DCB/DBC Mobile beta
+

WILHELM, ALOISIA, dite Maria Pulcheria of the Good Shepherd, membre des Sisters of St Elizabeth, née le 17 février 1853 à Ehrwald (Autriche), fille de Thomas Wilhelm, administrateur ferroviaire, et de Creszens Westreicher ; décédée le 5 février 1916 à Humboldt, Saskatchewan.

On possède peu de renseignements sur l’enfance et la famille d’Aloisia Wilhelm. À l’âge de 25 ans, après avoir travaillé quelques années comme serveuse, elle sollicita son admission au couvent des sœurs de Sainte-Élisabeth à Klagenfurt (Autriche). Elle prit l’habit le 29 septembre 1879 et prononça ses vœux perpétuels le 15 novembre 1880. Elle servirait la communauté à divers titres : buandière, sacristine, trésorière et, de 1906 à 1912, supérieure générale.

Au cours de son deuxième mandat de supérieure générale, en 1910, le couvent de Klagenfurt célébra son deux-centième anniversaire. Pour rendre grâce à Dieu, mère Maria Pulcheria proposa à la congrégation de fonder une mission à l’étranger. Plusieurs ecclésiastiques de la région connaissaient bien les bénédictins allemands de Muenster, dans la St Peter’s Colony, en Saskatchewan, et savaient qu’ils souhaitaient voir une congrégation de religieuses établir un hôpital dans leur territoire pionnier. Ils pressèrent mère Maria Pulcheria d’écrire au prieur des bénédictins, George Doerfler, dit dom Bruno. Une correspondance de quelques mois s’ensuivit.

Avant de se lancer dans cette aventure, les religieuses avaient besoin de l’approbation des autorités ecclésiastiques en Autriche, à Rome et en Saskatchewan. Mère Maria Pulcheria s’empressa d’obtenir les documents nécessaires. Très prévoyante, elle reçut la permission d’établir des institutions érigées selon le droit canon et dotées d’un statut indépendant ainsi que d’ouvrir un noviciat dans le futur hôpital. En apprenant la faillite partielle de l’établissement financier où elles avaient placé des fonds, les religieuses doutèrent de pouvoir aller de l’avant, mais, encouragées par Doerfler, elles décidèrent de s’en remettre à la Providence et à la bonne volonté des habitants de la nouvelle mission.

Ainsi, trois sœurs, Maria Augustina Platzer, Maria Philomena Jug (Yuch) et Maria Gabriela Lex furent choisies pour établir la mission, et elles arrivèrent à Muenster le 14 mai 1911. Les habitants de la colonie avaient déjà convenu de construire l’hôpital à Humboldt, et l’on ne, perdit pas de temps à déterminer l’emplacement et à acheter le terrain. L’inauguration officielle et la bénédiction du premier St Elizabeth Hospital, doté de 18 lits, eurent lieu dès le 3 octobre 1912. La même année, mère Maria Pulcheria envoya un autre groupe de religieuses en Saskatchewan.

Après l’échéance de son deuxième généralat, mère Maria Pulcheria exerça la fonction de maîtresse des novices. Appelée par les sœurs de Humboldt à les rejoindre en tant que fondatrice de la nouvelle mission, elle arriva le 14 juillet 1913 à Muenster en compagnie de Doerfler et de deux religieuses autrichiennes. Le 30 août, la congrégation la choisit à l’unanimité comme première supérieure générale élue selon le droit canon. La communauté fut déclarée érigée en vertu du droit canon et indépendante de la maison mère de Klagenfurt. La première novice canadienne serait acceptée dans le courant de l’année.

Pour mère Maria Pulcheria, quitter à l’âge de 60 ans son confortable et cher couvent de Klagenfurt pour habiter un pays de langue et de coutumes très différentes fut difficile. Elle connut bien des surprises et des désillusions. L’hôpital était moderne, mais on n’y trouvait pas les mêmes commodités qu’en Autriche-Hongrie ; de plus, il servait de résidence aux religieuses. Malgré sa détermination, mère Maria Pulcheria fut incapable de s’adapter complètement à sa nouvelle situation. Sincère et pieuse, dotée d’une profonde connaissance de la nature humaine, elle s’efforçait d’instiller à ses compagnes un esprit authentiquement religieux. La prière la soutint toujours dans la vie quotidienne.

En février 1916, mère Maria Pulcheria of the Good Shepherd se fit opérer pour un cancer de l’estomac. D’abord, l’intervention sembla avoir réussi, mais son état empira et elle mourut le 5. On l’inhuma dans le cimetière privé des religieuses, aux côtés de Maria Augustina Platzer, morte de tuberculose le mois précédent. Mère Maria Pulcheria est reconnue comme la fondatrice canadienne des Sisters of St Elizabeth of the Third Order Regular of St Francis of Assisi, dont la maison mère se trouve à Humboldt et l’administration générale à Saskatoon.

Angéla M. Stang

Arch. of the Sisters of St Elizabeth (Humboldt, Saskatchewan, nos 2134/11, 8 mai 1911 (provenant du Saint-Siège, Rome) ; 2110, 27 avril 1911 ; 2552, 26 mai 1911 ; 5786, 16 nov. 1911 ; 3384, 1er juill. 1912 ; 3072, 24 mai 1913 (provenant du diocèse de Gurk, Klagenfurt, Autriche) ; « Eine Seltsame Chronik [1908–1943] », sœur Maria Elizabeth Premru, compil. (transcription) ; Letter from Sister Maria Michaela Zehrer, Convent der Elisabethinen, Klagenfurt, 22 sept. 1993 ; Minutes of the election of Mother Maria Pulcheria as superior general, 30 août 1913 ; Mother Maria Pulcheria, corr. with Father Bruno Doerfler, 1910–1913 ; Sister Maria Pulcheria, profession of solemn vows, 15 nov. 1880 ; Taufschein [acte de baptême d’Aloisia Wilhelm], 17 févr. 1853 (transcription provenant des registres des naissances et des baptêmes d’Ehrwald, Autriche).— Prince Albert Roman Catholic Diocesan Arch. (Prince Albert, Saskatchewan), Albert Pascal, corr., 4 juin. 1910, 5 août 1912, 25 août, 2 sept. 1913 (transcriptions en anglais ou en allemand conservées aux Arch. of the Sisters of St Elizabeth). Sisters of St Elizabeth, Commemorating the golden anniversary of the foundation in Canada ([Humboldt], 1961) ; Memories of the golden jubilee year 1961–1962 Humboldt, 1962]) ; Memories of yester-year 1911 to 1971 (Humboldt, 1971 ; exemplaire conservé aux Arch. of the Sisters of St Elizabeth).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Angéla M. Stang, « WILHELM, ALOISIA, Maria Pulcheria of the Good Shepherd », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 25 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/wilhelm_aloisia_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/wilhelm_aloisia_14F.html
Auteur de l'article:   Angéla M. Stang
Titre de l'article:   WILHELM, ALOISIA, Maria Pulcheria of the Good Shepherd
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   25 juillet 2014