V. Duncanson, Falmouth – a New England township in Nova Scotia, 1760–1965 (Windsor, Ont., 1965), 334–336.— Directory of N.S. MLAs (Fergusson), 269.— G. A. White, Halifax and its business : historical sketch and description of the city and its institutions (Halifax, 1876).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

K. G. Pryke, « NORTHUP, JEREMIAH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/northup_jeremiah_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/northup_jeremiah_10F.html
Auteur de l'article:   K. G. Pryke
Titre de l'article:   NORTHUP, JEREMIAH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   23 novembre 2014