DCB/DBC Mobile beta
+

SECORD, DAVID, homme d’affaires, juge de paix, homme politique et officier de milice, né en août 1759 à New York, fils de James Secord et de Madelaine Badeau ; il épousa Jessie Millard, puis Catharine Smith, et enfin Mary Page, veuve d’un nommé Dunn, et de ces mariages naquirent 14 enfants ; décédé le 9 août 1844 à St Davids, Haut-Canada.

En 1772, la famille de David Secord s’installa dans le comté de Northumberland, dans la vallée de la Susquehanna, en Pennsylvanie. Cinq ans plus tard, pendant la Révolution américaine, James Secord se joignit aux Butler’s Rangers [V. John Butler*] et mena 54 de ses voisins et 3 de ses fils, dont David, à Niagara (près de Youngstown, New York). Par la suite, il entra au département des Affaires indiennes. Quant à David, il fut caporal dans les rangers à partir d’avril 1777 jusqu’à leur licenciement en juin 1784. Selon un compte rendu, il fut blessé à la cuisse au cours de la bataille d’Oriskany. Après la guerre, il s’établit avec son père près de Queenston, dans la presqu’île du Niagara. Il contribua à l’expansion du village de St Davids, sur le ruisseau Four Mile, en y construisant une scierie en 1791. Peter Secord (peut-être son oncle) avait construit un moulin à farine sur ce cours d’eau en 1789 ; James, frère de David, et sa femme Laura* s’installèrent aussi à cet endroit. En 1812, David était propriétaire, entre autres, de trois maisons, d’un moulin à farine, d’une forge et d’un magasin général.

Secord acquit aussi une certaine importance dans la vie publique : juge de paix en 1796, il fut député de la circonscription de 2nd Lincoln pendant la cinquième législature du Haut-Canada (1809–1812). Nommé lieutenant de milice en 1788, il devint capitaine en 1794 et major du 2nd Lincoln Militia en 1806. Selon son propre témoignage, il prit part à tous les engagements d’importance qui survinrent dans le district de Niagara pendant la guerre de 1812 ; il commandait son régiment à la bataille de Lundy’s Lane, le 25 juillet 1814 [V. sir Gordon Drummond*]. Le même mois, l’armée américaine détruisit ses bâtiments de St Davids, qu’il estima plus tard à £3 796.

Après la guerre, Secord siégea à titre de député de la circonscription de 3rd Lincoln pendant la septième législature (1817–1820). Durant cette période, il fut étroitement mêlé à l’agitation réformiste déclenchée par Robert Gourlay*. En avril 1818, il présida une assemblée durant laquelle des habitants du canton de Niagara approuvèrent le troisième exposé de Gourlay et mirent en place le mécanisme d’élection des représentants des autres cantons de la presqu’île qui allaient adresser au prince régent une requête sur la situation du Haut-Canada et assister à une réunion provinciale. En juillet, à York (Toronto), il participa à l’Upper Canadian Convention of Friends to Enquiry. Toutefois, son appui à Gourlay ne dénotait probablement pas une profonde hostilité envers le gouvernement.

Malgré ses réclamations pour pertes de guerre, David Secord ne reçut aucun versement avant 1837 ; en 1840, il dut demander les intérêts accumulés de son indemnité, soit £1 296. En raison de ses pertes et de ses lourdes obligations familiales, il connut une vieillesse assez pauvre. Décédé en août 1844, il fut inhumé dans le cimetière méthodiste de St Davids.

Bruce Wilson

APC, MG 11, [CO 42] Q, 427, part. : 3–16 ; RG 1, E3, 47 : 3 ; L3, 448 : S1/2 ; RG 19, E5(a), 3741, claim 50.— Doc. hist. of campaign upon Niagara frontier (Cruikshank), 8 : 72–73.— Principles and proceedings of the inhabitants of the district of Niagara, for addressing His Royal Highness the Prince Regent respecting claims of sufferers in war, lands to militiamen, and the general benefit of Upper Canada (Niagara [Niagara-on-the-Lake, Ontario], 1818) (une bonne partie de cette brochure est publiée dans Statistical account of U.C. (Gourlay ; Mealing, édit., 1974).— Armstrong, Handbook of Upper Canadian chronology (1967).— Chadwick, Ontarian families, 2 : 84.— Death notices of Ont. (Reid).— « Loyalist and pioneer families of West Lincoln, 1783–1833 », R. J. Powell, compil., Annals of the Forty (Grimsby, Ontario), no 8 (1957) : 26.— Reid, Loyalists in Ont., 277.— Darroch Milani, Robert Gourlay, gadfly, 177.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Bruce Wilson, « SECORD, DAVID », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 7, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/secord_david_7F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/secord_david_7F.html
Auteur de l'article:   Bruce Wilson
Titre de l'article:   SECORD, DAVID
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 7
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1988
Année de la révision:   1988
Date de consultation:   18 avril 2014