DCB/DBC Mobile beta
+

WRIGHT, ADAM HENRY, éducateur, médecin et fonctionnaire, né le 6 avril 1846 à Brampton, Haut-Canada, fils de Henry Wright et de Sarah Jane Webb ; le 6 janvier 1874, il épousa à Trenton, Ontario, Flora Mary Anne Cumming, et ils eurent deux fils et trois filles ; décédé le 20 août 1930 à Toronto.

Enfant, Adam Henry Wright fréquenta des écoles privées. Sa longue relation avec la University of Toronto commença dans les années 1860, quand il étudia au University College. Très sportif – il jouait surtout au football, au cricket, au tennis et au hockey –, il appartenait également à la milice. À titre de lieutenant dans la compagnie universitaire des Queen’s Own Rifles, il participa, à Ridgeway, à l’opération contre les envahisseurs féniens [V. Alfred Booker*]. Après avoir obtenu une licence ès arts en 1866, il enseigna quelques années au secondaire à Trenton, où il s’enrôla dans la batterie locale d’artillerie.

Inscrit par la suite à la Toronto School of Medicine, Wright reçut sa licence en 1873 de la University of Toronto, qui à l’époque ne donnait pas de formation en médecine mais faisait passer les examens. Au moment de son mariage, en 1874, il exerçait à Colborne, ville natale de sa mère, dans le comté de Northumberland. En vue de se qualifier davantage, il partit pour Londres, où il suivit un cours donnant droit à un diplôme et devint en 1877 membre du Royal College of Surgeons of England.

De retour à Toronto, Wright, en partie pour améliorer sa situation financière, se mit à œuvrer dans divers secteurs de la profession médicale. Il fut engagé par la Toronto School of Medicine en 1879, devint rédacteur au Canadian Journal of Medical Science (il exercerait la même fonction au périodique qui prendrait la relève de celui-ci, le Canadian Practitioner), fut chirurgien au Toronto General Hospital et, de 1883 à 1886, donna des cours d’obstétrique au Woman’s Medical College, au conseil d’administration duquel il appartenait [V. Emily Howard Jennings*]. Élu pour la première fois en 1885 au conseil de la University of Toronto, il devint en 1887 professeur d’obstétrique à la faculté de médecine, qui avait rouvert ses portes [V. William Thomas Aikins*], et obtint en 1888 son doctorat en médecine.

Dans les années 1890, Wright fut médecin soignant au Burnside Lying-In Hospital, qui faisait partie du Toronto General Hospital. Au cours de cette période, le taux de mortalité baissa dans cette maternité, grâce à l’instauration de méthodes aseptiques pendant les accouchements, et la situation s’améliora à d’autres points de vue. Bien que, dans l’ensemble, Wright ait eu des idées et des pratiques conventionnelles en matière d’obstétrique, il contribua à l’avancement de cette spécialité. Sa propre position s’améliorait, comme en témoigne son élection à la présidence de l’American Association of Obstetricians and Gynecologists en 1890, de la Toronto Clinical Society en 1897, de l’Ontario Medical Association en 1900 et de la Canadian Medical Association en 1909. Il succéda à Uzziel Ogden* à la chaire d’obstétrique de la University of Toronto en 1903 et publia l’année suivante, à Toronto, un manuel intitulé Text-book of obstetrics.

Sur la scène ontarienne, Wright soutint à compter de 1905 le gouvernement conservateur de James Pliny Whitney* à cause de sa politique progressiste en matière d’hygiène publique, d’hôpitaux et de maisons de correction. En janvier 1911, il fut nommé président du Bureau de santé provincial. Au cours de son mandat, de nombreuses réformes, souvent lancées par le secrétaire du bureau, le docteur John William Scott McCullough*, vinrent bonifier les structures administratives de la santé publique dans la province. Il y eut par exemple une série d’amendements apportés au Public Health Act, notamment ceux qui en 1912 renforcèrent l’autorité et l’indépendance des médecins hygiénistes locaux. En 1913, le Bureau de santé entreprit, pour la Commission mixte internationale [V. sir George Christie Gibbons*], un examen exhaustif de la qualité des eaux le long de la frontière américano-ontarienne. En 1914 – autre décision d’une importance considérable pour la lutte contre les maladies –, le Bureau de santé approuva un programme conçu par McCullough en vue de distribuer, à prix modique, de l’antitoxine contre la diphtérie. Deux ans plus tard, un système de distribution gratuite fut mis en place.

Adam Henry Wright quitta la présidence du Bureau de santé en 1924, à l’âge de 78 ans, au moment de la suppression de cet organisme et de la création du département provincial de la Santé. Ses loisirs de retraité – golf, pêche, jeu de boules sur pelouse, curling – montrent qu’il était resté sportif comme au temps de ses études. Il appartenait au Royal Canadian Yacht Club et au Granite Club, dont il avait été président en 1891. De confession anglicane, il mourut en 1930 et fut inhumé au cimetière Mount Pleasant. L’aîné de ses fils, Arthur Baldwin, avait lui aussi opté pour la médecine.

Paul Adolphus Bator

En plus de son manuel, les publications d’Adam Henry Wright comprennent : « Health matters in Ontario » et « Preventive medicine and the family », parus dans le Public Health Journal (Toronto), 4 (1913) : 354–357 et 648–652, respectivement ; « Medical fees », « Work, fatigue and rest » et « A former epidemic of smallpox in Toronto » parus dans la Canadian Practitioner and Medical Rev. (Toronto), 41 (1916) : 63–65, 42 (1917) : 231–236, et 45 (1920) : 40–41, respectivement ; un hommage à un ancien secrétaire provincial, William John Hanna*, dans le Public Health Journal, 10 (1919) : 270–273 ; et « The medical schools of Toronto », Canadian Medical Assoc., Journal (Toronto), 18 (janv.–juin 1928) : 616–620.

AO, RG 80-5-0-42, nº 3540.— Univ. of Toronto Arch., A73-0026/527(17).— Canadian Medical Assoc., Journal, 23 (juill.–déc. 1930) : 725s.— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1912).— Wendy Mitchinson, The nature of their bodies : women and their doctors in Victorian Canada (Toronto, 1991).— Who's who and why, 1921

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Paul Adolphus Bator, « WRIGHT, ADAM HENRY », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/wright_adam_henry_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/wright_adam_henry_15F.html
Auteur de l'article:   Paul Adolphus Bator
Titre de l'article:   WRIGHT, ADAM HENRY
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   2 octobre 2014