DCB/DBC Mobile beta
+

PÉAN DE LIVAUDIÈRE, JACQUES-HUGUES, seigneur, officier dans les troupes de la Marine, né à Paris en 1682, fils de Jean-Pierre Péan et d’Anne de Corbarboineau, décédé à Québec le 25 janvier 1747.

À l’âge de 16 ans, Jacques-Hugues Péan entra dans les troupes de la Marine de la Nouvelle-France comme cadet, retirant annuellement les 108# d’un soldat régulier. À 29 ans, il devint enseigne, et, en 1714, il quitta la colonie pour aller servir à l’île Royale (île du Cap-Breton). Trois ans plus tard, il fut promu lieutenant et retourna au Canada ; le 11 février 1721, il reçut le commandement d’une compagnie, au salaire de 1 080#. L’année suivante, le 25 juin, il épousait à Montréal Marie-Françoise, fille de François-Antoine Pécaudy de Contrecœur et de Jeanne de Saint-Ours. Ce mariage l’intégrait désormais à l’élite de la colonie.

En septembre 1722, Vaudreuil [Rigaud*] nomma Péan commandant du fort Frontenac (Kingston, Ont.), où il servit jusqu’en 1725. Deux ans plus tard, il prit le commandement du fort Chambly, où son beau-père lui succéda en 1729. Le 4 avril 1730, il fut nommé chevalier de Saint-Louis avec une pension minimum de 800# par an. Péan devint commandant de Détroit en 1733, mais comme il fut nommé major de Québec le 1er avril, il ne put partir pour Détroit avant 1735. Entre-temps les affaires de Péan au poste de Détroit étaient entre les mains d’Ignace Gamelin* fils.

De 1733 jusqu’à sa mort, Péan acquit, par concession ou achat, des intérêts financiers dans un certain nombre de seigneuries de la Nouvelle-France. Le 10 avril 1733, on lui concéda un fief de six lieues carrées, appelé Livaudière, sur le lac Champlain, mais la propriété étant demeurée inexploitée, retourna à la couronne en 1741. En 1735, Péan et son épouse achetèrent le fief de Saint-Joseph ou de Lespinay, dont ils furent propriétaires jusqu’en 1744. Le 14 avril 1736, les Péan se virent concéder le fief de Saint-Michel, qui couvrait la moitié de la seigneurie de La Durantaye. Entre 1741 et 1744, Péan acheta un grand nombre de parts et de droits de la seigneurie de Beaumont, contiguë au fief de Saint-Michel, et, le 20 septembre 1744, il se fit concéder un morceau de terrain, qu’il appellera le fief de Livaudière, situé à l’ouest des seigneuries de Beaumont et de La Durantaye. L’année suivante, il rendit foi et hommage pour les fiefs de Saint-Michel et de Livaudière qui formaient une seule seigneurie. Malgré qu’il se soit porté acquéreur de toutes ces propriétés, il semble que Péan, comme plusieurs autres seigneurs de l’époque, était plus intéressé à la spéculation et au prestige que lui octroyaient les seigneuries qu’au développement de celles-ci.

Jacques-Hugues Péan mourut le 25 janvier 1747 et fut enseveli dans la crypte de Notre-Dame de Québec. Il avait bien servi ses propres intérêts et ceux de la colonie. Passé du rang de cadet à celui de commandant, il avait reçu la plus haute récompense militaire et occupé le poste de major de Québec. De ses quatre enfants, seulement deux parvinrent à la maturité ; il est malheureux que la carrière de Jacques-Hugues ait été éclipsée par l’un de ceux-ci, l’infâme Michel-Jean-Hugues Péan*.

C. J. Russ

AN, Col, D2C, 47.— ANQ, Greffe de R.-C. Barolet, 21 déc. 1735 ; Greffe de C.-H. Du Laurent, 29 févr. 1744.— ANQ-M, Greffe de C.-R. Gaudron de Chevremont, 27 mai 1733 ; Greffe de J.-C. Raimbault, le 1er août 1728.— Royal Fort Frontenac (Preston et Lamontagne).— P.-V. Charland, Notre-Dame de Québec : le nécrologe de la crypte, BRH, XX (1914) : 212, 216.— Fauteux, Les chevaliers de Saint-Louis, 125.— Le Jeune, Dictionnaire.— A. Roy, Inv. greffes not., IV : 268, 269 ; V : 58s.— P.-G. Roy, Inv. concessions, passim ; Les officiers d’état-major, 200–202.— C. J. Russ, Les troupes de la Marine, 1683–1713 (thèse de {{m.a}}., McGill University, Montréal, 1971).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. J. Russ, « PÉAN DE LIVAUDIÈRE, JACQUES-HUGUES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 27 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/pean_de_livaudiere_jacques_hugues_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/pean_de_livaudiere_jacques_hugues_3F.html
Auteur de l'article:   C. J. Russ
Titre de l'article:   PÉAN DE LIVAUDIÈRE, JACQUES-HUGUES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   27 août 2014