DCB/DBC Mobile beta
+

WYNNE (Winne), EDWARD, capitaine, colonisateur, premier gouverneur de la colonie établie à Terre-Neuve par Sir George Calvert (Lord Baltimore) ; circa 1621–1626.

Wynne était gallois et fut peut-être présenté à Calvert par Sir William Vaughan, de qui Calvert obtint sa première concession de terres en 1620.

En août 1621, Wynne établissait à Ferryland un groupe composé de 12 colons et, plus tard ce mois-là, il adressait à Calvert un rapport extrêmement favorable sur le pays. Au cours de la première année, les colons, grâce au temps doux, s’adonnèrent avec ardeur à la construction, à la fortification de leur habitation et au défrichage. En 1622, un nouveau groupe de colons, dirigé par le capitaine Daniel Powell, débarquait dans l’île ; 32 personnes, y compris 7 femmes, hivernèrent à Terre-Neuve. Wynne et les autres colons continuèrent d’adresser à la métropole des récits enthousiastes et peut-être trop optimistes de leurs réalisations. Ainsi encouragé, Calvert fit confirmer et étendre sa concession en vertu d’une charte royale qui, en 1623, créait la province d’Avalon.

Wynne resta gouverneur jusqu’en 1625 ; Calvert ne donna pas suite à son projet de visiter la colonie cette année-là. D’aucuns veulent que Wynne ait trompé son patron (Prowse, History of Nfld., 119), mais cette accusation ne semble pas fondée ; il est probable, cependant, qu’à l’instar de bien des gouverneurs inexpérimentés de cette époque-là, il se soit révélé inapte à faire face aux problèmes difficiles. Dès 1626, Wynne fut remplacé comme gouverneur par Sir Arthur Aston, Calvert s’étant rendu compte que les prétentions de Wynne étaient exagérées et qu’au contraire la colonie risquait de péricliter. Calvert jugea bon, par la suite, d’aller y diriger lui-même son entreprise.

Gillian T. Cell

Wynne rédigea The British India, (BM, Royal MS 17 A LVII) dédié à Charles Ier, où il plaide en faveur de l’exploitation de Terre-Neuve.— Ses lettres à Calvert sont reproduites dans Edward Winne, A letter to Sir George Calvert ([London ?], 1621), et dans Richard Whitbourne, A discourse and discovery of New-found-land. as also an invitation [...] (London, 1622, another d, 1623).— Hist. MSS Comm., 23, Cowper (Coke MSS), I.— PRO, CSP, Col. 1574–1660.— William Vaughan [Orpheus Junior], The golden fleece (London, 1626).— Prowse, History of Nfld.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Gillian T. Cell, « WYNNE, EDWARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/wynne_edward_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/wynne_edward_1F.html
Auteur de l'article:   Gillian T. Cell
Titre de l'article:   WYNNE, EDWARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   24 juillet 2014