DCB/DBC Mobile beta
+

TODD, ROBERT CLOW, peintre, né probablement en 1809 à Berwick-upon-Tweed dans le comté de Northumberland, Angleterre, et sans doute fils de John Todd et d’Alice (Alison) Clow, décédé le 7 mai 1866 à Toronto, Haut-Canada.

Robert Clow Todd passa sa jeunesse à peindre des armoiries sur les voitures à Édimbourg et à Londres. Il émigra au Bas-Canada vers 1834. Il vécut à Québec et dans la banlieue, à Montmorency, puis il s’installa à Toronto, en 1853, où il demeura jusqu’à la fin de sa vie. À Québec, Todd se présentait comme peintre d’enseignes, d’emblèmes sur les voitures et d’œuvres ornementales, et à Toronto, comme « peintre de bannières, blasons, enseignes, et d’œuvres ornementales ». Il se peut qu’il ait fait aussi de la sculpture et de la dorure sur bois. Ses affaires à Toronto semblaient lui rapporter peu, car il nota sur son bulletin de recensement, en 1861, que la ville était trop nouvelle et trop pauvre pour faire vivre un artiste décorateur.

Todd est surtout connu pour les peintures à l’huile qu’il fit quand il était à Québec. Un grand nombre de ces tableaux furent commandés par des sportifs de l’endroit et représentent le plus souvent des chevaux. Dans certaines œuvres, on peut voir des propriétaires de traîneaux posant avec leur attelage devant les chutes Montmorency en hiver. Une peinture bien connue, The ice cone, Montmorency Falls, se trouve présentement à la Galerie nationale, à Ottawa. On retrouve dans tous ces tableaux ce goût du trait vif et des tons accentués qui reflète, comme dans les œuvres de peintres contemporains, tels Cornelius Krieghoff* et James Duncan*, un intérêt dans la peinture de genre. D’autres tableaux de Todd qui sont connus représentent les quais pour le chargement du bois à Québec et les chutes Montmorency en été. Un exemplaire d’une estampe anglaise a été retrouvé. Todd aurait exécuté des peintures murales dans au moins un immeuble municipal de Toronto. Il eut comme apprenti peintre d’enseignes dans son atelier, en 1841, l’artiste Antoine-Sébastien Falardeau*. Il donna des cours au séminaire de Québec et au Loretto Convent (Loretto Abbey) de Toronto. Il s’intéressa également à la musique.

Todd avait épousé Mary Anne Boyle, née en Irlande, et ils eurent cinq fils. Un de ses petits-fils, l’artiste Valent Ellison Todd, fut membre du personnel de l’Evening Telegram de Toronto et de l’Evening Star de Montréal.

J. Russell Harper

L’auteur a bénéficié de renseignements fournis par sir John Gilmour et Mme Mary Todd Peate.

APC, RG 31, 1861 census, Toronto, St Andrew’s Ward, p.203.— UTL-TF, mss 144, mars 1866.— La Gazette de Québec, 8 janv. 1834, 11 janv. 1841.— Leader, 24 janv. 1854.— Canada directory, 1857–1858.— City of Toronto illustrated business directory for 1865 [...] (Toronto, 1865).— Galerie nationale du Canada, Catalogue of paintings and sculpture, R. H. Hubbard et al., édit. (4 vol., Ottawa et Toronto, 1959–1965), III : Canadian school, 313.— Harper, Early painters and engravers.— Quebec business directory, 1854.— H.-R. Casgrain, A. S. Falardeau et A. E. Aubry (Montréal, 1912), 21.— Émile Falardeau, Un maître de la peinture : Antoine-Sébastien Falardeau (Montréal, 1936), 38s.— Gérard Morisset, La peinture traditionnelle au Canada français (Ottawa, 1960), 138.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J. Russell Harper, « TODD, ROBERT CLOW », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 17 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/todd_robert_clow_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/todd_robert_clow_9F.html
Auteur de l'article:   J. Russell Harper
Titre de l'article:   TODD, ROBERT CLOW
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   17 décembre 2014