DCB/DBC Mobile beta
+

VÉRONNEAU, AGATHE, sœur de la Charité de l’Hôpital Général de Montréal, née le 17 avril 1707 à Saint-François-du-Lac (Québec), fille de Louis Véronneau, marchand, et de Marguerite Maugras, décédée à Montréal le 20 avril 1764.

Le 10 février 1746, Agathe Véronneau se joignit à la société, dite des sœurs grises, fondée depuis 1737 par Marie-Marguerite Dufrost* de Lajemmerais, veuve d’Youville. À l’automne de 1747, la fondatrice notait dans le nouveau registre de l’Hôpital Général de Montréal qu’Agathe Véronneau n’était pas encore « agrégée à la société ». Cependant, dès le 23 août 1749, sœur Véronneau se consacra « sans réserve au service des pauvres » et, dans les lettres patentes de 1753, elle fut inscrite au sixième rang parmi les administratrices de l’hôpital.

En 1755, l’épidémie de variole qui sévissait dans la colonie étendit ses ravages à Montréal et dans les bourgades indiennes du lac des Deux-Montagnes et du sault Saint-Louis. Les femmes touchées par le fléau furent hébergées à l’Hôpital Général, parce que l’Hôtel-Dieu était surpeuplé par une « quantité prodigieuse » de malades. Ce geste humanitaire de Mme d’Youville reçut l’encouragement de Mgr de Pontbriand [Dubreil]. Durant les six derniers mois de l’année on enregistra 18 décès dont ceux de 14 Indiens. Devant l’urgence de la tâche et sans égard pour elle-même, sœur Véronneau se dépensa auprès des contagieux jusqu’à ce que sa santé soit gravement compromise par suite d’une complication causée par le typhus. Sa forte constitution physique lui permit de triompher de la maladie, mais malheureusement la fièvre violente avait déjà porté atteinte à ses facultés mentales.

Elle resta dans cet état jusqu’à sa mort, survenue le 20 avril 1764, et elle fut inhumée le lendemain dans la crypte de l’église de l’Hôpital Général de Montréal.

Laurette Duclos

ASGM, Dossier : Constitutions, 4 ; Dossier : Maison mère, doc. 146 (oct. 1747), doc. 202 (3 juin 1753) ; Mémoires 10 [Sœur Baby, Julie Casgrain, 1835–1898] ; MY/B : Correspondance, doc. 28 (22 sept. 1755) ; Notices biographiques : 1741–1848, [Mère McMullen, s.g.m.] ; Recueil des règles et constitutions à l’usage des Filles séculières administratrices de l’Hôpital Général de Montréal dites Sœurs de la Charité recueillies sur les anciens titres et usages de la Communauté, M. Montgolfier, Étienne, p.s.s., 1781, 129 ; Registre d’admission des pauvres, 1694–1796, 21 ; Registre des baptêmes de la paroisse Saint-François-du-Lac ; Registre des baptêmes et sépultures de l’Hôpital Général de Montréal, 1725–1759, ff.12, 13 ; 1759–1776, f.13.— André Chagny, Un défenseur de la « Nouvelle-France » François Picquet « Le Canadien », (1708–1781) (Montréal, 1913), 237s.— [É.-M. Faillon], Vie de Mme dYouville, fondatrice des Sœurs de la Charité de Villemarie dans lîle de Montréal en Canada (Villemarie [Montréal], 1852), 141s., 262.— Albertine Ferland-Angers, Mère dYouville (Montréal, 1945), 96, 141, 164, 324.— Mondoux, LHôtel-Dieu de Montréal, 300s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Laurette Duclos, « VÉRONNEAU, AGATHE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/veronneau_agathe_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/veronneau_agathe_3F.html
Auteur de l'article:   Laurette Duclos
Titre de l'article:   VÉRONNEAU, AGATHE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   31 octobre 2014