DCB/DBC Mobile beta
+

RENAUD D’AVÈNE DE DESMELOIZES, FRANÇOIS-MARIE, enseigne sur les vaisseaux du roi et capitaine d’une compagnie des troupes du détachement de la Marine, né à Lormes, en Bourgogne, en 1655 (al. 1657) d’Edmé (ou Aimé) Renaud d’Avène, seigneur Des Méloizes et de Berges, et d’Adrienne de Montsaulnin, décédé à Québec le 22 avril 1699.

Entré en 1668 au régiment de Condé, il devint en 1672 cornette de dragons et, l’année suivante, cornette de cavalerie. Le 5 mars 1685, il obtenait une compagnie dans les troupes du détachement de la Marine et arrivait avec elles à Québec le ler août. En 1687, il accompagna le gouverneur de Brisay* de Denonville dans son expédition contre les Tsonnontouans et il signa, le 19 juillet, le procès-verbal de la prise de possession de leur pays. Frontenac [V. Buade] semble l’avoir tenu en haute estime, puisqu’il le considérait comme « un des meilleurs et plus sages officiers » du Canada.

Le 13 mai 1687, à Québec, Renaud d’Avène avait épousé Françoise-Thérèse, fille de Nicolas Dupont*, seigneur de Neuville. À l’occasion de son mariage, le grand-père de sa femme lui donna l’arrière-fief de la Cloutièrerie, situé dans la seigneurie de Beauport. Il vendit cette terre le 29 juillet 1693. Il avait aussi une propriété à la haute ville de Québec, puisqu’en 1695 son voisin Pierre Ménage* lui intenta un procès devant la Prévôté, de Québec pour avoir creusé un canal qui se déversait dans son puits et en rendait « l’eau extraordinairement trouble ». Desmeloizes mourut le 22 avril 1699 à Québec et fut inhumé dans les caveaux de la basilique. Il avait eu neuf enfants dont l’un, Nicolas-Marie*, fut le continuateur de la lignée.

Jean-Guy Pelletier

AJQ, Greffe de Gilles Rageot, 10 mai 1687 ; Greffe de Louis Chambalon, 29 juillet 1693.— APQ, Registres de la Prévôté de Québec, 25 nov. 1695.— Correspondance de Frontenac (1689–99), RAPQ, 1928–29 : 271–282.— Jug. et délib., IV, V.— P.-G. Roy, Inv. concessions, I : 40s.— BRH, IV (1898) : 112 ; XV (1909) : 178 ; XVIII (1911) : 114 ; XX (1914).— 106, 148.— E. Cheminade, Les Provinces de France et la Nouvelle-France, émigrants au Canada venant du Nivernais, NF, I (1925–26) : 75s.— P.-G. Roy, La Famille Renaud d’Avène Des Méloises, BRH, XIII (1907) : 161–181 ; La Famille Renaud dAvène Des Méloises (Lévis, 1907).— Tanguay, Dictionnaire, I : 514 ; VI : 538.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jean-Guy Pelletier, « RENAUD D’AVÈNE DE DESMELOIZES, FRANÇOIS-MARIE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/renaud_d_avene_de_desmeloizes_francois_marie_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/renaud_d_avene_de_desmeloizes_francois_marie_1F.html
Auteur de l'article:   Jean-Guy Pelletier
Titre de l'article:   RENAUD D’AVÈNE DE DESMELOIZES, FRANÇOIS-MARIE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   31 juillet 2014