DCB/DBC Mobile beta
+

RANKIN, JOHN, officier de marine, circa 1741–1748.

Au printemps de 1741, John Rankin fut nommé lieutenant à bord du sloop Furnace, sous le commandement de Christopher Middleton, qui faisait voile vers la baie d’Hudson à la recherche du passage du Nord-Ouest. Rankin dirigea trois des quatre expéditions de navires qui explorèrent la baie de Wager en juillet 1742. Lorsque le Furnace retourna en Angleterre à l’automne, Arthur Dobbs, l’un des plus ardents partisans de la recherche de cette route du nord toujours introuvable, suscita une controverse en accusant Middleton de refuser de dévoiler la preuve que l’entrée de ce passage était située dans la baie de Wager. Étant donné que Rankin avait exploré cette baie, il devint un des personnages centraux de la querelle. Lors des audiences devant l’amirauté, en mai 1743, de concert avec deux autres membres de l’équipage du Furnace, Edward Thompson et John Wigate, il témoigna contre Middleton.

Un examen des preuves disponibles n’est pas de nature à favoriser la crédibilité des témoignages de Rankin. Son journal de bord de l’expédition dans la baie de Wager ne parle de celle-ci que comme d’une rivière et ne fait aucunement état d’une marée montante provenant de l’ouest ; Dobbs attachait beaucoup d’importance à cette marée. Le rapport que Rankin a signé à la suite de la dernière expédition mentionne qu’il avait rebroussé chemin quand il vit à environ une lieue devant lui « un grand courant ou chute d’eau ». L’attitude de Rankin à son retour en Angleterre, avant que Dobbs ne commence à s’attaquer aux constatations de Middleton, est également troublante. Ainsi, il termine en ces termes une lettre à Middleton en date du 12 février 1742/1743 : « Je me sens dans l’obligation éternelle de prier pour votre bonne santé et votre prospérité et s’il était jamais en mon pouvoir de vous servir nuit et jour, je considérerais toujours de mon devoir de le faire. » Le journal personnel de Middleton, que Dobbs ne devait pas tarder à accuser de faux, porte la signature de Rankin en date du 19 avril 1743, à la suite de l’attestation que ce journal est « une copie conforme du journal de bord original du sloop Furnace de sa majesté ».

Rankin continua de servir dans la marine et, à la fin de la guerre de la Succession d’Autriche, en 1748, on le plaça en demi-solde. Le nom de Rankin, donné par Middleton à un inlet situé sur la côte occidentale de la baie d’Hudson explorée par Rankin au cours de l’été de 1742, est un hommage bien peu mérité à l’égard d’un officier dont la fausseté a contribué à ruiner la carrière de son ancien commandant.

Glyndwr Williams

Le journal de bord tenu par Rankin sur le Furnace est conservé au National Maritime Museum (Greenwich, Angl.), Adm. L/F 109. La lettre qu’il écrivit à Middleton en février 1743 est aux PRO, Adm. 1/2 099 ; sa signature d’attestation apparaît en première page du journal de Middleton aux PRO, Adm. 51/379, pt.i. Le rôle de Rankin dans les attaques contre Middleton est souligné dans les divers livres publiés au moment de la controverse, en particulier dans A vindication of the conduct of Captain Christopher Middleton [...] (Londres, 1743) par Christopher Middleton et dans Remarks upon Middletons defence d’Arthur Dobbs. L’expédition de Middleton est analysée dans British search for the northwest passage de Williams.  [c. w.]

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Glyndwr Williams, « RANKIN, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/rankin_john_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/rankin_john_3F.html
Auteur de l'article:   Glyndwr Williams
Titre de l'article:   RANKIN, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   21 octobre 2014