DCB/DBC Mobile beta
+
Titre original :  Toledo Perspectives: Chief Wawatam

Provenance : Lien

WAWATAM, chef sauteux à Michillimakinac, circa 1762–1764.

Wawatam est connu dans l’histoire pour avoir secouru le marchand Alexander Henry* lors du soulèvement des Sauteux à Michillimakinac en 1763. Dans Travels and adventures, Henry raconte qu’au printemps de 1762 Wawatam, inspiré par un rêve, l’adopta comme frère. Un an plus tard, le Sauteux, que Henry décrivit comme un homme d’environ 45 ans, jouissant « d’une excellente réputation dans sa nation », arriva à lui visiblement bouleversé, l’implorant de l’accompagner à Sault-Sainte-Marie le lendemain matin. Ne saisissant pas les allusions de Wawatam à des troubles imminents, le marchand retarda son départ et fut fait prisonnier lorsque les Sauteux ayant à leur tête Madjeckewiss* et Minweweh triomphèrent de la garnison britannique le 2 juin 1763. Les autres Sauteux avaient exigé de Wawatam qu’il quitte le village avant le soulèvement à cause de son amitié pour Henry, mais on lui avait promis qu’il ne serait fait aucun mal au marchand. Il revint plusieurs jours après l’attaque et, grâce à sa grande éloquence et à de nombreux présents, obtint de garder Henry.

Wawatam garda le marchand parmi les siens pendant un an ; ils voyagèrent jusqu’à la rivière aux Sables (Big Sable), sur la rive est du lac Michigan et, de là, pénétrant au nord de la partie inférieure de la péninsule du Michigan, ils se livrèrent à la chasse et à la traite des fourrures. En avril 1764, Henry et le groupe de Wawatam se rendirent aux érablières situées à proximité du lac ; ils regagnèrent Michillimakinac plus tard dans le mois. Après avoir accompagné Wawatam à la baie de Boutchitaouy (St Martin Bay, Mich.) pour faire la pêche et la chasse au gibier d’eau, le marchand partit pour Sault-Sainte-Marie. Les récits d’Henry concernant les activités de Wawatam et de sa famille nous fournissent de précieux renseignements sur certains aspects des structures sociales, du mode de vie et des pérégrinations saisonnières des Sauteux dans la région du nord des Grands Lacs à cette époque.

Le nom de Wawatam n’apparaît que dans Travels and adventures. Au milieu du xixe siècle, alors qu’il tentait de les retracer, lui ou sa famille, Henry Rowe Schoolcraft ne recueillit qu’un récit oral selon lequel Wawatam était devenu aveugle et avait péri dans l’incendie de sa cabane à Ottawa Point (près de Cross Village, Mich.).

Harold Hickerson

Alexander Henry, Travels and adventures in Canada and the Indian territories between the years 1760 and 1776, James Bain, édit. (Boston, 1901, réimpr. Edmonton, 1969).— G. I. Quimby, A year with a Chippewa family, 1763–1764, Ethnohistory (Tucson, Ariz.), IX (1962) : 217–239.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Harold Hickerson, « WAWATAM », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/wawatam_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/wawatam_3F.html
Auteur de l'article:   Harold Hickerson
Titre de l'article:   WAWATAM
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   21 octobre 2014