DCB/DBC Mobile beta
+

TOLER, JOSEPH, orfèvre, peintre et graveur, né vers 1810 à Halifax, fils de John George Toler ; marié ; circa 1831–1842.

Le père de Joseph Toler était dessinateur à la section civile des Royal Engineers de Halifax et il faisait de l’aquarelle en amateur. On présume qu’il enseigna à son fils les rudiments de la peinture mais nulle part il n’est fait mention de l’apprentissage de Joseph. Au mois de mai 1831, ce dernier tenait une boutique d’orfèvre rue Argyle, à Halifax. Quelques-unes de ses œuvres sont conservées au Nova Scotia Museum. Elles ne portent pas toutes son poinçon complet, soit les lettres J.T H avec une tête de souverain et un lion léopardé, mais les frappes sont très caractéristiques.

Il semble que Toler ait abandonné l’orfèvrerie quelques années plus tard pour s’adonner à la peinture. D’après une annonce parue le 17 juin 1834 dans le Times de Halifax, il s’était installé au Mrs Grover’s Hotel et offrait des portraits en couleurs au prix de 5s, d’autres mordorés au prix de 2s 6d et ce qui semble être des silhouettes, au prix de 1s 3d. En 1837, il occupait un atelier rue Hollis, en face de l’église St Matthew, et faisait aussi des miniatures sur ivoire et sur carton. C’est d’ailleurs à titre de miniaturiste qu’il fit sa publicité dans le New-Brunswick Courier du 21 avril 1838. Il soulignait que son séjour à Saint-Jean serait bref et offrait des miniatures sur ivoire au prix de £1 et sur carton à partir de 6s 6d ; il mentionnait en outre « en avoir fait plus d’un millier à Halifax seulement ». Depuis Saint-Jean, il se rendit à Fredericton, où il annonça ses services dans la Royal Gazette du 20 juillet. Il revint à Saint-Jean l’année suivante. Vers le mois de mars 1840, Toler devint professeur de dessin à l’école qu’avait ouverte le Mechanics’ Institute de Saint-Jean en novembre 1839. À la fin de l’année scolaire, au printemps, eut lieu une exposition des travaux de ses élèves. Le Morning News fut très élogieux pour Toler et rappela qu’il n’était chargé des cours de dessin que depuis six semaines environ : « L’habileté acquise par tous ses élèves dans cette courte période, de même que le sens esthétique et le bon goût manifestés dans leurs dessins, atteste à la fois ses talents de professeur et son ardeur à les déployer. »

La suite de la carrière de Joseph Toler est moins connue. Le 16 mars 1840, il avait annoncé dans le Morning News qu’après le 1er mai il comptait cesser de faire des portraits pour revenir au travail sur métal. Mais à peine six semaines plus tard, il manifestait son intention d’ouvrir une école « où seraient enseignées les diverses disciplines du dessin et de la peinture ». On ignore si cet établissement a jamais vu le jour. Du 20 mai à la fin de l’année, il fit paraître un avis dans lequel il offrait ses services pour le travail de l’or et de l’argent, la dorure du métal, la gravure sur bois et la production d’estampes et de miniatures. Enfin, en 1842, il offrait encore des cours de dessin et de paysage. On ne sait rien de plus à son sujet, mais on croit qu’il a pu séjourner un certain temps à Fredericton par la suite. Quelques-unes de ses miniatures sont exposées au Musée du Nouveau-Brunswick.

D. C. Mackay ET Stuart Smith

Acadian Recorder, 14 mai 1831, 11 févr. 1837.— Morning News (Saint-Jean, N.-B.), 16 mars, 27 avril, 25 mai 1840.— New-Brunswick Courier, 21 avril 1838, 13 avril, 27 juill. 1839, 2 mai 1840.— Royal Gazette (Fredericton), 20 juin 1838.— Times (Halifax), 24 nov. 1837.— Harper, Early painters and engravers.— D. C. Mackay, Silversmiths and related craftsmen of the Atlantic provinces (Halifax, 1973).— G. [B.] MacBeath, « Artists in New Brunswick’s past », Arts in New Brunswick, R. A. Tweedie et al., édit. (Fredericton, 1967), 121–148.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

D. C. Mackay ET Stuart Smith, « TOLER, JOSEPH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 7, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/toler_joseph_7F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/toler_joseph_7F.html
Auteur de l'article:   D. C. Mackay ET Stuart Smith
Titre de l'article:   TOLER, JOSEPH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 7
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1988
Année de la révision:   1988
Date de consultation:   24 avril 2014